Teo Tronico face à Roberto Prosseda - Seongnam Arts Center
Teo Tronico face à Roberto Prosseda - Seongnam Arts Center
Teo Tronico face à Roberto Prosseda - Seongnam Arts Center
Publicité
Résumé

Ou quand la science-fiction n'en est plus une.

En savoir plus

" Deux sujets passionnants. D’un côté, on a des logiciels d’intelligence artificielle qui sont aujourd’hui capables de composer des morceaux de musique  et, de l’autre, des robots musiciens. Il faut bien avouer que, du côté des robots qui jouent de la musique, c’est moins convaincant.

En juin dernier, à Pékin, le pianiste italien Robert Prosseda avait organisé un duel avec un robot pianiste au petit nom de Téo. Eh bien figurez-vous qu’en termes de vélocité et d’agilité, c’est le robot qui avait convaincu le public. En revanche, pour ce qui est de l’expressivité, vous vous en doutez, c’est le pianiste de chair et d’os qui avait gagné, l’interprétation de Téo le robot ayant été jugée trop mécanique.

Publicité

A l’Université de Cambridge, en Angleterre, un groupe de chercheurs vient de mettre au point une main apparemment susceptible, à termes, de reproduire les nuances musicales de base du piano.

Cette main robotique a été fabriquée grâce à une imprimante 3D, avec du plastique mou pour simuler les ligaments des articulations et du plastique dur pour les os. L’idée était d’obtenir une ossature similaire à celle de la main humaine, et de la même taille.

Je ne vous en fait pas écouter car, pour l’heure, seul le poignet de cette main peut bouger, ce qui limite les possibilités : la main peut jouer une note à la fois. Par contre, les chercheurs estiment que ce que le robot peut faire est déjà une prouesse : il peut jouer staccato, c’est-à-dire effectuer des notes piquées. Et ce n’est qu’un début. L’idée avec cette recherche n’est pas de remplacer les pianistes, mais c’est plutôt de mieux comprendre ce qui relève, lorsqu’ils jouent, de l’intellect ou de l’anatomie concernant leur talent." 

Programmation musicale

Thierry ESCAICH
Trois études impressionnistes, 3e mouvement « Hommage à Henri Dutilleux »
Kevin Jansson (piano)

Références

Programmation musicale

  • 08h13
    SCHUBERT Die schöne Müllerin op 25 D 795 : Wohin
    SCHUBERT Die schöne Müllerin op 25 D 795 : Wohin
    FRANZ SCHUBERT (Compositeur)
    SCHUBERT Die schöne Müllerin op 25 D 795 : Wohin

    , PHILIPPE SLY

    Album Schubert sessions
    Label ANALEKTA (AN29999)
  • 08h13
    SCHUBERT Die schöne Müllerin op 25 D 795 : Wohin
    SCHUBERT Die schöne Müllerin op 25 D 795 : Wohin
    FRANZ SCHUBERT (Compositeur)
    SCHUBERT Die schöne Müllerin op 25 D 795 : Wohin

    , PHILIPPE SLY

    Album Schubert sessions
    Label ANALEKTA (AN29999)
  • 08h16
    8h15 3 études impressionnistes pour piano : Hommage à H. Dutilleux
    8h15 3 études impressionnistes pour piano : Hommage à H. Dutilleux
    THIERRY ESCAICH (Compositeur)
    8h15 3 études impressionnistes pour piano : Hommage à H. Dutilleux

    , 8h15 KEVIN JANSSON

    Album Kevin Jansson interprète des oeuvres pour piano (2017)
    Label CLAVES (501718)

L'équipe

Suzanne Gervais
Suzanne Gervais
Suzanne Gervais
Production