The Daptone Family - Isaac Sterling
The Daptone Family - Isaac Sterling
The Daptone Family - Isaac Sterling
Publicité
Résumé

Pour célébrer ses 20 ans d’existence et une hégémonie incontestable sur la musique soul du 21ème siècle, le mythique label new-yorkais Daptone Records publie “The Daptone Super Soul Revue - Live At The Apollo”. Trois soirées de feu organisées en 2014 avec les légendes vivantes du label.

En savoir plus

Au sommaire aujourd'hui

  • "Daptone Super Soul Revue, Live at The Apollo" à la Une

Bien plus qu’un hommage à l’immense talent de tous ces artistes, ce live d’anthologie raconte l’histoire d’un label qui se considère comme une famille, unie aussi bien dans les moments de gloire que dans les tragédies vécues ces dernières années avec la disparition de ses figures de proue.

“The Daptone Super Soul Revue - Live At The Apollo”
“The Daptone Super Soul Revue - Live At The Apollo”

Pour afficher ce contenu Youtube, vous devez accepter les cookies Publicité.

Ces cookies permettent à nos partenaires de vous proposer des publicités et des contenus personnalisés en fonction de votre navigation, de votre profil et de vos centres d'intérêt.

Fondé en 2001 à New York, Daptone Records est un label indépendant dirigé par des musiciens, qui s'est bâti une solide réputation mondiale grâce à des normes de qualité exceptionnelles, une philosophie musicale exigeante et un son analogique unique. 

Publicité

Au fil des enregistrements et des tournées, les artistes les plus renommés de l’écurie Daptone - Sharon Jones (& The Dap-Kings) et Charles Bradley - connaissent un immense succès international, offrant une notoriété inattendue à un label totalement affranchi des concessions parfois inhérentes à l'industrie musicale. Avec plus de cinquante albums à son catalogue (et une centaine de 45 tours), Daptone a vendu plus d'un million de disques à ce jour. Pourtant loin des standards mainstream actuels, leur musique a influencé d'innombrables artistes et labels à travers le monde, ravivant la musique soul jusqu’à attirer l’attention d’icônes pop comme Amy Winehouse, Mark Ronson ou encore Jay-Z, qui ont utilisé le son du label pour façonner certains de leurs plus grands succès. 

L'histoire de Daptone Records a commencé lorsque les musiciens Gabriel Roth (aka Bosco Mann) et Neal Sugarman ont uni leurs forces pour créer un label qui les aiderait à concrétiser une certaine vision de l'exigence musicale. L'objectif commun n’a jamais été d’imiter les créations du passé, mais plutôt de recréer un son authentique, singulier, servant de boussole à des artistes sincères aux parcours sans pareil. Les fondamentaux de Daptone sont simples : disposer d'une écurie de musiciens de haut niveau et produire et enregistrer toutes les sessions dans le studio du label.  

En 2002, Sugarman et Roth trouvent le lieu qui va devenir le quartier général de Daptone Records, désormais célèbre sous le nom de House of Soul - une modeste maison en briques rouges datant du 19ème siècle, au cœur de Bushwick à Brooklyn. À l’origine, il n'y avait pas de studio d'enregistrement au 115 rue Troutman. Pour le fabriquer, Neal et Gabe font appel à des amis, à la famille et même aux futures étoiles du label (Sharon Jones a aidé au câblage tandis que Charles Bradley a installé les radiateurs), transformant ainsi l'appartement du premier étage en un studio devenu emblématique. 

Le premier album enregistré dans la House of Soul, le deuxième album de Sharon Jones & The Dap-Kings, “Naturally”, a été un disque charnière pour le label, car il symbolise la transition d’un son funk brut et spontané vers une soul plus sophistiquée. S’en suit le premier LP du combo afro-funk de Staten Island The Budos Band, ainsi que des rééditions de Sugarman 3, The Poets of Rhythm (l’une des premières influences de Bosco Mann) et des enregistrements oubliés du légendaire duo de sweet soul Bob & Gene. À cette époque, Daptone s’établit confortablement dans le paysage soul/funk, ce qui attire l'attention du célèbre producteur Mark Ronson, qui cherche alors à créer un son soul authentique pour sa protégée Amy Winehouse, qui n’a pas encore atteint les sommets. Avec Bosco Mann aux manettes et les Dap-Kings comme groupe d’accompagnement, ils enregistrent une grande partie du désormais culte “Back to Black” de Amy Winehouse, vendu à plus de 15 millions d'exemplaires dans le monde. 

1h 25

Fin 2016, Daptone devient un nom familier pour tous les amateurs de soul, funk et gospel du monde entier. Le succès d’Amy Winehouse et la popularité retrouvée de ces genres musicaux intemporels propulsent deux des plus grands enregistrements du label à ce jour : l’incontournable “100 Days, 100 Nights” de Sharon Jones and The Dap-Kings en 2007, premier album Daptone à s'être vendu à plus de 100 000 exemplaires, et son éminent successeur, “I Learned the Hard Way” en 2010, qui comptabilise plus de 250 000 ventes et installe Sharon Jones dans une autre dimension. 

