Emile Parisien
Emile Parisien
Emile Parisien - Samuel Kirszenbaum
Emile Parisien - Samuel Kirszenbaum
Emile Parisien - Samuel Kirszenbaum
Publicité
Résumé

Musicien phare de la scène jazz européenne, Emile Parisien sort “Louise” chez ACT, un album qui est à la fois un retour aux sources et l'une des propositions les plus ambitieuses du saxophoniste français.

avec :

Émile Parisien (saxophoniste et compositeur de jazz (1982, Cahors)).

En savoir plus
  • Emile Parisien à la Une
    10 CD à gagner en répondant correctement à la question posée par Alex Dutilh. Envoyez un mail à openjazz.jeu@radiofrance.com, avec vos nom, prénom et adresse postale COMPLETE. 1 CD pour les 10 premières bonnes réponses. Bonne chance !

Jazz au Trésor : Jazz au Trésor : The Brothers Sandole & John La Porta

Jazz Culture : Jazz Culture : Les surprises du jazz

Jazz Agenda : Jazz Agenda (semaine du 28 février au 06 mars 2022)

____________________________________________________________________________

Louise”, le nouvel album d’Emile Parisien est à ce jour l’autoportrait musical le plus complet du saxophoniste soprano. “Sur cet album, je reviens sur les étapes qui ont jalonné ma vie et les endroits où la musique m’a mené" dit-il. “Je joue un peu moins que sur mes disques précédents mais je contrôle les débats, trouve les couleurs, raconte l’histoire…

Publicité

Celui que Francis Marmande a décrit dans Le Monde comme “la meilleure nouvelle du jazz européen depuis longtemps” a mis sur pied un sextet franco-américain de haute volée pour cet album, le septième qu’il signe en leader ou co-leader sur ACT, dix ans après sa première apparition au catalogue du label allemand.

Pour afficher ce contenu Youtube, vous devez accepter les cookies Publicité.

Ces cookies permettent à nos partenaires de vous proposer des publicités et des contenus personnalisés en fonction de votre navigation, de votre profil et de vos centres d'intérêt.

Emile Parisien développe sa vision musicale remarquablement tôt. Il n’a que dix ans quand ses parents, originaires de Cahors, apprennent l’ouverture d’une nouvelle école de musique, à Marciac, à moins de 200 kilomètres du domicile familial. Et c’est à Marciac qu’Emile Parisien fait ses classes sous le haut patronage de certaines des plus grandes figures du jazz nord-américain : Wynton Marsalis (qu’il invitera plus tard sur l’album Sfumato Live), Clark Terry, Bobby Hutcherson, Oscar Peterson…

À lire aussi : Émile Parisien, un manifeste pour la déconnection

Le fait que trois des musiciens de ce nouveau sextet soient américains (Theo Croker à la trompette, Joe Martin à la basse et Nasheet Waits à la batterie) est essentiel pour Emile Parisien : “Il était temps pour moi de revenir à la source de l’amour que je porte à cette musique”, explique-t-il. Un retour au source qui prend tout son sens dans le choix de collaborer ici avec Theo Croker, petit-fils du trompettiste Doc Cheatham (1905-1997).

Emile Parisien et Theo Croker se rencontrent en 2018 sur la tournée “Jazz Animals” et développent vite une connexion musicale forte doublée d’une vraie amitié. Sur “Louise”, Emile Parisien s’assure non seulement que le très large spectre émotionnel et stylistique de Theo Croker soit mis en lumière mais prend aussi un grand plaisir à marier et entrelacer sa propre voix mélodique avec la sienne. Leur interaction a quelque chose de spécial et donne lieu à plusieurs moments joyeux tout au long de cet album à la fois vaste et cohérent. Emile Parisien offre par ailleurs généreusement le dernier mot de l’album à Theo Croker, avec sa composition solennellement évocatrice Prayer for Peace.

À lire aussi : Émile Parisien à l'heure du snack

La présence énergique et pénétrante du batteur Nasheet Waits court tout le long de l’album et particulièrement sur la troisième partie de Memento, la pièce la plus dense de “Louise”, que Emile Parisien dédie à sa mère. “J’adore le jeu de Nasheet, c’est un musicien incroyable. C’est un vrai rêve de jouer avec lui” dit Emile Parisien, qui a d’abord découvert Nasheet Waits sur disque avant de le croiser sur la route des festivals - c’est la première fois qu’ils enregistrent ensemble. Joe Martin est l’un des bassistes les plus demandés de la scène new-yorkaise - Parisien l’a côtoyé au sein du quartet de Yaron Herman.

Manu Codjia et Roberto Negro sont deux des plus proches complices musicaux d’Emile Parisien. “Nous avons joué dans tellement de contextes différents, exploré ensemble tant de musique...” dit-il. Le guitariste Manu Codjia est l’un des premiers musiciens q’ Emile Parisien rencontre à son arrivée à Paris il y a presque vingt ans. “Manu a cette formidable qualité de faire tenir le groupe ensemble et de créer un son collectif”. Manu Codjia apporte sa composition Jungle Jig, une pièce énergique qui joue sur un équilibre parfait entre ordre et chaos.

