Nduduzo Makhathini
Nduduzo Makhathini
Nduduzo Makhathini - Hugh Mdlalose
Nduduzo Makhathini - Hugh Mdlalose
Nduduzo Makhathini - Hugh Mdlalose
Publicité
Résumé

Écrit dans une Afrique du Sud en proie à la violence sociale et politique, “In The Spirit Of Ntu” est à la fois un manifeste et un baume spirituel. Et sans doute la meilleure introduction à l'univers fascinant de Nduduzo Makhathini, première sortie de Blue Note Africa.

En savoir plus
  • Nduduzo Makhathini à la Une

______________________________________________

Le pianiste, compositeur - et guérisseur - sud-africain Nduduzo Makhathini sort “In The Spirit of Ntu, son dixième album, le deuxième pour le label Blue Note, après “Modes of Communication” que le New York Times a cité parmi les meilleurs albums de l’année 2020. Il inaugure la bannière Blue Note Africa.

Publicité

Pour afficher ce contenu Youtube, vous devez accepter les cookies Publicité.

Ces cookies permettent à nos partenaires de vous proposer des publicités et des contenus personnalisés en fonction de votre navigation, de votre profil et de vos centres d'intérêt.

Nduduzo Makhathini condense les thèmes et les directions musicales explorés dans ses premiers disques sur ce nouvel album de dix titres à la fois très dense et accessible. “J’ai ressenti le besoin de résumer en quelque sorte ce que j’ai pu faire jusqu’ici et de le mettre davantage en contexte” explique-t-il. Figure centrale de la très dynamique scène jazz locale, Nduduzo Makhathini a réuni certains des jeunes musiciens les plus excitants d’Afrique du Sud : la saxophoniste Linda Silkhakhane, le trompettiste Robin Fassie Kock, le vibraphoniste Dylan Tabisher, le bassiste Stephen de Souza, le percussionniste Gontse Makhene et le batteur Dane Paris, ainsi que les chanteuses Omagugu et Anna Widauer et le saxophoniste américain Jaleel Shaw.

Abordant des concepts tels que “l’écoute active”, “les rythmes majeurs et mineurs”, “la mobilité guidée” et le “ritualisme”, Nduduzo Makhathini s’inspire de sa connaissance des traditions zulu et met à profit sa curiosité intellectuelle pour nourrir son propos musical. “Je me confronte à ces idées cosmologiques afin de situer le jazz dans notre contexte”, précise-t-il*. “Sur mon album “Modes of Communication: Letters from the Underworlds” (Blue Note, 2020), j’utilisais les relations épistolaires comme une métaphore des sons qui viennent des mondes souterrains*. Avant ça, j’avais sorti “Listening to the Ground” (Gundu, 2015) qui s’intéressait à la question de l’écoute comme savoir.In The Spirit of Ntu” invite à écouter les sons qui émergent du sol. Ntu est une philosophie africaine ancienne d’où vient la notion d’Ubuntu qui dit “Je suis parce que tu es”. C’est une invocation profonde du collectif.”

55 min

Les sages nous disent que notre essence, c’est la force - ce que nos ancêtres appelaient Ntu, écrit Nduduzo Makhathini dans les notes de pochette de l’album, Ntu, c’est l’endroit où réside notre être tout entier, tout y est interconnecté.”

De la même manière, Nduduzo Makhathini élabore sa musique à partir des mondes sonores qu’il a créés pour ses précédents albums ; il utilise les idées, les pratiques et les expériences de l’Afrique pré-coloniale pour concevoir de nouvelles façons de soigner, de ressentir et d’exister. “Je manipule des choses que j’ai en mémoire jusqu’au point où elles se mettent à révéler de nouvelles idées, dit-il, mon improvisation a pour objet la recherche de ce moment de révélation… ou dans le contexte africain, de divination”

Cette propension à revisiter et à réinventer s’illustre particulièrement sur Re-Amathambo, une nouvelle version d’un titre de son album de 2018 “Ikhambi”, qui contient une performance vocale époustouflante d’Anna Widauer. Ici, Nduduzo Makhathini se sert du piano comme une métaphore des os des Sangoma, un outil de divination qui symbolise les défenses des éléphants. Cette approche métaphorique de son instrument illustre l’ambition de Nduduzo Makhathini, qui cherche constamment à mettre en regard les pratiques “locales” et les pratiques “adoptées”. “J’ai été élevé dans une famille chrétienne, raconte Makhathini, avec cette grande idée que Dieu est dans le ciel et entraine une attention moindre pour les choses terrestres.”

54 min

Nduduzo Makhathini fait des références subtiles au récit biblique d’Ananias, Azarias et Misaël (Shadrach, Meshach et Abednego en chaldéen), dont la foi leur a permis de s’échapper d’un fourneau ardent, avec le fils de Dieu. Cette notion symbolique du retour à notre essence et de la recomposition des êtres est présente sur Emlilweni, en compagnie du saxphoniste alto américain Jaleel Shaw, Mama, avec la voix fascinante de la chanteuse Omagugu, et encore plus sur Senze’Nina qui se réapproprie un “hymne” des protestations anti-apartheid.