L’histoire se répète peu de temps après avec la sortie inattendue du premier album de l’un des chanteurs les plus poignants de ces dix dernières années, Charles Bradley. Longtemps cantonné au rôle d’imitateur de James Brown dans des bars miteux de Brooklyn, celui que l’on surnomme The Screaming Eagle of Soul se retrouve rapidement catapulté sur les plus grandes scènes des festivals et salles du monde entier. Menahan Street Band, le groupe qui par ailleurs accompagne Charles Bradley, sort son premier album en 2008 et voit sa notoriété décuplée grâce notamment au rappeur new-yorkais Jay-Z, qui sample fin 2007 le morceau Make the Road by Walking pour son titre Roc Boys (And the Winner Is)... 

Pour afficher ce contenu Youtube, vous devez accepter les cookies Publicité.

Ces cookies permettent à nos partenaires de vous proposer des publicités et des contenus personnalisés en fonction de votre navigation, de votre profil et de vos centres d'intérêt.

Alors que les carrières de leurs artistes continuent de prospérer, Daptone poursuit sa success-story et assoit un peu plus son statut d’acteur majeur de l’histoire de la soul, avec un événement marquant, hautement symbolique : en décembre 2014, le label réunit tous ses artistes sous la bannière Super Soul Revue pour 3 soirées à guichets fermés au Apollo Theater - illustre salle de Harlem, lieu mythique de la culture musicale afro-américaine. Par la suite, fort d’un succès solidement cimenté, Daptone s’ouvre à de nouvelles esthétiques et accueille l’irrésistible rocksteady de The Frightnrs, la blue-eyed soul made in UK de James Hunter ou encore le mambo sans âge de Orquesta Akokán. En 2015, la maison de disques new-yorkaise lance également sa sous-division rock, Wick Records, avec comme fer de lance The Mystery Lights et son imparable rock garage psychédélique, prouvant plus que jamais son éclectisme et un savoir-faire tout-terrain. 

Malgré les drames incommensurables que les membres de Daptone Records ont endurés, le label se relève et se tourne vers l’avenir. Entre le succès naissant de leur nouvelle sous-division Penrose Records - crée suite à l’ouverture d’un studio d’enregistrement par Gabe Roth dans sa ville d’origine, Riverside, en Californie - et les signatures de nouveaux jeunes talents tels que Thee Sacred Souls ou Jalen N'Gonda, Daptone poursuit son épopée avec une passion et une ambition intactes. 

Références

Programmation musicale

  • 18h07
    Witchs boogaloo
    Witchs boogaloo
    The Sugarman 3
    Witchs boogaloo
    Album The Daptone Super Soul Revue (Live at the Apollo) (2021)
    Label Daptone Records
  • 18h10
    Out of the Wilderness
    Out of the Wilderness
    The Como Mamas
    Out of the Wilderness
    Album The Daptone Super Soul Revue (Live at the Apollo) (2021)
    Label Daptone Records
  • 18h16
    Thank you Lord
    Thank you Lord
    Naomi Shelton & The Gospel Queens
    Thank you Lord
    Album The Daptone Super Soul Revue (Live at the Apollo) (2021)
    Label Daptone Records
  • 18h21
    How long (feat. Menahan Street Band)
    How long (feat. Menahan Street Band)
    Charles Bradley
    How long (feat. Menahan Street Band)

    Menahan Street Band

    Album The Daptone Super Soul Revue (Live at the Apollo) (2021)
    Label Daptone Records
  • 18h27
    Sare kon kon ( pt 1)
    Sare kon kon ( pt 1)
    Antibalas
    Sare kon kon ( pt 1)
    Album The Daptone Super Soul Revue (Live at the Apollo) (2021)
    Label Daptone Records
  • 18h27
    Sare kon kon (pt 2)
    Sare kon kon (pt 2)
    Antibalas
    Sare kon kon (pt 2)
    Album The Daptone Super Soul Revue (Live at the Apollo) (2021)
    Label Daptone Records
  • 18h34
    Miss Sharon jones introduction
    Miss Sharon jones introduction
    Binky Griptite & The Dap-Kings
    Miss Sharon jones introduction

    Sharon Jones

    Album The Daptone Super Soul Revue (Live at the Apollo) (2021)
    Label Daptone Records
  • 18h35
    He Said I Can
    He Said I Can
    Sharon Jones & The Dap-Kings
    He Said I Can

    B. Mann. (Compositeur)

    Album The Daptone Super Soul Revue (Live at the Apollo) (2021)
    Label Daptone Records
  • 18h38
    There Was a Time
    There Was a Time
    Sharon Jones & The Dap-Kings
    There Was a Time
    Album The Daptone Super Soul Revue (Live at the Apollo) (2021)
    Label Daptone Records
  • 18h44
    Family affair outro
    Family affair outro
    The Daptone Family
    Family affair outro
    Album The Daptone Super Soul Revue (Live at the Apollo) (2021)
    Label Daptone Records

L'équipe

Alex Dutilh
Alex Dutilh
Alex Dutilh
Production
Emmanuel Benito
Réalisation
Hortense Le Blouc'h
Collaboration