Johann Chapoutot
Johann Chapoutot
Johann Chapoutot - Hannah Assouline
Johann Chapoutot - Hannah Assouline
Johann Chapoutot - Hannah Assouline
Publicité
Résumé

Qu’écoute l’historien Johann Chapoutot, grand spécialiste de l’Allemagne contemporaine ? Jean-Sébastien Bach, encore et toujours. Aux oreilles de l’historien, le Cantor de Leipzig s’adresse à un peuple endeuillé et aspirant à la paix, après la guerre de Trente Ans.

En savoir plus

Lecture : extrait de l'entrée "Avenir" dans "Les 100 mots de l'histoire" de J. Chapoutot (Ed. "Que sais-je")

Programmation musicale

Jean-Sébastien Bach
Cantate BWV 8 : Liebster Gott wenn werd ich sterben (Choeur)
Collegium Vocal de Gand
Direction : Philippe Herreweghe
CD Harmonia Mundi

Publicité

Johann Pachelbel
Canon et gigue en ré Majeur
Academy of Ancient Music
Direction : Christopher Hogwood
CD L'Oiseau Lyre

Jean-Sébastien Bach
Cantate BWV.54 :  : Widerstehe doch der Sünde (Air)
Iestyn Davies, contre-ténor
Ensemble Arcangelo
Direction : Jonathan Cohen
CD Hyperion

Jean-Sébastien Bach
Concerto n°1 en la mineur BWV.1041 (Andante)
Orchestre Baroque de Fribourg
Violon et direction : Petra Mullejans
CD Harmonia Mundi

Jean-Sébastien Bach
La Passion selon Saint Matthieu : Erbarme dich (2ème partie)
Andreas Scholl, contre-ténor
Collegium Vocale de Gand
Direction : Philippe Herreweghe

Georg Friedrich Haendel
Musique pour les Feux d'artifice royaux HWV.351 (ouverture)
Le Concert des Nations
Direction : Jordi Savall
CD Astrée

Frederick II
Hohenfriedberger Marsh

Richard Wagner
Tannhäuser WWV 70 (ouverture)
Staatskapelle de Berlin
Direction : Daniel Barenboïm
CD Teldec

Claudio Monteverdi
L'Orfeo (Prologue, Toccata)
Concerto Italiano
Direction : Rinaldo Alessandrini
CD Naïve

L'actualité de notre invité

Le Grand récit
Johann Chapoutot
Ed. PUF

Le Grand récit - Johann Chapoutot
Le Grand récit - Johann Chapoutot
- Ed. PUF

La « quête de sens » est devenue un commerce de « psys » et de « coachs ». C’était jadis l’affaire de théologiens, qui cherchaient la main de Dieu dans l’Histoire. Entre les Lumières (XVIIIe siècle) et la Grande Guerre (début du XXe), le théologique a cédé la place au politique : dans l’Occident du « désenchantement » (Max Weber) et du retrait de Dieu, on chercha le sens dans ces « religions séculières » (Raymond Aron) que furent le communisme, le fascisme et le nazisme, mais aussi le libéralisme et ses avatars (ultra-, néo-…) ainsi que, toujours plus couru semble-t-il, le complotisme, depuis que les « grands récits » (Jean-François Lyotard) sont entrés en déshérence.

Chercher le sens est également une manie d’historien — le sens des actes commis par les acteurs d’une époque, expressions d’une « vision du monde » propre à un temps, à un lieu, à un groupe humain (classe, race, nation, ou unité de police, corps de fonctionnaires, ordre religieux), qui légalise, légitime et justifie parfois le pire.

Introduction à l’histoire des XXe et XXIe siècles, ce livre expose les « récits du temps » (François Hartog) qui donnent sens, substance et consistance aux individus déterminés à vivre et faire l’histoire, et présente une manière de faire de l’histoire attentive aux univers mentaux et aux bonnes raisons que l’on avance toujours pour faire et défaire. Car l’histoire, au-delà de la discipline ou de la science, est un art de lire et de vivre le temps, un art littéraire sensible au cœur et à la raison.

Références

L'équipe

Priscille Lafitte
Priscille Lafitte
Marie Grout
Réalisation
Nelly Portal
Collaboration