Juliette Marie Olga Boulanger aka Lili Boulanger (1893-1918) en 1915.
Juliette Marie Olga Boulanger aka Lili Boulanger (1893-1918) en 1915.
Juliette Marie Olga Boulanger aka Lili Boulanger (1893-1918) en 1915. ©Getty - APIC/Getty Images
Juliette Marie Olga Boulanger aka Lili Boulanger (1893-1918) en 1915. ©Getty - APIC/Getty Images
Juliette Marie Olga Boulanger aka Lili Boulanger (1893-1918) en 1915. ©Getty - APIC/Getty Images
Publicité
Résumé

Dans cet épisode de Musicopolis, Anne-Charlotte Rémond revient sur la préparation quasi olympique de Lili Boulanger (1893-1918) au Prix de Rome et l'oeuvre qui sera le fruit de ce travail, "Les Sirènes".

En savoir plus

Compositrice ? Une vocation !

Lili Boulanger a 16 ans lorsqu'elle choisit de devenir compositrice. Sans avoir encore travaillé dans ce but, elle est déjà assez avancée en musique grâce à son environnement familial, sa sœur aînée, Nadia, suit les cours du Conservatoire depuis l'âge de 8 ans, sa mère Raïssa, a été élève de chant au Conservatoire, élève de leur père Ernest, lui-même Prix de Rome en 1835 et fils d'un violoncelliste et d'une chanteuse. C’est d’ailleurs lors d’une conversation avec sa sœur que sa vocation se confirme : " « Après une conversation sérieuse nécessitée par les circonstances, je lui dis : « Il faut prendre une décision, choisir une carrière », « La composition, mais sérieusement la composition », me répond ma petite sœur." Dès qu'elle a choisi de devenir compositrice, avec l'aide de sa sœur Nadia et avec les bons conseils de leurs proches, comme le pianiste et compositeur Raoul Pugno, Lili Boulanger établit une stratégie : ayant constaté que faire carrière en France dans ce domaine est plus facile lorsqu'on est titulaire du Prix de Rome (le sésame qui vous ouvre les portes des théâtres lyriques et des salles de concert), elle commence un parcours qui ressemble dans sa rigueur à celui d'un athlète de haut niveau…

Retrouvez aussi nos autres émissions sur Lili Boulanger : Le fond de l'abîme.

Publicité

Et suivez toute l'actualité de l'émission sur sa page Facebook !

À lire aussi : Lili Boulanger à Paris en 1918 (1/5)

Programmation musicale

Lili Boulanger (1893-1918)
Trois morceaux pour piano (1914) III. Cortège Kathrin Schmidlin, piano
Claves 503029

Lili Boulanger (1893-1918)
Trois morceaux pour piano, version violon et piano (1914) III. Cortège Virginie Buscail, violon, Anne-Lise Gastaldi, piano
Integral Distribution INT 221.155

Lili Boulanger (1893-1918)
Nocturne (1911)  Virginie Buscail, violon, Anne-Lise Gastaldi, piano
Integral Distribution INT 221.155

Lili Boulanger (1893-1918)
Sous-Bois (1911) Poème de Philippe Gille (1831–1901) Ensemble Vocal Orpheus, Antonii Baryshevskyi, piano, direction Michael Alber
Carus 83489

Lili Boulanger (1893-1918)
Renouveau (1911) Poème de Armand Silvestre (1837–1901) Nouveau Choeur de chambre de Londres, direction James Wood
Hypérion CDA 66726

Claude Debussy (1862-1918) / Gabriele d'Annuzio (1863-1938)
Le Martyre de Saint Sébastien (1911) La chambre magique Suzanne Danco, soprano, Orchestre de la Suisse romande, direction Ernest Ansermet
Decca 4807901

Lili Boulanger (1893-1918)
Trois morceaux pour piano (1914) II. D'un jardin clair Alain Jacquon, piano
Timpani 1C 1042

Lili Boulanger (1893-1918)
Soleils de septembre (1911) Poème d'Auguste Lacaussade (1815–1897) Ensemble Vocal Orpheus, Antonii Baryshevskyi, piano, direction Michael Alber
Carus 83489

Lili Boulanger (1893-1918)
Les Sirènes (1911) Poème de Charles Grandmougin (1850–1930) Choeur Philharmonique de Stuttgart, piano Emile Naoumoff, direction Helmut Wolf
Saphir Productions LVC 001015

Références

L'équipe

Anne-Charlotte Remond
Anne-Charlotte Remond
Elise Kravets
Collaboration
Philippe Petit
Réalisation