Terry Riley en 2009, après une performance d'In C.
Terry Riley en 2009, après une performance d'In C.
Terry Riley en 2009, après une performance d'In C.  -  Hiroyuki Ito/Getty Images/Hulton Archive
Terry Riley en 2009, après une performance d'In C. - Hiroyuki Ito/Getty Images/Hulton Archive
Terry Riley en 2009, après une performance d'In C. - Hiroyuki Ito/Getty Images/Hulton Archive
Publicité
Résumé

En 1964, Terry Riley compose une oeuvre-phare du tout jeune courant minimaliste américain : In C, à la fois expérimentation et pied de nez à l'intelligentsia post-sérielle alors populaire en Europe.

En savoir plus

Le principe d'In C

Constitué en 53 petits modules musicaux, du bref motif au fragment mélodique, In C est alors une expérience originale. Les musiciens doivent commencer l'un après l'autre, au moment qui leur convient, et ils répètent chaque module l'un après l'autre, pendant un certain temps. D'où une polyphonie permanente de plusieurs modules, et une durée allant de 30 minutes à 1h30 !

À réécouter : Avignon, 1976 : Création d'Einstein on the beach de Philip Glass

Programmation musicale

Miles Davis (1926-1991) So What (1959)
Chet Baker (Flügelhorn), René Urtreger (piano), Luigi Trussardi (contrebasse), Franco Manzecchi (batterie), Jacques Pelzer (saxophone)
Disponible sur YouTube

Publicité

Terry Riley (né en 1935) In C (1964)
Centre of the Creative and Performing Arts
Edsel ED CD 314

Terry Riley (né en 1935) Music for the gift (1963) pour bande
Elison Fields EF105

Références

L'équipe

Anne-Charlotte Remond
Anne-Charlotte Remond
Philippe Petit
Réalisation
Clément Diaz
Collaboration