Romain Collin, Bill Frisell, Grégoire Maret
Romain Collin, Bill Frisell, Grégoire Maret
 Romain Collin, Bill Frisell, Grégoire Maret - Neutrø / ACT
Romain Collin, Bill Frisell, Grégoire Maret - Neutrø / ACT
Romain Collin, Bill Frisell, Grégoire Maret - Neutrø / ACT
Publicité
Résumé

L'harmoniciste Grégoire Maret et le pianiste Romain Collin font équipe pour peindre une vision égalitaire du rêve américain, en explorant l’americana aux côtés du guitariste Bill Frisell grand spécialiste s’il en est. Sortie chez ACT.

En savoir plus

Au sommaire aujourd'hui

  • Grégoire Maret à la Une

"Où que se produise Grégoire Maret, chaque fois qu'il porte son instrument à ses lèvres, le lieu et ceux qui s’y trouvent sont immédiatement transformés. Il nous transporte à un niveau supérieur avec une intensité aussi douce que puissante." Ce sont les mots élogieux que Grégoire Maret a reçu de Cassandra Wilson, avec qui il a travaillé pendant de nombreuses années. 

Publicité

Hommage à Jimmy Cobb : Disparition de Jimmy Cobb, batteur du mythique Kind of Blue

Jazz au Trésor : Jazz au Trésor : Alain Goraguer - Le Monde Instrumental d'Alain Goraguer, Jazz et Musiques de Films, 1956-62

Nouvel album de Earprint : Earprint - Easylistening

Le concours de CORfinés : Le concours des CORfinés

Nouvel Album de Rathburn & Siskind : Lori Sims, Andrew Rathburn, Jeremy Siskind - Impressions of Debussy

« Americana »
« Americana »

"Americana" témoigne de la collaboration passionnante entretenue par deux musiciens européens installés à New York : l’harmoniciste Grégoire Maret et le pianiste Romain Collin. Grégoire Maret est un phénomène. C'est un virtuose doté d'une imagination débordante et d'une manière unique de donner forme à une mélodie. Romain Collin, quant à lui, a été décrit par NPR comme "un compositeur visionnaire, un pianiste de jazz extraordinaire" et par le Boston Globe comme étant "parmi les phares d'une nouvelle race de musiciens". En se rencontrant à New York, le Suisse et le Français se sont liés par un amour commun du jazz, de la chanson et de la mélodie pure. Ensemble, ils se sont lancés dans un projet qui allait explorer les profondeurs musicales de l'âme américaine. Ils se sont tournés vers le grand Bill Frisell pour les aider à établir un lien entre l'écriture et le jeu instrumental qui reste centré sur ces couleurs de l’americana. Dans cet univers musical, de vastes paysages sonores coexistent avec des histoires épiques.

Pour afficher ce contenu Youtube, vous devez accepter les cookies Publicité.

Ces cookies permettent à nos partenaires de vous proposer des publicités et des contenus personnalisés en fonction de votre navigation, de votre profil et de vos centres d'intérêt.

Né et élevé en Suisse, Grégoire Maret réside à New York depuis 20 ans. "Ma mère est américaine, née à Harlem, et m'a légué l'héritage de la culture afro-américaine. Je me considère comme un pont entre deux cultures : européenne et afro-américaine". Grégoire Maret a été une figure importante de la scène new-yorkaise, jouant aux côtés de Pat Metheny et Herbie Hancock. "Ce nouvel album est le résultat d'expériences culturelles personnelles". Avec Romain Collin ils ont choisi d'appeler ce projet "Americana". Ils expliquent : "L'Americana est à l'intersection du folk, de la country, du blues, du R&B, du gospel et du bluegrass. L'essence de ce projet est d'adopter une attitude inclusive à l'égard de toutes les racines de la musique et de la culture américaines". 

Apprécié de Herbie Hancock et Wayne Shorter, Romain Collin a développé une esthétique particulière, intégrant la conception de sons électroniques à des improvisations lyriques au piano. Pour les guitares, le duo a fait appel à l'un des grands esprits créatifs de l'instrument : Bill Frisell, tant à la guitare électrique qu'à la guitare acoustique, est sans équivoque, toujours marqué par son imprégnation personnelle du bluegrass, de la country et du blues et par son aptitude à écrire des mélodies qui ressemblent à des chansons. Le batteur Clarence Penn apporte également une contribution fine et décisive.

