Avishai Cohen - Andreas Terlaak
Avishai Cohen - Andreas Terlaak
Avishai Cohen - Andreas Terlaak
Publicité
Résumé

Le retour au jazz du contrebassiste Avishai Cohen avec "Arvoles" qui paraît le 07 juin chez Razdaz.

En savoir plus

Au sommaire aujourd'hui

  • Avishai Cohen à la Une
  • 10 CD à gagner en répondant correctement à la question posée par Alex Dutilh. Cliquez sur "contactez-nous" et laissez vos nom, prénom et adresse postale complète. 1 CD pour les 10 premiers bonnes réponses. Bonne chance !

« Cette fois, j’ai voulu me concentrer sur autre chose. Pour moi, “Arvoles” est une musique nouvelle, une sorte de réflexion sur l’univers qui m’a entouré ces dernières années. On pourrait dire que ce nouvel album dévoile une autre partie de ma personnalité. Si vous écoutez l’album d’un bout à l’autre, vous aurez une bonne idée de l’homme, du mari et du père que je suis. »

« Arvoles »
« Arvoles »

Peu de voyages se sont avérés aussi aventureux et imprévisibles que le parcours musical que mène Avishai Cohen depuis plus de vingt ans. La large discographie du bassiste et compositeur israélien témoigne de l’évolution permanente qui a caractérisé sa carrière de leader. Sa dernière sortie, “1970”, qui marque son plus gros succès commercial, l’a introduit auprès d’un public orienté pop. Lequel n’a qu’une vague idée de la richesse de son catalogue et de ses œuvres.

Publicité

N’aurait-il pas été évident d’appliquer à nouveau cette recette ? Non, car Avishai n’est pas du genre à passer deux fois par le même chemin. “Arvoles” (« arbres », en ladino) qui paraît chez Razdaz le 7 juin, est donc très différent du précédent, tant au niveau du son que de l’ambiance qu’il dégage. 

“Arvoles” rassemble une série de compositions originales (plus une chanson traditionnelle) qu’Avishai Cohen a écrites au cours de ces dernières années et qui n’étaient pas censées se retrouver sur le même album. On est pourtant frappé par une grande cohérence. Sur “Arvoles”, Avishai est rejoint par les membres de son trio, le batteur Noam David (Israël) et le pianiste Elchin Shirinov (Azerbaïdjan), deux musiciens et compositeurs incroyables qui devraient l’accompagner en tournée jusqu’à la fin 2020.

Pour afficher ce contenu Youtube, vous devez accepter les cookies Publicité.

Ces cookies permettent à nos partenaires de vous proposer des publicités et des contenus personnalisés en fonction de votre navigation, de votre profil et de vos centres d'intérêt.

« Cet enregistrement part à la recherche d’une manière d’en dire plus avec moins », explique Avishai, « mais pour y parvenir, il faut de l’expérience ». La musique possède un ADN bien spécifique, dont Avishai n’a pris conscience qu’une fois l’album gravé. « Il m’est impossible de m’échapper de moi-même, même si je le voulais. » Et ainsi persiste le dynamisme qui le caractérise.

La musique d’Avishai recèle des traces de musique classique et de rythmes afro-caribéens. Et aussi de bebop, de hard bop, de swing et de hip-hop. Mais sur chaque nouvel album, sa propre personnalité brille avec plus d’insistance. « Ce visionnaire global du jazz », comme l’écrit le magazine Down Beat, se sent aujourd’hui beaucoup mieux dans sa peau. « Je pense avoir appris à aller plus rapidement droit au but, tant dans la musique que dans la vie. La plupart des compositions semblent jeter un regard en arrière. J’y ai même intégré des instruments à vent, avec Björn Samuelsson (trombone) et Anders Hagberg (flûte), ce qui n’avait plus été le cas depuis longtemps. C’est une sorte de retour aux sources, mais avec la maturité et la vision que j’ai accumulées depuis deux décennies. La nostalgie s’y déploie dans toute sa splendeur romantique, sincère et douce-amère. Tout l’album en est empreint, et plus particulièrement des titres comme Childhood, New York 90’s et Nostalgia. » 

