France Musique
France Musique
Publicité
En savoir plus

Au sommaire aujourd'hui

► Eric Le Lann

à la Une
Jazz au Trésor : Paul Desmond - The Paul Desmond Quartet featuring Don Elliott ► Jazz Agenda :
-** 3 invitations pour 2** à gagner pour le concert de Fidel Fourneyron "High Fidelity " jeudi 12 novembre à 20h30 à la salle de Flore du Carreau du Temple à Paris dans le cadre du Jazz Fabric#21 avec l'ONJ. Cliquez sur "contactez-nous " et laissez vos nom et prénom. 1 invitation pour 2 pour les** 3 premiers mails**.

  • 3 invitations pour 2 à gagner pour le concert de Susanne Abbuehl jeudi 12 novembre à 20h30 à la salle Philippe Gentry de la Maison de la Culture de Nevers dans le cadre de D'Jazz NeversCliquez sur "contactez-nous " et laissez vos nom et prénom. 1 invitation pour 2 pour les** 3 premiers mails**.

Jazz Culture : Paco et le Jazz
Jazz Trotter : Guy Davis - Kokomo Kidd
Jazz Bonus : Alexandre Herer + Olivier Laisney chez Onze Heures Onze
TOUS LES TITRES DIFFUSES SONT EN BAS DE PAGE A LA RUBRIQUE "PROGRAMMATION MUSICALE"

Publicité

Le trompettisteEric Le Lann a toujours eu un talent à multiples facettes ; un son unique et inimitable, des compositions personnelles dont on reconnaît la signature. Il a aussi le talent de découvrir des** musiciens d’exception**, à l’aurore de leur carrière internationale (Sylvain Luc, Richard Bona, Eric Legnini, Jean Michel Pilc...), pour les amener, à ses côtés, à embrasser la musique en ce qu’elle a d’essentiel : raconter une histoire, créer un univers et… voyager.

Dans « La Vie sur Mars », Eric le Lann entreprend ce périple avec des musiciens qui viennent de vivre une année exceptionnelle en collaborant à d’autres projets forts : le pianiste Paul Lay (également dans le quartet de Géraldine Laurent), le contrebassiste** Sylvain Romano** (fidèle compagnon de Stéphane Belmondo), le batteur** Donald Kontomanou** (admirable dans le trio de Yonathan Avishai). Et la magie opère, le jazz fait le reste.

Dans « Life on Mars », il grave en quelques plages une façon bien à lui de dire que «Quand on joue, on est ailleurs… » et propose un voyage dans un univers musical éclectique comme il les aime : son premier blues, clin d’oeil à Louis Armstrong, la valse «* Danse Profane* » de Claude Debussy, un salut à David Bowie au passage, et ses propres compositions, plus récentes, imprégnées de sa culture.

Comme dans la chanson « Life on Mars » du même David Bowie, suite de paroles choisies pour la rime, indépendamment de leur cohérence, Eric le Lann construit un disque fait de pièces assez disparates, qui par magie forment un tout parfaitement cohérent, un disque que l’on écoute en entier, dans lequel sa voix se fait entendre de la première à la dernière note.

Pour afficher ce contenu Youtube, vous devez accepter les cookies Publicité.

Ces cookies permettent à nos partenaires de vous proposer des publicités et des contenus personnalisés en fonction de votre navigation, de votre profil et de vos centres d'intérêt.

Références

L'équipe

Alex Dutilh
Alex Dutilh
Alex Dutilh
Production
Emmanuelle Lacaze
Emmanuelle Lacaze
Emmanuelle Lacaze
Collaboration
Fabien Fleurat
Fabien Fleurat
Fabien Fleurat
Réalisation