À lire aussi : Emile Parisien Quartet au Triton

Roberto Negro a régulièrement joué avec Emile Parisien, en duo, dans le quintet Sfumato et bien d’autres contextes. “Musique européenne, classique, jazz… Roberto joue tout extrêmement bien. C’est un musicien incroyablement complet” estime Parisien. “Civeta”, la composition de Roberto Negro sur “Louise” est élégamment enlevée et superbement fluide.

Louise, la pièce qui donne son titre à l’album est subtile, spacieuse et méditative. Le titre fait référence aux sculptures “araignées” de Louise Bourgeois, des œuvres qui sont essentiellement exposées dans l’espace public et qui ont créé chez Emile Parisien, pendant le confinement de 2020, la sensation d’être privé de la joie de vivre à l’air libre. Les sculptures de Louise Bourgeois sont aussi très portées sur le thème de la maternité et charrient des métaphores du tissage, du soin et de la protection. L’attachement et le grand respect d’Emile Parisien pour l’amour inconditionnel de la mère pour son enfant est le background émotionnel de ce morceau très évocateur, portés par d’éclatants solos de Theo Croker et Manu Codjia.

À réécouter : Émile Parisien embauche Joachim Kühn

Deux pistes rendent hommage à des musiciens européens qui ont été des influences décisives pour Emile Parisien : Jojo est une référence affectueuse à Joachim Kühn, et le morceau est indubitablement et profondément inspiré par le jeu d’Ornette Coleman ; Madagascar du Weather Report, rappelle quant à lui l’époque où Emile Parisien jouait dans le groupe The Syndicate, formé en 2007 pour honorer la mémoire et jouer la musique de Joe Zawinul.
(extrait du communiqué de presse)

À lire aussi : Vincent Peirani & Émile Parisien, l'étreinte du tango

Références

Programmation musicale

  • 18h08
    Louise
    Louise
    Emile Parisien
    Louise

    Interprètes Emile Parisien., Emile Parisien (saxophone soprano), Theo Croker (trompette), Roberto Negro (piano), Manu Codjia (guitare électrique), Joe Martin (contrebasse), Nasheet Waits (batterie)

    Album Louise (2022)
    Label ACT (99432)
  • 18h17
    Jojo
    Jojo
    Emile Parisien
    Jojo

    Interprètes Emile Parisien., Emile Parisien (saxophone soprano), Theo Croker (trompette), Roberto Negro (piano), Manu Codjia (guitare électrique), Joe Martin (contrebasse), Nasheet Waits (batterie)

    Album Louise (2022)
    Label ACT (99432)
  • 18h27
    Madagascar
    Madagascar
    Emile Parisien
    Madagascar

    Interprètes Joe Zawinul., Emile Parisien (saxophone soprano), Theo Croker (trompette), Roberto Negro (piano), Manu Codjia (guitare électrique), Joe Martin (contrebasse), Nasheet Waits (batterie)

    Album Louise (2022)
    Label ACT (99432)
  • 18h38
    The Mystery Song
    The Mystery Song
    Steve Lacy
    The Mystery Song

    Interprètes Duke Ellington., Steve Lacy (saxophone soprano), Don Cherry (trompette), Carl Brown (contrebasse), Billy Higgins (batterie)

    Album Evidence (1961)
    Label New Jazz (8 271)
  • 18h47
    Absentee
    Absentee
    John La Porta
    Absentee

    Interprètes John La Porta., John La Porta (clarinette), Wally Cirillo (piano), Wendell Marshall (contrebasse), Clem DeRosa (batterie)

    Album Modern Music From Philadelphia / Conceptions (2021)
    Label Fresh Sound (FSRCD1066)
  • 18h55
    Part I
    Part I
    Keith Jarrett
    Part I

    Interprètes Keith Jarrett., Keith Jarrett (piano)

    Album The Köln concert / Le concert de Cologne : 24 janvier 1975 (1975)
    Label ECM
  • 18h57
    Élisa
    Élisa
    Django Allstars
    Élisa

    Interprètes Serge Gainsbourg., Samson Schmitt (guitare), Pierre Blanchard (violon), Ludovic Beier (accordéon), Philippe Cuillerier (guitare), Antonio Licusati (contrebasse)

    Album Gainsb'art (2021)
    Label Label Ouest (3040562)

L'équipe

Alex Dutilh
Alex Dutilh
Alex Dutilh
Production
Emmanuelle Lacaze
Emmanuelle Lacaze
Emmanuelle Lacaze
Collaboration
Fabien Fleurat
Fabien Fleurat
Fabien Fleurat
Réalisation