“Senzenina ? (Qu’avons-nous fait ?) est un slogan issu d’un protest song chanté pendant l’apartheid, précise le pianiste, récemment ce même slogan et cette chanson ont été repris pour questionner les violences subies par les femmes sud-africaines. C’est là que j’ai commencé à me dire que c’était une question que ne devraient pas se poser les femmes et les peuples noirs en lutte. Nous avons suffisamment chanté cette chanson pour réaliser que nous n’avons rien fait de mal. Cela n’a rien avoir avec eux mais avec l’oppresseur ou les hommes faisant du mal aux femmes. C’est eux qui ont perdu quelque chose de leur être, de leur essence, et qui doit être retrouvé. Ainsi, j’ai imaginé un autre sens à “Senze’ Nina” en retirant le point d’interrogation, et qui peut se traduire par “reconstruis-nous, mère”. Avec ce sens, la chanson parle de la reconstruction d’un homme, plus doux et sensible et aligné sur le Ntu”

59 min

Sachant que la notion de Ntu tourne autour des relations communautaires, interpersonnelles et même inter-espèces, l’album révèle tout son sens et sa fonction : il est une bande-son qui émane des fissures entre les moments et les espaces, et qui cherche à redéfinir, recréer et réimaginer à travers des techniques d’improvisation.

Au-delà de l’influence sur la musique de Nduduzo Makhathini d’artistes tels que John Coltrane, Bhesi Mseleku, McCoy Tyner et Abdullah Ibrahim, “In The Spirit Of Ntu” est fondamentalement inspiré par l’espace et le territoire sud-africains, et placé au centre de l’histoire et du répertoire jazz du pays.

Ce projet a été conçu pendant un moment difficile en Afrique du Sud, une période de confusion et des conflits, révèle Nduduzo Makhathini, ce fut une nouvelle période d’incendies, d’émeutes et de massacres. La musique que j’ai composée ne se veut pas la bande originale de ces incendies et de cette violence, ces sons font partie du discours, ils émanent de ces feux ardents jusqu’à ce que ces feux s’éteignent. Ce qui reste est ce que ces sons cherchent à restaurer. Ntu est une force créatrice qui nous incite à nous souvenir de notre essence
(extrait du communiqué de presse)

Références

Programmation musicale

  • 18h06
    Unonkanyamba
    Unonkanyamba
    Nduduzo Makhathini
    Unonkanyamba

    Nduduzo Makhathini. (Compositeur), Nduduzo Makhathini (piano), Robin Fassie Kock (trompette, bugle), Linda Sikhakhane (saxophone soprano, saxophone ténor), Stephen de Souza (contrebasse), Dane Paris (batterie, cymbales), Dylan Tabisher (vibraphone), Gontse Makhene (percussions)

    Album In The Spirit Of Ntu (2022)
    Label Blue Note (B003526602)
  • 18h17
    NTU
    NTU
    Nduduzo Makhathini
    NTU

    Nduduzo Makhathini. (Compositeur), Nduduzo Makhathini (piano), Linda Sikhakhane (saxophone soprano, saxophone ténor), Stephen de Souza (contrebasse), Dane Paris (batterie, cymbales), Gontse Makhene (percussions)

    Album In The Spirit Of Ntu (2022)
    Label Blue Note (B003526602)
  • 18h24
    Dahomey Dance
    Dahomey Dance
    Thunderbird Service
    Dahomey Dance

    John Coltrane. (Compositeur), Byard 'Thunderbird' Lancaster (saxophone), Khan Jamal (vibraphone, balafon), Alfie Pollitt (piano)

    Album Soul Unity (2014)
    Label Heavenly Sweetness
  • 18h28
    Ital Is Vital
    Ital Is Vital
    Shabaka
    Ital Is Vital

    Shabaka Hutchings. (Compositeur), Shabaka Hutchings (flûte shakuhachi, kora)

    Album Afrikan Culture (2022)
    Label Impulse !
  • 18h34
    I’ll Make It Somehow
    I’ll Make It Somehow
    Golden Harp Gospel Singers
    I’ll Make It Somehow

    Alma Bazel Androzzo. (Compositeur), Ann Grant (voix), Jeanette Harris (voix), Irene Williams (choeurs soprano), Gussie Walton (choeurs soprano), Betty Weathers (choeurs basse)

    Album Gospel / Vol. 6 : Female Gospel Groups 1940-1962 (2022)
    Label Frémeaux & Associés (FA5824)
  • 18h38
    I Have A Dream
    I Have A Dream
    Laurent Cugny / Lumière
    I Have A Dream

    Herbie Hancock. (Compositeur), Laurent Cugny (piano, direction), Thomas De Pourquery (saxophone), Claude Egéa (trompette)

    Album A Personal Landscape (2001)
    Label Universal (013990-2)
  • 18h44
    Parce Que
    Parce Que
    Mélanie Dahan
    Parce Que

    Gabriel Wagenheim. (Compositeur), Charles Aznavour. (Compositeur), Mélanie Dahan (voix), Jeremy Hababou (piano), Jérémy Bruyère (contrebasse), Arthur Alard (batterie)

    Album Le Chant Des Possibles (2020)
    Label Backstage Production (BACKPROD2010)
  • 18h51
    It's Only For You
    It's Only For You
    Joachim Kühn Trio
    It's Only For You

    Joachim Kühn. (Compositeur), Joachim Kühn (piano), Jean-François Jenny-Clark (contrebasse), Jacques Thollot (batterie)

    Album Scream For Peace (2022)
    Label Linoleum (LAS001)

L'équipe

Alex Dutilh
Alex Dutilh
Alex Dutilh
Production
Emmanuelle Lacaze
Emmanuelle Lacaze
Emmanuelle Lacaze
Collaboration
Fabien Fleurat
Fabien Fleurat
Fabien Fleurat
Réalisation
Constance Charbonnier
Collaboration