Nikki Giovanni & Javon Jackson
Nikki Giovanni & Javon Jackson
Nikki Giovanni & Javon Jackson - Shaban R. Athuman
Nikki Giovanni & Javon Jackson - Shaban R. Athuman
Nikki Giovanni & Javon Jackson - Shaban R. Athuman
Publicité
Résumé

Le saxophoniste ténor Javon Jackson s'associe à une poétesse, militante et éducatrice afro-américaine de renom pour une collaboration historique, Nikki Giovanni. “The Gospel According to Nikki Giovanni” paraît chez Solid Jackson.

En savoir plus
  • Javon Jackson à la Une

The Gospel According to Nikki Giovanni” de Javon Jackson, renoue avec le courant ancestral tout en offrant une nouvelle perspective jazzy à des hymnes et des spirituals intemporels.

Jazz au Trésor : Jazz au Trésor : Ryo Fukui - Scenery

Jazz Agenda : Jazz Agenda (semaine du 14 au 19 février 2022)

Jazz Trotter : Jazz Trotter : L'Orage - Triangle

Jazz Bonus : Jazz Bonus : Uncle B!M - 4:06

_________________________________________________________________________________

Publicité

Pourquoi l'une des voix les plus vénérées de la poésie voudrait-elle être la conceptrice de l'album d'hymnes et de spirituals d'un saxophoniste de jazz ? "Ces chansons sont si importantes", explique Nikki Giovanni, l'une des 25 "légendes vivantes" d'Oprah Winfrey et lauréate du Maya Angelou Lifetime Achievement Award en 2017. "Elles ont réconforté les gens pendant les périodes d'esclavage, et ces dernières années, nous avons eu besoin qu'ils nous réconfortent à nouveau. Mais beaucoup d'étudiants aujourd'hui ne connaissent pas l'histoire de ces chansons, et ils devraient. Je suis donc ici pour arroser les fleurs, car elles ont besoin d'un verre."

La collaboration historique de Nikki Giovanni avec le saxophoniste et ancien Jazz Messenger Javon Jackson a donné naissance à “The Gospel According to Nikki Giovanni”, sur son label Solid Jackson. "Les spirituals existent depuis si longtemps", explique la célèbre poétesse, militante et éducatrice, qui s'est fait connaître dans les années 1960 et 1970 en tant que membre fondateur du mouvement Black Arts, après la publication de ses premières œuvres comme le recueil de poésie “Black Feeling, Black Talk/Black Judgment” de 1968 et “Re:Creation” de 1970. "Certains spirituals ont été remis à jour et sont restés, tandis que d'autres se sont perdus au fil du temps", note Nikki Giovanni. "Pour moi, il s'agit simplement d'aider à faire perdurer quelque chose. Et je le fais parce qu'il y a un besoin."

Pour afficher ce contenu Youtube, vous devez accepter les cookies Publicité.

Ces cookies permettent à nos partenaires de vous proposer des publicités et des contenus personnalisés en fonction de votre navigation, de votre profil et de vos centres d'intérêt.

Javon Jackson apporte ses lignes de ténor audacieuses, inspirées de la musique de Coltrane, à une série d'hymnes, de spirituals et de gospels choisis par Nikki Giovanni, qui a également été la première personne à recevoir le prix Rosa L. Parks Women of Courage. La poétesse de 78 ans fait une rare apparition vocale sur la ballade Night Song, la dédiant à son amie proche, la défunte militante des droits civiques et grande prêtresse de la soul, Nina Simone. "Nina était une de mes amies, et je savais que l'une de ses chansons préférées était Night Song", explique-t-elle. "Et même si je ne suis pas chanteuse, j'ai dit à Javon que je voulais la chanter parce que je voulais simplement qu'on se souvienne de Nina". Javon Jackson, qui s'est rendue en avion au domicile de Nikki Giovanni  à Roanoke, en Virginie, pour enregistrer sa piste vocale sur les pistes instrumentales existantes, raconte : " Je me suis assis à côté d'elle quand elle l'a chantée et lorsqu'elle a terminé ce refrain, j'étais profondément ému. J'aime juste la nature fragile de la façon dont elle l'a traité. C'était extrêmement émouvant."

