Georges Enesco et Yehudi Menuhin en 1955
Georges Enesco et Yehudi Menuhin en 1955
Georges Enesco et Yehudi Menuhin en 1955 - RDB/ullstein bild via Getty Images
Georges Enesco et Yehudi Menuhin en 1955 - RDB/ullstein bild via Getty Images
Georges Enesco et Yehudi Menuhin en 1955 - RDB/ullstein bild via Getty Images
Publicité
Résumé

Georges Enesco passe ses étés à Sinaïa, au nord de Bucarest. Depuis de nombreuses années, il consacre tout son temps libre à travailler sur son opéra "Oedipe", mais depuis le mois d'août, il s'est lancé dans une nouvelle aventure, la composition d'une Sonate "dans le caractère populaire roumain"...

En savoir plus

Georges Enesco dit qu'il écrit dans le "caractère" populaire, plutôt que dans le "style" populaire. Pour lui, le terme "style" implique quelque chose de fabriqué, ou d'artificiel, alors que "caractère" suggère au contraire quelque chose de reçu, depuis l'origine. Il remarque d'ailleurs que l'utilisation de thèmes folkloriques, ne suffit pas à donner le caractère populaire à la pièce, il faut y ajouter l'esprit du peuple.

Pour afficher ce contenu Youtube, vous devez accepter les cookies Publicité.

Ces cookies permettent à nos partenaires de vous proposer des publicités et des contenus personnalisés en fonction de votre navigation, de votre profil et de vos centres d'intérêt.

De nombreuses oeuvres de Georges Enesco lui ont été inspirées par la Roumanie, ce qu'il marque jusque dans ses titres. Par exemple il a nommé son opus 1, composé à l'âge de 16 ans : "Poème roumain", puis quatre ans plus tard, son op 11 "Deux rhapsodies roumaines". Mais beaucoup de pièces dont le titre est tout à fait neutre portent aussi en elles l'esprit de sa terre natale...

Publicité

Georges Enesco et Dinu Lipatti interprètent la Sonate n°3 op.25 "Dans le caractère populaire roumain"

Pour afficher ce contenu Youtube, vous devez accepter les cookies Publicité.

Ces cookies permettent à nos partenaires de vous proposer des publicités et des contenus personnalisés en fonction de votre navigation, de votre profil et de vos centres d'intérêt.

Programmation musicale

Georges Enesco (1881-1955) Sonate pour violon et piano n°3 op 26 "dans le caractère populaire roumain" (1926) I. Moderato malinconico George Enescu, violon, Dinu Lipatti, piano (enrt Radio Roumaine 11 mars 1943)
HPC 091-92

Georges Enesco (1881-1955) Rhapsodie roumaine op 11 n°1 (1901) Orchestre Philharmonique G. Enescu, direction Sergiu Celibidache
(enregistré en 1978 à Bucarest)

Georges Enesco (1881-1955) Sonate pour violon et piano n°3 op 26 "dans le caractère populaire roumain" (1926) I. Moderato malinconico Christian Ferras, violon, Pierre Barbizet, piano
EMI 5748722

À réécouter : Philadelphie, 1946 : Création du Concerto pour piano n°3 de Béla Bartók

Béla Bartòk (1881-1945) Suite En plein air BB 89 (1926) IV. Musiques nocturnes Dino Ciani, piano Dynamics CDS 413/3

Georges Enesco (1881-1955) Sonate pour violon et piano n°3 op 26 "dans le caractère populaire roumain" (1926) II. Andante sostenuto e misterioso Christian Ferras, violon, Pierre Barbizet, piano EMI 5748722

Georges Enesco (1881-1955) Sonate pour violon et piano n°3 op 26 "dans le caractère populaire roumain" (1926)   III. Allegro con brio Christian Ferras, violon, Pierre Barbizet, piano EMI 5748722

Références

L'équipe

Anne-Charlotte Remond
Anne-Charlotte Remond
Max Dozolme
Max Dozolme
Max Dozolme
Collaboration
Philippe Petit
Réalisation