Faites parler les tracks de votre téléphone
Faites parler les tracks de votre téléphone
Faites parler les tracks de votre téléphone - Bandsintown
Faites parler les tracks de votre téléphone - Bandsintown
Faites parler les tracks de votre téléphone - Bandsintown
Publicité
Résumé

Comment éviter de manquer les concerts de vos artistes préférés ? L’application que nous présente ce matin Suzanne est censée fournir la réponse à cette question…

En savoir plus

Bandsintown. Bands in town

Une appli musicale, encore une ! L’appli qui intéresse aujourd’hui Suzanne s’appelle Bandsintown. Bands in town qui veut dire « groupes de musique dans la ville, dans la place», ça sonne mieux en anglais.

À lire aussi : La Culture se fait une place dans le Grand débat national

Au départ cette appli a été générée par Facebook, mais en 2011 deux Français sont séduits par le concept et reprennent le projet. Ces deux entrepreneurs s’appellent Julien Mitelberg et Fabrice Sergent. Fabrice Sergent c’est un ancien du groupe Lagardère, qui a été à l’origine de la création de Club Internet. Et ils ont eu le nez fin : aujourd’hui Bandsintown affiche une croissante tout à fait honnête et plus de 42 millions d’utilisateurs.

Publicité

Vous allez nous dire : et l’argent dans tout ça ? En fait Bandsintown redirige les utilisateurs vers les billetteries électroniques et empoche des commissions sur les ventes de tickets, tout simplement.

À réécouter : Streaming et CD : 2018, année de bascule

400 000 d’entre eux ont un compte sur Bandsintown

L’appli s'adresse aussi aux artistes. Plus de 400 000 d’entre eux ont un compte sur Bandsintown, pour diffuser leurs dates de concerts. Pour les musiciens les moins connus, c’est un bon moyen, peu coûteux, de se faire connaître. Le mérite de cette appli, c’est de s’intéresser aux artistes indépendants : sur Bandsintown, pas de discrimination entre les superstars et les débutants. La plateforme veut vraiment aider les plus petits artistes à émerger. Après il faudrait voir quelle commission prend l’appli sur les ventes de tickets, mais ça c’est, vous vous en doutez, une info confidentielle…

En tout cas nous, spectateurs, mélomanes, on peut faire des découvertes. Selon les derniers chiffres publiés par Bandsintown, 50 % des utilisateurs se rendent, grâce aux suggestions de l’appli, à des concerts d'artistes qu'ils ne connaissent pas. Même en estimant que le service comm’ de l’appli a peut-être gonflé les chiffres, ça reste un ratio intéressant et une appli qui permet de sortir de sa zone de confort musicale et de se frotter à des styles et à des artistes inconnus !

À réécouter : Marché de la musique enregistrée en 2018, le streaming en tête de peloton

Pays à succès

L'appli a beau être dirigée par deux Français, les deux tiers de ses utilisateurs se trouvent Outre-Atlantique, contre environ deux millions en Angleterre et un million pour la France et l’Allemagne. Clairement l’appli n’est pas encore grand public chez nous. Mais Bandsintown compte bien s’imposer en Europe : un bureau a été ouvert à Paris et l’appli est maintenant disponible dans six autres langues que l'anglais.

À réécouter : Endel, un générateur de bruit ambiant sur smartphone

Se laisser surprendre et secouer par des styles musicaux méconnus....

Références

Programmation musicale

L'équipe

Suzanne Gervais
Suzanne Gervais
Suzanne Gervais
Production