Beaver Harris - last.fm
Beaver Harris - last.fm
Beaver Harris - last.fm
Publicité
Résumé

Un musicien oublié. Des sidemen légendaires. L’évidence d’une force de conviction… « From Rag Time to No Time » a tout d’un album culte.

En savoir plus

Au sommaire aujourd'hui

  • Beaver Harris à la Une

Souvenir… Nous sommes en 1975. Archie Shepp est alors dans une forme particulièrement éblouissante, à la tête d’un groupe où figurent le pianiste Dave Burrell et le batteur Beaver Harris. Et voilà que le batteur sort un album dont le titre semble raconter une histoire, celle de son peuple : « From Rag Time to No Time ». La curiosité l’emporte d’autant plus que la couverture est singulière, à 360°, comme le nom du groupe à géométrie variable que Beaver Harris mène dans ces années-là, le 360° Music Experience .

Hommage à Howard Johnson : Hommage à Howard Johnson
« From Rag Time to No Time »
« From Rag Time to No Time »

Et là, à peine le bras de la platine vinyle place sur le début de la première plage de la face A de ce joyau, enregistré entre décembre 1974 et février 75, aujourd'hui largement oublié, on se demande immédiatement si quelqu'un à l'usine de pressage a fait une erreur. Les tambours à nu de Beaver Harris s'enroulent sur un rythme de New Orleans Big Four, glissent sur un shuffle, avant que la basse et le piano entrent en scène, entonnant un charleston. Pourtant, pas d'erreur, le pianiste est un pilier du free jazz, Dave Burrell, et le bassiste est l’immense Ron Carter qui alterne avec Jimmy Garrison ! Il s'agit simplement de la partie "ragtime" du titre de l'album, et quelques figures notoires du jazz traditionnel, Doc Cheatham (trompette), Marshall Brown (trombone à pistons), Herb Hall (clarinette) et Maxine Sullivan (voix) débarquent pour le reste de la partie. Une plongée jubilatoire dans l’âme du swing. Jouée avec un naturel déconcertant, au premier degré, comme l’on respire. Les oreilles sourient béatement.

Publicité

On retourne le 30cm et le temps bondit d'un demi-siècle. La suite Round Trip comprend un sitar, un saxophone baryton (Howard Johnson), une flûte, un balafon (par Dave Burrell), deux contrebasses (Cecil McBee rejoint Carter) et cinq percussionnistes qui se joignent au leader dans un jam multipartite et multitexte. Parfois, il s'agit d'une musique tonale et formelle, parfois ni l'une ni l'autre. On réalise alors que Beaver Harris a mis en forme une sorte de manifeste, proposant sa vision de la Great Black Music. Il définit les paramètres de l'esprit créatif de l'époque et a laissé une génération représentant un des extrêmes de ces paramètres se joindre à une autre, à l'opposé, pour exprimer un même esprit.

Presque un demi-siècle plus tard, on réalise combien la démarche fut novatrice. Loin de l’idée bateau de proposer un résumé chronologique de l’histoire du jazz, Beaver Harris choisit d’approcher l’essence de cette musique en jouant de la dialectique. Gonflé dans un temps (1974) où les anciens (pas les musiciens, mais le public et la critique) crachaient volontiers sur les modernes et réciproquement. En privilégiant la spontanéité et la dimension collective, en défiant le temps (les années 30 et les années 70) et l’espace (les polyrythmies des percussionnistes africains et sud-américains), il réalise un essai tout simplement magistral.

Il s’agit du premier des 10 albums publiés en leader par Beaver Harris (1936-1991). Disparu à 55 ans, il a enregistré à partir de 1966 avec Albert Ayler, Marion Brown, Roswell Rudd, Cecil Taylor, et surtout - près d’une vingtaine de disques – avec Archie Shepp.
Alex Dutilh

