Guilhem Flouzat
Guilhem Flouzat
Guilhem Flouzat - Adrien Sanchez
Guilhem Flouzat - Adrien Sanchez
Guilhem Flouzat - Adrien Sanchez
Publicité
Résumé

Les chansons qui composent “Turn The Sun To Green”, ont été écrites à New York, dans la petite chambre que Guilhem Flouzat louait à Inwood, tout en haut de Manhattan, peu de temps avant son retour à Paris.

avec :

Guilhem Flouzat (Batteur, compositeur jazz).

En savoir plus

Au sommaire aujourd'hui

  • Guilhem Flouzat invité de Alex Dutilh.
    10 CD à gagner en répondant correctement à la question posée par Alex Dutilh. Cliquez sur "contactez-nous" et laissez vos nom, prénom et adresse postale COMPLETE. 1 CD pour les 10 premières bonnes réponses. Bonne chance !

Les grooves étaient imaginés sur la batterie montée au pied de son lit, les paroles sur l'escalier de secours à l'extérieur de sa fenêtre. Pour l'harmonie, ses voisins de palier, musiciens eux aussi, lui avaient prêté un double des clefs, et leur beau piano à queue. Personne ne se plaignait du bruit, même à une heure du matin, tant les sirènes et la bachata lui faisaient concurrence. Ces 7 chansons explorent le choix d'être homme ou éternel adolescent, le désir, le travail de création et le spleen. La chanson Thirty One est emblématique de ces questionnements teintés d'ironie :
Qui sait si l'âge trouvera ma cachette / Gâchera le plaisir de perdre mon temps tout seul ? 

1h 00
« Turn The Sun to Green »
« Turn The Sun to Green »

Inspiré par Paul Simon ou Joni Mitchell, mais aussi par les grands compositeurs de standards qu'il célébrait sur son disque précédent, ”A Thing Called Joe” (Sunnyside Records) Guilhem Flouzat, tout juste trente ans, a voulu porter la même attention au texte et à la musique, et laisser sa juste place à l'improvisation. Après avoir collaboré avec la chanteuse Becca Stevens, Guilhem a trouvé en Isabel Sörling l'interprète parfaite de ses introspections. Elle a rejoint un premier cercle de musiciens fidèles avec lesquels tous les morceaux ont été enregistrés en un jour dans la pièce centrale du studio Midi Live. Ces chansons sophistiquées ont ainsi pu garder la qualité acoustique et aventureuse d'une performance live. 

Publicité

Pour afficher ce contenu Youtube, vous devez accepter les cookies Publicité.

Ces cookies permettent à nos partenaires de vous proposer des publicités et des contenus personnalisés en fonction de votre navigation, de votre profil et de vos centres d'intérêt.

Les musiciens qui l'accompagnent ont connu les toutes premières versions de ces chansons, chantées et jouées par Guilhem, et ils leur apportent non seulement leur savoir-faire, mais aussi leur profonde sensibilité.  Laurent Coq, Ralph Lavital et Desmond White ont tous une expérience de songwriter. 

“Turn the Sun to Green” commence par le faussement simple Thirty one. Suit le single Living In The Country, un morceau folk élégiaque rappelant les vieux hymnes. L’ostinato de Colors fait entendre simultanément l'influence du marching band et de l'impressionnisme. Hold Back est un poème explicite sur la jouissance qui se déploie avec lenteur et se conclut sur un étrange groove dance hall. Le guitariste Ralph Lavital puis Laurent Coq au piano lancent le tendre Mermaids and Marbles, qui doit beaucoup à Tom Jobim, et imagine l'enfant à naître. C'est du compositeur anglais Benjamin Britten et de son opéra Peter Grimes que Flouzat a tiré l'atmosphère onirique de Moonlight. L'album s'achève sur le très introspectif Letter, une lettre inspirée du poème d'Henri Michaux "Je vous écris d'un pays lointain". La chanson Colors dont est tirée le titre de l'album résume bien le propos de ce disque difficile à catégoriser :
"Comme l'arbre transformant le soleil en vert / Puisse ce moment faire éclore des couleurs encore jamais vues / Des mots à dire puis chanter". 