« J’ai vécu une enfance comblée. Aujourd’hui, je suis fier d’inclure un tableau de ma mère sur la pochette de l’album. Elle est une vraie artiste et ce geste permet, en quelque sorte, de boucler la boucle. Je suis très heureux de pouvoir collaborer avec elle de cette manière. »

Où écouter Avishai Cohen

  • A La Défense (92) dimanche 30 juin à 20h sur le Parvis dans le cadre de La Défense Jazz Festival
  • A Junas (30) vendredi 19 juillet à 21h aux Carrières dans le cadre de Jazz à Junas
  • A Souillac (46) samedi 20 juillet à 21h15 place Pierre Betz dans le cadre de Souillac en Jazz
  • A Vannes (56) mercredi 24 juillet à 21h15 sur la scène du QG au jardin des remparts dans le cadre de Jazz en Ville
  • A Marciac (32) mercredi 07 août à 23h sous le chapiteau dans le cadre de Jazz in Marciac

Elchin Shirinov (piano)
Avishai Cohen (contrebasse, voix)
Noam David (batterie)

Références

Programmation musicale

  • 18h08
    Simonero
    Simonero
    Avishai Cohen
    Simonero

    Elchin Shirinov, Noam David, Bjorn Samulesson, Anders Hagberg

    Album Arvoles (2019)
    Label RAZDAZ
  • 18h12
    Elchinov
    Elchinov
    Avishai Cohen
    Elchinov

    Elchin Shirinov, Noam David, Tradit

    Album Arvoles (2019)
    Label RAZDAZ
  • 18h16
    New york 90's
    New york 90's
    Avishai Cohen
    New york 90's
    Album Arvoles (2019)
    Label RAZDAZ
  • 18h20
    In a Little Provincial Town
    In a Little Provincial Town
    Jay Jay Johnson
    In a Little Provincial Town

    Bobby Jaspar (Compositeur), Jay Jay Johnson (trombone), Bobby Jaspar (flûte), Tommy Flanagan (piano), Wilbur Little (basse), Elvin Jones (batterie)

    Album Dial J.J.5 (1957)
    Label Sony (SRCS 9199)
  • 18h25
    Erased Self
    Erased Self
    Gentiane MG
    Erased Self

    Gentiane Michaud-Gagnon (Compositeur), Gentiane MG (piano), Levi Dover (contrebasse), Louis-Vincent Hamel (batterie)

    Album Wonderland (2019)
    Label Effendi (FND154)
  • 18h34
    Le malentendu n°1
    Le malentendu n°1
    François Poitou
    Le malentendu n°1

    François Poitou. (Compositeur), Maxime Berton (saxophone soprano), Federico Casagrande (guitare), Francois Poitou (contrebasse), Bastien Ribot (violon), Aude-Marie Duperret (alto)

    Album Le sec et la lune (2019)
    Label YOVO MUSIC
  • 18h39
    I Love Paris
    I Love Paris
    Vincent Bourgeyx
    I Love Paris

    Cole Porter (Compositeur), Vincent Bourgeyx (piano), Matt Penman (basse), Obed Calvaire (batterie)

    Album Cosmic Dream (2019)
    Label Paris Jazz Underground (PJU019)
  • 18h44
    Le soupirail
    Le soupirail
    Atlantico
    Le soupirail

    Sébastien Paindestre (Compositeur), Dave Schroeder (saxophone soprano), Sébastien Paindestre (piano), Martin Wind (basse), Billy Drummond (batterie)

    Album New Easter Island (2019)
    Label LA FABRICA'SON 05
  • 18h49
    The Point in Question
    The Point in Question
    Miles Perkin
    The Point in Question

    Miles Perkin. (Compositeur), Miles Perkin (contrebasse), Benoit Delbecq (piano), Tom Arthurs (trompette), Jim Black (batterie)

    Album The Point In Question
    Label Clean Feed
  • 18h55
    Alter ego
    Alter ego
    SCOPES
    Alter ego

    Tony Tixier, Tom Berkmann, Mathias Ruppnig

    Album Scopes (2019)
    Label WHIRLWIND

L'équipe

Alex Dutilh
Alex Dutilh
Alex Dutilh
Production
Emmanuelle Lacaze
Emmanuelle Lacaze
Emmanuelle Lacaze
Collaboration
Fabien Fleurat
Fabien Fleurat
Fabien Fleurat
Réalisation