Rejoint par une équipe composée du pianiste Jeremy Manasia, du bassiste David Williams et du batteur McClenty Hunter - la même formation qui a participé à l'album “For You” du saxophoniste en 2018 et sa suite de 2020, “Deja Vu” - Javon Jackson interprète des incontournables du gospel comme Swing Low, Sweet Chariot, Wade in the Water, Didn't My Lord Deliver Daniel et Leaning on the Everlasting Arms avec un son de ténor plein d’autorité, des lignes de basse profondes et un sens organique du swing de groupe. "C'est la première fois que j'ai travaillé de manière collaborative", dit Javon Jackson. "Ce projet est très personnel pour moi. Je suis issu d'une lignée de chrétiens fervents et cela m'a donné la chance de me connecter à ce courant ancestral."

“The Gospel According to Nikki Giovanni” est né d'une rencontre fortuite entre les deux directeurs d'école lorsque Javon Jackson, enseignant à la Hartt School de la Hartford University dans le Connecticut et  directeur du Jackie McLean Institute of Jazz, a invité Nikki Giovanni à s'adresser à ses étudiants. Il se souvient : "Depuis que je suis à l'université de Hartford, j'ai toujours pensé que l'école aurait tout intérêt à faire venir de grands universitaires de couleur, des combattants de la liberté et des militants. J'ai donc fait venir le Dr Cornel West, Sonia Sanchez, Angela Davis et Michael Eric Dyson. Puis, en février 2020, Nikki Giovanni."

La venue de la célèbre poétesse à l'université coïncidait avec la remise d'un doctorat honorifique. Et comme le raconte Javon Jackson, "Après avoir parlé aux étudiants, Nikki a remarqué que le CD d'hymnes et de spirituals de Hank Jones et Charlie Haden (“Steal Away”, 1994) passait dans l'auditorium. Elle a dit qu'elle l'aimait et qu'elle voulait en entendre plus, et c'est alors que l'idée m'est venue. Deux jours plus tard, après qu'elle soit rentrée chez elle à Roanoke, je l'ai contactée et lui ai demandé : "Seriez-vous prête à choisir 10 hymnes ? Ce sera mon prochain enregistrement”. Elle est revenue vers moi quelques jours plus tard et m'a donné ses 10 titres."

La collection s'ouvre sur le shuffle entraînant Didn't My Lord Deliver Daniel, un spiritual enregistré par Paul Robeson en 1937. Javon Jackson livre la mélodie de manière directe avec des tons de ténor dorés avant que Jeremy Manasia “ne se rende à l'église” avec son solo de piano. Le Wade in the Water, en mineur, est porté par un swing mid-tempo, rythmé par les lignes de basse profonde de David Williams et la pulsation syncopée des cymbales de McClenty Hunter. Après que Javon Jackson ait livré un solide solo de ténor et que Jeremy Manasia ait fait de même avec un solo de piano, Christina Greer entre en scène et nous fait part de la sagesse du poème de Nikki Giovanni "A Very Simple Wish". Comme l'explique Javon Jackson : "Pour ce morceau, j'ai fait appel à Markeysha Davis, professeur adjoint d'études et de littérature africaines à l'université de Hartford. Elle est vraiment fan et connaît l'œuvre de Nikki bien mieux que moi. Nikki a 50 ans de poésie, alors je ne savais pas par où commencer. Mais j'ai envoyé à Markeysha le "Spiritual" de John Coltrane pour lui donner une idée de ce que nous essayions de faire, et elle est revenue avec ce poème."

