Publicité
Résumé

Parution de « Identities are Changeable » de Miguel Zenón chez Miel Music.

En savoir plus

Au sommaire aujourd'hui

► **Miguel Zenón ** à la Une ► Jazz au Trésor : Mark Murphy - Shadows
Jazz Agenda : semaine du 03 au 09 novembre 2014

  • 10 CD de la compilation Jazzycolors à gagner en répondant correctement à la question posée en direct par Alex Dutilh. Cliquez sur "contactez-nous" et laissez vos nom, prénom et adresse postale. 1 CD pour les 10 premières bonnes réponses. Bonne chance !

Jazz Culture : L'âge d'or du jazz
Jazz Bonus : The Alppalachians
TOUS LES TITRES DIFFUSES SONT EN BAS DE PAGE A LA RUBRIQUE "PROGRAMMATION MUSICALE"

Publicité

Le compositeur et saxophoniste alto Miguel Zenón a adressé à ses amis une question qu'il se pose lui-même : "Qu'est-ce que cela signifie d'être portoricain au 21ème siècle à New York? "

Ce fut le point de départ de « Identities are Changeable », un album éminemment personnel de Miguel Zenón. Le musicien a grandi dans la ville principale de l'île de San Juan et est arrivé à New York en 1998 pour poursuivre sa carrière musicale. Son expérience du pont aérien qui sépare la petit île antillaise et la mégalopole américaine, 2 500 km plus au nord, est quelque chose qu'il partage avec des centaines de milliers d'autres "Portoricains-New-Yorkais."

On ne le sait pas toujours, mais les Portoricains ne sont pas des immigrants aux Etats-Unis. Pendant près d'un siècle - depuis 1917 - ils ont été, contrairement à d'autres natifs latino-américains, des citoyens américains, capables d'aller et venir à leur guise entre l'île de Puerto Rico et le continent. Ils s'installent majoritairement autour de New York City. Après différentes vagues de migration au cours des décennies - plus nombreuses dans les années 1950 - on compte aujourd'hui 1,2 millions de "Portoricains-Américains" dans la grande région de New York.

« Identities are Changeable », est une suite de huit mouvements pour grand ensemble, avec au centre "le" quartet de Miguel Zenon depuis toujours (Luis Perdomo, piano; Hans Glawischnig, basse; Henry Cole, batterie ). L'œuvre intégre des voix enregistrées d'une série d'interviews réalisées par Miguel lui-même. Commandée comme une œuvre multimédia par Montclair State University’s Peak Performances series, lors des concerts elle comporte également des éléments multi-média avec séquences audio et vidéo des interviews, complétée par une installation vidéo créée par l'artiste David Dempewolf. « Identities are Changeable » a déjà été montré dans des salles aussi prestigieuses que le New England Conservatory’s Jordan Hall à Boston, le SFJAZZ Center à San Francisco ou le Zankel Hall du Carnegie Hall new-yorkais.

L'album « Identities are Changeable » est le second qui paraît sur son propre label, Miel Musique, et son neuvième en tant que leader.

Références

L'équipe

Alex Dutilh
Alex Dutilh
Alex Dutilh
Production
Emmanuelle Lacaze
Emmanuelle Lacaze
Emmanuelle Lacaze
Collaboration