À lire aussi : Jazz Bonus : Edmar Castañeda & Grégoire Maret - Harp vs. Harp

À côté des pièces originales de Grégoire Maret et Romain Collin, Bill Frisell a apporté deux compositions, Small Town et Rain, Rain : la première se présente comme une chanson folklorique envoûtante en miniature, avec un banjo sec et rustique et un harmonica nostalgique, et la seconde plane avec l’ampleur d’un hymne sur la toile tissée par les guitares, le piano et l'harmonica. Cet ensemble rend également hommage à l'un des plus grands compositeurs de chansons, Jimmy Webb et à Justin Vernon (alias Bon Iver), un représentant de l'Americana de la génération hipster.
(extrait du communiqué de presse en anglais - traduction E. Lacaze / A. Dutilh)

Programmation musicale

18h07 - Cannonball Adderley  « Sophiticated Swing »
Another Kind of Soul (Nat Adderley)
Cannonball Adderley (saxophone alto), Nat Adderley (cornet), Junior Mance (piano), Sam Jones (contrebasse), Jimy Cobb (batterie)
Verve 528408-2    

« Sophiticated Swing »
« Sophiticated Swing »

18h12 - John Coltrane « Giant Steps »
Naima (John Coltrane)
John Coltrane (saxophone ténor), Wynton Kelly (piano), Paul Chambers (contrebasse), Jimmy Cobb (batterie)
Atlantic 1311  

 « Giant Steps »
« Giant Steps »

18h19 - Grégoire Maret « Americana »
Small Town (Bill Frisell)
Grégoire Maret (harmonica), Bill Frisell (guitare, banjo), Romain Collin (piano)
ACT 9049    

« Americana »
« Americana »

18h24 - Grégoire Maret « Americana »
Rain Rain (Bill Frisell)
Grégoire Maret (harmonica), Bill Frisell (guitares), Romain Collin (piano, effets)
ACT 9049    

« Americana »
« Americana »

18h31 - Bill Frisell « Have A Little Faith »
Is It Sweet ? (Bill Frisell)
Bill Frisell (guitare), Billy Drewes (saxophone alto), Curtis Fowlkes (trombone), Don Byron (clarinette basse), Kermit Driscoll (basse), Joey Baron (batterie)
Elektra 7559-79316-2   

« Have A Little Faith »
« Have A Little Faith »

18h38 - Alain Goraguer « Le Monde instrumental d'Alain Goraguer »
Les Lavandières du Portugal (André Popp, Roger Lucchesi)
Alain Goraguer (piano), Paul Rovère (contrebasse), Christian Garros (batterie)
Frémeaux 5758     

 « Le Monde instrumental d'Alain Goraguer »
« Le Monde instrumental d'Alain Goraguer »

18h42 - Earprint « Easy Listening »
Sink Song (Tree Palmedo)
Kevin Sun (saxophone ténor), Tree Palmedo (trompette), Simon Willson (contrebasse), Dor Herskovits (batterie)
Endectomorph   006  

« Easy Listening »
« Easy Listening »

18h49 - Tom Varner « Second Communion »
Cherryco (Don Cherry)
Tom Varner (cor), Dave Ballou (cornet), Tony Malaby (saxophone ténor), Cameron Brown (basse), Matt Wilson (batterie)
Omnitone 12102    

« Second Communion »
« Second Communion »

18h52 - Lori Sims, Andrew Rathburn, Jeremy Siskind  « Impressions of Debussy »
La fille aux cheveux de lin (Claude Debussy)
Lori Sims (piano)
Centaur 37

« Impressions of Debussy »
« Impressions of Debussy »

18h55 - Lori Sims, Andrew Rathburn, Jeremy Siskind  « Impressions of Debussy »
La fille aux cheveux de lin (Claude Debussy, arr. Jeremy Siskind)
Jeremy Siskind (piano), Andrew Rathbun (saxophone)
Centaur 37

« Impressions of Debussy »
« Impressions of Debussy »
Références

L'équipe

Alex Dutilh
Alex Dutilh
Alex Dutilh
Production
Emmanuelle Lacaze
Emmanuelle Lacaze
Emmanuelle Lacaze
Collaboration
Fabien Fleurat
Fabien Fleurat
Fabien Fleurat
Réalisation