L'interprétation par le quartet de la chanson lugubre Sometimes I Feel Like a Motherless Child dégage le sentiment sombre de Equinox de John Coltrane, tandis que leur interprétation de Mary Had a Baby, Yes Lord rappelle le puissant requiem de Trane Alabama, datant de l'époque des droits civiques. Leaning on the Everlasting Arms, l'une des chansons préférées de Nikki Giovanni, issue de son éducation dans une église baptiste, est interprétée sur un rythme lent, ce qui lui confère un aspect gospel du Sud. "Souvent, quand j'ai entendu cette chanson à l'église, elle était un peu plus rapide, un peu plus entraînante", dit Javon Jackson. "J'ai voulu la faire plus lente, pour pouvoir exposer davantage la mélodie et poser certaines de ces phrases - pour pouvoir être aussi émotif que possible avec la mélodie, comme si je jouais à l'église avec des gens dans le public."

I've Been 'Buked, un spiritual chanté par Mahalia Jackson devant le Lincoln Memorial lors de la Marche sur Washington du 28 août 1963, où le Dr Martin Luther King a également prononcé son célèbre discours "I Have a Dream", s'ouvre sur un travail dramatique de basse arco non accompagnée par David Williams avant que le groupe complet n'entre en scène, Javon Jackson transmettant la mélodie simplement et délibérément. "Dans un monde parfait, j'aurais aimé que David salue Paul Robeson en chantant cette mélodie", déclare le leader. "L'archet est si beau parce que, pour moi, il est proche de la voix humaine d'une certaine manière".

Javon Jackson et sa formation transforment le normalement sombre Swing Low, Sweet Chariot en un calypso dynamique. En fait, on peut entendre le saxophoniste citer directement le plus célèbre calypso de Sonny Rollins, St. Thomas, au milieu de la chanson. Le bassiste David Williams, originaire de Trinidad, est particulièrement qualifié pour donner le rebond nécessaire à cette interprétation calypso exubérante de ce célèbre spiritual afro-américain. "Faire cette chanson de cette façon est un rappel que le départ ou la transition ne doit pas nécessairement être triste", dit Javon Jackson. "Nous ne voulons pas que la personne ou les personnes qui écoutent le CD soient déprimées. Nous voulons que ce soit une célébration. C'est comme ce qu'Art Blakey avait l'habitude de nous dire : "Vous pleurez quand ils entrent, et vous vous réjouissez quand ils sortent". Je ne l'ai jamais oublié."

Captés dans les conditions du direct aux studios Telefunken de South Windsor, dans le Connecticut, les 10 morceaux de “The Gospel According to Nikki Giovanni ont tous été enregistrés sans casque, une autre première pour Javon Jackson. "Je n'avais jamais fait d'enregistrement avant dans un studio où je n'utilisais pas de casque, alors j'avais l'impression de faire un concert", dit-il. "Nous n'avons jamais décompté un morceau et il n'y avait pas de fin, où je pouvais dicter ou donner une direction vers une fin. Je voulais vraiment faire comme à l'église, où le prédicateur parle et où, tout à coup, la chorale commence. Donc à chaque fois, que ce soit la basse qui démarre la mélodie, le piano ou moi-même, il n'y avait pas de décompte parce que je voulais que ce soit le plus naturel possible."

"Cette musique est quelque chose que les gens seront probablement un peu surpris de voir venir de moi", dit Javon Jackson. Mais vu l'état du monde, elle pourrait arriver juste à temps. La poétesse et le saxophoniste s'appuient là sur les épaules de leurs ancêtres. 
(extrait du communiqué de presse en anglais - traduction E. Lacaze / A. Dutilh)

Références

Programmation musicale

  • 18h07
    Night Song
    Night Song
    Javon Jackson
    Night Song

    Interprètes Charles Strouse., Javon Jackson (saxophone ténor), Nikki Giovanni (voix), Jeremy Manasia (piano), David Williams (contrebasse), McClenty Hunter (batterie)