Références

Programmation musicale

  • 18h07
    Voodoo Chile
    Voodoo Chile
    Gil Evans
    Voodoo Chile

    Jimi Hendrix. (Compositeur), Howard Johnson (arrangements). (Compositeur), The Gil Evans Orchestra, Gil Evans (piano, direction), 'Hannibal' Marvin Peterson (trompette), Lew Soloff (trompette), Peter Gordon (bugle), Pete Levin (bugle, synthétiseur), Tom Malone (trombone), Howard Johnson (tuba), David Sanborn (saxophone alto), Billy Harper (saxophone ténor), Trevor Koehler (saxophone ténor), John Abercrombie (guitare électrique), Ryo Kawasaki (guitare électrique), Keith Loving (guitare), Don Pate (basse), Michael Moore (basse électrique), Bruce Ditmas (batterie), Warren Simth (vibraphone), Sue Evans (percussions)

    Album Plays the music of Jimi Hendrix (2002)
    Label RCA (09026638722)
  • 18h14
    Drum Solo / A.M. Rag
    Drum Solo / A.M. Rag
    Beaver Harris & The 360 Degree Music Experience
    Drum Solo / A.M. Rag

    Beaver Harris. (Compositeur), Beaver Harris (batterie)

    Album From Rag Time To No Time (1975)
    Label 360 Records (LP2001)
  • 18h17
    Can There Be Peace ?
    Can There Be Peace ?
    Beaver Harris & The 360 Degree Music Experience
    Can There Be Peace ?

    Beaver Harris. (Compositeur), Marshall Brown (arrangements). (Compositeur), Dave Burrell (piano), Jimmy Garrison (basse), Beaver Harris (batterie)

    Album From Rag Time To No Time (1975)
    Label 360 Records (LP2001)
  • 18h21
    It's Hard To But We Do
    It's Hard To But We Do
    Beaver Harris & The 360 Degree Music Experience
    It's Hard To But We Do

    Beaver Harris. (Compositeur), Herb Hall (clarinette), Don Cheatham (trompette), Marshall Brown (trombone valve, direction), Dave Burrell (piano), Ron Carter (contrebasse), Beaver Harris (batterie)

    Album From Rag Time To No Time (1975)
    Label 360 Records (LP2001)
  • 18h29
    Round Trip (Part 2)
    Round Trip (Part 2)
    Beaver Harris & The 360 Degree Music Experience
    Round Trip (Part 2)

    Beaver Harris. (Compositeur), Dave Burrell (arrangements). (Compositeur), Keith Marks (flûte), Howard Johnson (saxophone baryton), Dave Burrell (piano, direction), Sunil Garg (sitar), Cecil McBee (basse), Ron Carter (basse), Beaver Harris (batterie), Titos Sompa (congas, quica, lingala), Coster Massamba (congas, lingala), Leopoldo (percussions), Francis Haynes (steel drums), Auguste Malonga Quasqueloued (congas, lingala), The 360 Degree Music Experience

    Album From Rag Time To No Time (1975)
    Label 360 Records (LP2001)
  • 18h35
    I Wish I Knew
    I Wish I Knew
    Beaver Harris & The 360 Degree Music Experience
    I Wish I Knew

    Beaver Harris. (Compositeur), Marshall Brown (arrangements). (Compositeur), Maxine Sullivan (voix), Herb Hall (clarinette), Don Cheatham (trompette), Marshall Brown (trombone valve, direction), Dave Burrell (piano), Jimmy Garrison (basse), Beaver Harris (batterie)

    Album From Rag Time To No Time (1975)
    Label 360 Records (LP2001)
  • 18h39
    African Sunrise
    African Sunrise
    Randy Weston
    African Sunrise

    Randy Weston. (Compositeur), Randy Weston (piano), Dizzy Gillespie (trompette), Idrees Sulieman (trompette), Benny Powell (trombone basse), Talib Kibwe (saxophone alto), Billy Harper (saxophone ténor), Dewey Redman (saxophone ténor), Alex Blake (contrebasse), Jamil Nasser (basse), Idris Muhammad (batterie), Big Black (percussions), Azzedin Weston (percussions)

    Album The Spirits of Our Ancestors
    Label Verve (511857-2)

L'équipe

Alex Dutilh
Alex Dutilh
Alex Dutilh
Production
Emmanuelle Lacaze
Emmanuelle Lacaze
Emmanuelle Lacaze
Collaboration
Fabien Fleurat
Fabien Fleurat
Fabien Fleurat
Réalisation