Vue de Sarrebruck au XIXe siècle, ville natale de Theodore Gouvy (1819-1898). Eau-forte par C. Richard
Vue de Sarrebruck au XIXe siècle, ville natale de Theodore Gouvy (1819-1898). Eau-forte par C. Richard
Vue de Sarrebruck au XIXe siècle, ville natale de Theodore Gouvy (1819-1898). Eau-forte par C. Richard - Historic Maps/ullstein bild via Getty Images
Vue de Sarrebruck au XIXe siècle, ville natale de Theodore Gouvy (1819-1898). Eau-forte par C. Richard - Historic Maps/ullstein bild via Getty Images
Vue de Sarrebruck au XIXe siècle, ville natale de Theodore Gouvy (1819-1898). Eau-forte par C. Richard - Historic Maps/ullstein bild via Getty Images
Publicité
Résumé

Allemand de naissance, mais français de coeur, la musique du lorrain Théodore Gouvy, qui batailla en parallèle pour obtenir la nationalité française, exprime bien cet attachement pour ses deux pays, notamment dans sa pratique de la musique instrumentale, alors plutôt délaissée en France

En savoir plus

Hors des sentiers battus

Par naissance et passion, Théodore Gouvy n'empruntera jamais des chemins tous tracés. Né allemand, il ne pourra entrer au Conservatoire de Paris, se contentant de suivre des cours par les professeurs de la maison. Dédaignant l'hégémonie de la musique pour la scène, il composera surtout de la musique instrumentale. L'appréciation favorable de Berlioz ne suffira hélas pas à le faire mieux connaître. Un héritage substantiel lui permettra toutefois de s'adonner toute sa vie à la composition sans s'inquiéter du quotidien.

À lire aussi : Musicopolis : Bizet à Paris en 1875

Programmation musicale

Théodore Gouvy (1819-1898) Quintette avec piano op 24 (v. 1850) III. Allegro con brio
Dimitris Saroglou (piano), Quatuor Denis Clavier
K617054

Publicité

Théodore Gouvy (1819-1898) Sérénade n°17 (1855) Prestissimo
Emmanuelle Swiercz, piano
Ediciones Singulares 9788493968670

Théodore Gouvy (1819-1898) Symphonie n°1 en Mi bémol majeur (1844-45) IV. Finale : Allegro con brio
Deutsche Radio Philharmonie Saarbrücken Kaiserslauten, direction Jacques Mercier
CPO 777 381-2

Théodore Gouvy (1819-1898) Symphonie n°2 en Fa majeur (1844-45) II. Scherzo : Allegro assai
Deutsche Radio Philharmonie Saarbrücken Kaiserslauten, direction Jacques Mercier
CPO 777 381-2

Théodore Gouvy (1819-1898) Trio n°2 en la mineur op 18 (1847) I. Allegro
Annaël Bonnet (piano), Membres du Quatuor Denis Clavier
K617246

Théodore Gouvy (1819-1898) Symphonie n°1 en Mi bémol majeur (1844-45) III. Andante Deutsche Radio Philharmonie Saarbrücken Kaiserslauten, direction Jacques Mercier
CPO 777 381-2

Théodore Gouvy (1819-1898) Que dites-vous, que faites-vous mignonne (1866) Poème de Ronsard
Cyrille Gerstenhaber (mezzo-soprano), Hélène Lucas (piano)
K617054

Théodore Gouvy (1819-1898) Requiem (1874) II. Dies irae
Choeur de la Schola de Vienne, Philharmonie de Lorraine, direction Jacques Houtmann
K617046

Théodore Gouvy (1819-1898) Symphonie n°6 en sol mineur (1892) IV. Finale : Allegro risoluto
Deutsche Radio Philharmonie Saarbrücken Kaiserslauten, direction Jacques Mercier
CPO 777 380-2

Références

L'équipe

Anne-Charlotte Remond
Anne-Charlotte Remond
Philippe Petit
Réalisation
Clément Diaz
Collaboration