    Album The Gospel According to Nikki Giovanni (2021)
    Label Solid Jackson (SJ1006)
  • 18h16
    Swing Low, Sweet Chariot
    Swing Low, Sweet Chariot
    Javon Jackson
    Swing Low, Sweet Chariot

    Interprètes Traditionnel., Javon Jackson (saxophone ténor), Jeremy Manasia (piano), David Williams (contrebasse), McClenty Hunter (batterie)

    Album The Gospel According to Nikki Giovanni (2021)
    Label Solid Jackson (SJ1006)
  • 18h21
    Go Down Moses
    Go Down Moses
    Archie Shepp & Horace Parlan
    Go Down Moses

    Interprètes Traditionnel., Archie Shepp (saxophone ténor), Horace Parlan (piano)

    Album Goin' Home (1985)
    Label STEEPLE CHASE (SCCD-31079)
  • 18h27
    Willow Weep for Me
    Willow Weep for Me
    Ryo Fukui
    Willow Weep for Me

    Interprètes Ann Ronell., Ryo Fukui (piano), Satoshi Denpo (contrebasse), Yoshinori Fukui (batterie)

    Album Scenery (2016)
    Label NADJA/TRIO
  • 18h36
    Vista Chinesa
    Vista Chinesa
    Baptiste Herbin
    Vista Chinesa

    Interprètes Baptiste Herbin., Baptiste Herbin (saxophone), Eduardo Farias (piano), Jefferson Lescowich (contrebasse), Xande Figueiredo (batterie)

    Album Vista Chinesa (2020)
    Label Space Time (BG2048)
  • 18h39
    Ondas
    Ondas
    Pierre Christophe & Hugo Lippi
    Ondas

    Interprètes Pierre Christophe., Pierre Christophe (piano), Hugo Lippi (guitare)

    Album Flowing (2021)
    Label Camille Productions (MS042021CD)
  • 18h44
    A la claire fontaine
    A la claire fontaine
    Orchestre National De Jazz
    A la claire fontaine

    Interprètes Traditionnel., Denis Badault., Denis Badault (piano, direction), Elise Caron (voix, flûte), Claude Egea (trompette, bugle), Claus Stötter (trompette, bugle), Geoffroy De Masure (trombone solo), Jean-Louis Pommier (trombone solo), Didier Havet (tuba), Laurent Blumenthal (saxophone alto, saxophone soprano), Simon Spang-Hanssen (saxophone ténor, saxophone soprano), Rémy Biet (saxophone ténor, clarinette, flûte, EWI), Lione Benhamou (guitare), Bob Harrison (basses), François Laizeau (batterie), Xavier Desandre Navarre (percussions), Nedim Nalbantoglu (violon), Laurent Hovenaers (violoncelle)

    Album Bouquet final
    Label Label Bleu (LBLC 6571 ,)
  • 18h49
    Pentatetrahydratonic
    Pentatetrahydratonic
    L'Orage
    Pentatetrahydratonic

    Interprètes Ganesh Geymeier., Nelson Schaer., Nelson Schaer (batterie, claviers, percussions), Ganesh Geymeier (saxophone ténor, claviers, percussions), Fabien Iannone (contrebasse, claviers, percussions)

    Album Triangle (2022)
    Label AUTOPRODUCTION
  • 18h54
    Riverman
    Riverman
    Uncle Bim
    Riverman

    Interprètes Nick Drake., Bastien Ballaz (trombone), Denis Frangulian (contrebasse), Jérôme Mouriez (batterie)

    Album 4:06 AM (2022)
    Label Stomp My Switch Production (SMSP02)

L'équipe

Alex Dutilh
Alex Dutilh
Alex Dutilh
Production
Emmanuelle Lacaze
Emmanuelle Lacaze
Emmanuelle Lacaze
Collaboration
Fabien Fleurat
Fabien Fleurat
Fabien Fleurat
Réalisation