Etienne Comar
Etienne Comar
Etienne Comar - Ad Vitam
Etienne Comar - Ad Vitam
Etienne Comar - Ad Vitam
Publicité
Résumé

Producteur, scénariste, Etienne Comar se révèle en mélomane lorsqu’il passe derrière la caméra. Après avoir sublimé le jazz manouche dans « Django » (2017), il filme le chant - baroque et collectif - dans « À l’ombre des filles », l’histoire d’un atelier vocal dans une prison pour femmes.

En savoir plus

Filmer la musique intéresse fortement Etienne Comar, lui qui est passé du métier de producteur et scénariste (notamment pour le film « Des hommes et des dieux » de Xavier Beauvois, 2011) à celui de réalisateur (« Django », ouverture de la Berlinale, 2017). Pour son nouveau long-métrage, « A l’ombre des filles », le cinéaste immerge un chanteur baroque (incarné par Alex Lutz) dans un milieu carcéral féminin où il initie un atelier de chant. Parmi les détenues, on retrouve des visages et des voix connues - Agnès Jaoui, Hafsia Herzi, Marie Berto - aux côtés de femmes recrutées pour le tournage.

La voix est très intéressante à filmer car ce n’est plus du dialogue. Il n'y a pas besoin de grand chose pour filmer des voix. Il est plus difficile de filmer des musiciens de jazz.

Publicité

Autre expérience musicale fondatrice pour son approche du cinéma : l’écoute de « Fratres » d’Arvo Pärt, oeuvre qui l’a accompagné pendant l’écriture du scénario « Des hommes et des dieux ». Cette musique n’a finalement pas été retenue au montage, au profit du simple chant des moines. Néanmoins, Etienne Comar a contacté Arvo Pärt pour lui proposer d’écrire un opéra sur le destin des moines de Tibhirine, assassinés durant les années noires de guerre civile en Algérie. Etienne Comar raconte comment le compositeur a malheureusement décliné l’idée…

Programmation musicale

Claudio Monteverdi
Zefiro torna
Nuria Rial, soprano et Philippe Jaroussky, contre-ténor
L’Arpeggiata
Direction : Christina Pluhar
CD Virgin classics

Extraits du film *"A l'ombre des filles" :
Patrick Juvet : *Ou sont les femmes ?
Carlos d'Alessio / Marguerite Duras : India Song**

Richard Strauss
Vier Letzte Lieder : « Im Abendrot »
Jessye Nomran, soprano
Orchestre du Gewandhaus de Leipzig
Direction : Kurt Masur
CD Philips

Claude Debussy
Syrinx
Jean-Pierre Rampal, flûte
CD Decca

Wolfgang Amadeus Mozart
Don Giovanni « Ouverture »
Direction : Herbert von Karajan
Festival de Salzburg 1987

Richard Wagner
Tristan & Iseult  (Prélude)
Orchestre de l'Opéra National de Paris
Direction : Philipe Jordan
Opéra diffusé dans le cadre de la Soirée Lyrique présentée par Judith Chaine.

Django Reinhardt
Blues Clair    Django Reinhardt, guitare   CD Le chant du Monde

Arvo Pärt
Fratres - arrangement pour violon orchestre à cordes et percussions
Viktoria Mullova, violon
Orchestre Symphonique d’Etat D’Estonie
Direction : Paavo Järvi
CD Onyx Classics

Philip Glass
Prophecies (extrait de la B.O.F. Koyaanisqatsi)
The Western Wind Vocal Ensemble
Ensemble Philip Glass
Direction : Michaël Riesman
CD Nonesuch

Jerry Goldsmith
Alien “The Droïd”
National Philharmonic Orchestra
Direction : Lionel Newman
CD Silva Screen

Lecture

Texte William Sarroyan “ The Time of your life”

« Dans le temps qu’il t’est donné à vivre, vis – et durant ce temps, qu’il n’y ait ni laideur ni mort pour toi ou toute ta vie qui approche. Cherche en tous les lieux la bonté, et quand tu l’auras trouvée, sors-la de sa cachette, et qu’elle aille libre et sans honte. Accorde la moindre des valeurs à la matière et à la chair, car elles contiennent la mort et doivent périr. Découvre en toute chose ce qui brille et qui est au-delà de toute corruption. Encourage la vertu dans tous les cœurs où elle a pu être tenue au secret et au chagrin par la honte et la terreur du monde. Ignore l’évidence car elle est indigne de l’œil pur et du cœur bon. Ne soit l’inférieur d’aucun homme, d’aucun homme ne soit le supérieur. Souviens-toi que chaque homme est une variation de toi-même. Aucune culpabilité humaine ne t’est étrangère, aucune innocence humaine ne t’est lointaine. Méprise le mal et l’impiété, mais non les hommes impies et mauvais. Ceux-là, comprends-les. N’aie aucune honte à être bon et doux, mais si le moment vient pour toi de tuer, tue et n’aie aucun regret. Dans le temps qu’il t’est donné à vivre, vis – et durant ce temps merveilleux, tu n’aggraveras ni la misère ni le chagrin de ce monde, mais célèbreras sa joie infinie et son mystère »

L'actualité d'Etienne Comar

.
.
- .

Pour afficher ce contenu Youtube, vous devez accepter les cookies Publicité.

Ces cookies permettent à nos partenaires de vous proposer des publicités et des contenus personnalisés en fonction de votre navigation, de votre profil et de vos centres d'intérêt.

À lire aussi : [SORTIE CINÉMA] À l'ombre des filles, un film d'Étienne Comar

En savoir plus : Alex Lutz incarne un chanteur lyrique dans le nouveau film d'Etienne Comar

Références

L'équipe

Priscille Lafitte
Priscille Lafitte
Marie Grout
Réalisation
Nelly Portal
Collaboration