La pochette est une œuvre conçue pour l'occasion par la peintre Marie Larrivée. L’album sort chez Shed Music (dist. Inouïe)
(extrait du communiqué de presse)

Références

Programmation musicale

  • 18h08
    Thirty-One
    Thirty-One
    Guilhem Flouzat
    Thirty-One

    Interprètes Guilhem Flouzat., Guilhem Flouzat (batterie), Isabel Sörling (voix), Laurent Coq (piano), Ralph Lavital (guitare électrique), Desmond White (contrebasse)

    Album Turn the sun to green (2018)
    Label SHED MUSIC
  • 18h14
    Mermaids and Marbles
    Mermaids and Marbles
    Guilhem Flouzat
    Mermaids and Marbles

    Interprètes Guilhem Flouzat., Guilhem Flouzat (batterie), Isabel Sörling (voix), Laurent Coq (piano), Ralph Lavital (guitare électrique), Desmond White (contrebasse)

    Album Turn the sun to green (2018)
    Label SHED MUSIC
  • 18h20
    Letter
    Letter
    Guilhem Flouzat
    Letter

    Interprètes Guilhem Flouzat., Guilhem Flouzat (batterie), Isabel Sörling (voix), Laurent Coq (piano), Ralph Lavital (guitare électrique), Desmond White (contrebasse)

    Album Turn the sun to green (2018)
    Label SHED MUSIC
  • 18h28
    Goodbye Pork Pie Hat
    Goodbye Pork Pie Hat
    Joni Mitchell
    Goodbye Pork Pie Hat

    Interprètes Joni Mitchell., Charles Mingus., Joni Mitchell (guitare, voix), Wayne Shorter (saxophone soprano), Herbie Hancock (claviers), Jaco Pastorius (guitare basse), Peter Erskine (batterie)

    Album Mingus (1979)
    Label ASYLUM
  • 18h35
    Friends Call Her Dot
    Friends Call Her Dot
    Brian Blade & The Fellowship Band
    Friends Call Her Dot

    Interprètes Brian Blade., Brian Blade (batterie), Melvin Butler (saxophone ténor), Jon Cowherd (piano), Chris Thomas (contrebasse), Myron Walden (clarinette basse), Jeff Parker (guitare)

    Album Landmarks (2014)
    Label Blue Note (0602537702596)
  • 18h43
    Nobody Knows You When You're Down and Out
    Nobody Knows You When You're Down and Out
    Julia Lee
    Nobody Knows You When You're Down and Out

    Interprètes Jimmy Cox., Julia Lee (voix, piano)

    Album Jazz Ladies : the Singing Pianists 1926-1961 (2021)
    Label Frémeaux & Associés (FA5776)
  • 18h47
    Flying Home n°1
    Flying Home n°1
    Lionel Hampton
    Flying Home n°1

    Interprètes Lionel Hampton., Benny Goodman., Eddie DeLange., Lionel Hampton (vibraphone, direction), Ernie Royal (trompette), Karl George (trompette), Joe Newman (trompette), Fred Beckett (trombone), Luther 'Sonny' Craven (trombone), Ray Perry (violon, saxophone soprano), Marshall Royal (saxophone alto, clarinette), Illinois Jacquet (saxophone ténor), Dexter Gordon (saxophone ténor), Jack McVea (saxophone baryton), Milt Buckner (piano), Irving Ashby (guitare), Vernon Alley (contrebasse), George Jenkins (batterie)

    Album The Quintessence, New York-Chicago-Hollywood-los Angeles 1930-1944
    Label Frémeaux & Associés (FA 211)
  • 18h51
    Fat Daddy
    Fat Daddy
    Marty Elkins
    Fat Daddy

    Interprètes Phil Medley., Bill Sanford., Marty Elkins (voix), Jon-Erik Kellso (trompette), James Chirillo (guitare), Joel Diamond (piano), Steve Ash (piano), Lee Hudson (contrebasse), Taro Okamoto (batterie), Leopoldo Fleming (percussions)

    Album Fat Daddy (2020)
    Label Jazzheads (JH1249)
  • 18h54
    Rue des Balkans
    Rue des Balkans
    Blazin' Quartet, Srdjan Ivanovic
    Rue des Balkans

    Interprètes Srdjan Ivanovic., Srdjan Ivanovic (batterie, claviers), Magic Malik (flûte), Andreas Polyzogopoulos (trompette), Federico Casagrande (guitare), Mihail Ivanov (contrebasse)

    Album Sleeping beauty (2021)
    Label MOONJUNE RECORDS / LE COOLABEL

L'équipe

Alex Dutilh
Alex Dutilh
Alex Dutilh
Production
Emmanuel Benito
Réalisation
Emmanuelle Lacaze
Emmanuelle Lacaze
Emmanuelle Lacaze
Collaboration
Fabien Fleurat
Fabien Fleurat
Fabien Fleurat
Réalisation