Isfar Sarabski - Peter Hönnemann
Isfar Sarabski - Peter Hönnemann
Isfar Sarabski - Peter Hönnemann
Publicité
Résumé

Une nouvelle révélation venue d’Azerbaïdjan, le pianiste Isfar Sarabski. Un vrai souffle, avec un trio complété par Mark Guliana et Alan Hampton. Son bien nommé “Planet” sort le 30 avril chez Warner.

En savoir plus

Au sommaire aujourd'hui

  • Isfar Sarabski à la Une

Aucun spectateur des concerts de Isfar Sarabski ne reste insensible à ses prestations : il déploie une  énergie incroyable et nous transporte avec ses histoires, ses tensions, ses émotions. Dans son pays, ses concerts sont particulièrement courus, car chacun sait qu’ils créent systématiquement la surprise.

« Planet »
« Planet »

Le studio d’Isfar Sarabski est idéalement situé, à la lisière du centre historique de Bakou. Les cafés, les clubs et les salles de concerts de la capitale de l’Azerbaïdjan, sur les rives de la Mer Caspienne, sont imprégnés de tradition et de modernité, conjuguant le mystère médiéval au charisme contemporain. La musique d**‘Isfar Sarabski** les capture et s’en inspire : son studio est un ancien poste de commerce situé sur l’ancienne Route de la soie. Un symbole fort, la croisée des mondes.

Publicité

Pour afficher ce contenu Youtube, vous devez accepter les cookies Publicité.

Ces cookies permettent à nos partenaires de vous proposer des publicités et des contenus personnalisés en fonction de votre navigation, de votre profil et de vos centres d'intérêt.

Isfar Sarabski est né en 1989 à Bakou. À 16 ans, il est déjà un jeune espoir local. Trois ans plus tard, il impressionne le jury du concours de piano du Montreux Jazz Festival par son interprétation phénoménale des compositions de Bill Evans. C’est d’ailleurs à cette occasion qu’il rencontrera Quincy Jones, qui, depuis, ne tarit pas d‘éloges sur le jeune prodige .

L’enseignement prodigué par l’École et l’Académie de musique de Bakou n’est évidemment pas étrangère à ce talent. Il connaît la rigueur de l’univers du monde classique dans lequel il a évolué petit. La musique fait partie de son ADN.

Sa famille, elle-même composée de musiciens prodiges, l’encourage depuis toujours. L’immense collection de vinyles n’est pas étrangère à sa culture et son esprit d’ouverture… Isfar Sarabski est aussi l’arrière petit-fils d’Huseyngulu Sarabski, immense star dans le monde arabe, pionnier musical, chanteur d’opéra, acteur et auteur de pièces de théâtre.

Pour afficher ce contenu Youtube, vous devez accepter les cookies Publicité.

Ces cookies permettent à nos partenaires de vous proposer des publicités et des contenus personnalisés en fonction de votre navigation, de votre profil et de vos centres d'intérêt.

“Je suis  fasciné par les grands vinyles noirs… Je me souviens précisément de ce que j’ai ressenti la première fois que j’ai entendu les disques de Dizzy Gillespie ou les enregistrements des œuvres de Bach et de Chopin. A la première écoute j’ai senti qu‘il  fallait que j’aille plus loin“.

Ses études au Berklee College of Music de Boston lui ont ouvert de nouveaux horizons et conféré de l’expérience ; Isfar Sarabski a joué à l’Apollo Theatre de New York, puis au  club Ronnie Scott’s de Londres (où les employés ont cessé toute activité pour l’écouter)… Il aime créer des ponts entre le jazz et la musique classique, entre l’Orient et l’Occident, entre le folk et l'électro, bref, il ne connaît pas de frontières. “ Pour moi, l' important est d’explorer de nouvelles pistes, créer de nouveaux horizons ; la stagnation n’est pas l‘idée que j‘ai de l’art” 

Isfar Sarabski souhaite élargir l’horizon géographique de son travail. Il multiplie les collaborations comme avec le chanteur et joueur de oud tunisien Dhafer Youssef. Il est également fasciné par le monde de l'électro quand il s’adapte au travail de la chanteuse Sophie Hunger (Le Vent Nous Portera) et s’est rapproché des groupes phares de la scène électronique de Bakou. Il suffit de regarder son projet vidéo Human, pour comprendre dans quel mood évolue cet artiste.
(extrait du communiqué de presse)

2 albums paraîtront cette année : celui-ci est jazz, l’autre sera électro. 

Références

Programmation musicale

  • 18h06
    Swan lake
    Swan lake
    Isfar Sarabski
    Swan lake

    Lev Trofimov (Chef d'orchestre), Mark Guilliana, Halan Hampton, Main Strings Ensemble, Piotr Ilitch Tchaikovski

    Album Planet (2021)
    Label WARNER MUSIC GROUP GERMANY
  • 18h13
    Novruz
    Novruz
    Isfar Sarabski
    Novruz

    Lev Trofimov (Chef d'orchestre), Mark Guilliana, Halan Hampton, Shahriyar Imanov, Main Strings Ensemble

    Album Planet (2021)
    Label WARNER MUSIC GROUP GERMANY
  • 18h20
    Mine Or Blues
    Mine Or Blues
    Makram Aboul Hosn
    Mine Or Blues

    Makram Aboul Hosn. (Compositeur), Makram Aboul Hosn (contrebasse), Joe Locke (vibraphone), Tom Hornig (saxophone alto), Nidal Abou Samra (saxophone ténor), Christopher Michael (batterie), Khaled Yassine (percussions)

    Album Transmigration (2021)
    Label MAKRAMUSIC
  • 18h27
    Nebbia (feat. Gordon Beck)
    Nebbia (feat. Gordon Beck)
    Francois Jeanneau
    Nebbia (feat. Gordon Beck)

    Gordon Beck, Henri Texier, Daniel Humair

    Album Akagera (1991)
    Label DISQUES JMS
  • 18h33
    Stolen moments
    Stolen moments
    Oliver Nelson
    Stolen moments

    Roy Haynes, Eric Dolphy, Freddie Hubbard, George Barrow

    Album The Blues and the Abstract Truth (1961)
    Label Impulse (254631 2)
  • 18h44
    Pequena descarga para ti (Descarga jazz)
    Pequena descarga para ti (Descarga jazz)
    Chucho Valdés & His Combo
    Pequena descarga para ti (Descarga jazz)

    Mercedes Cortés. (Compositeur), Chucho Valdés (piano)

    Album The Complete 1964 Sessions (2007)
    Label Malanga Music (MM801)
  • 18h47
    Lush Life
    Lush Life
    Noa
    Lush Life

    Billy Strayhorn. (Compositeur), Noa (voix), Gil Dor (guitare)

    Album Afterallogy (2021)
    Label Naïve (M7378)
  • 18h51
    My Funny Valentine
    My Funny Valentine
    Noa
    My Funny Valentine

    Richard Rodgers. (Compositeur), Noa (voix), Gil Dor (guitare), Lorenz Hart.

    Album Afterallogy (2021)
    Label Naïve (M7378)
  • 18h55
    Trop c'est trop
    Trop c'est trop
    Julien Daian Quintet
    Trop c'est trop

    Serge Gainsbourg, Julien Daian

    Album Cut-up (2021)
    Label FRENCH PARADOX

L'équipe

Alex Dutilh
Alex Dutilh
Alex Dutilh
Production
Emmanuelle Lacaze
Emmanuelle Lacaze
Emmanuelle Lacaze
Collaboration
Fabien Fleurat
Fabien Fleurat
Fabien Fleurat
Réalisation