Orrin evans
Orrin evans
Orrin evans - John Rogers
Orrin evans - John Rogers
Orrin evans - John Rogers
Publicité
Résumé

“The Magic of Now” de Orrin Evans qui paraît chez Smoke Sessions, est le sixième album du pianiste en tant que leader, et le vingtième dans le parcours discographique du pianiste et compositeur de 46 ans.

En savoir plus

Au sommaire aujourd'hui

  • Orrin Evans à la Une

"Les gens ont dû faire des ajustements et renaître dans une certaine mesure", dit Orrin Evans en guise d'explication du titre. "Nous avons dépassé le stade où nous ne savions pas ce qui se passait ou à quoi ressemblerait l'avenir. Maintenant, nous nous installons dans ce que sera notre 'nouvelle normalité', en embrassant la magie de l'instant présent et la forme de ce qui va se passer ensuite".

  • 3 invitations pour 2 à gagner pour le concert de Madeleine & Salomon vendredi 17 décembre à 20h45 au Comptoir à Fontenay-sous-Bois (94) . Cliquez sur "contactez-nous" et laissez vos nom et prénom. 1 invitations pour 2 pour les 3 premiers mails.
"The Magic of Now"
"The Magic of Now"

Enregistré en plein milieu des bouleversements provoqués par la pandémie de Covid, ce dernier enregistrement du parcours artistique kaléidoscopique d'Orrin Evans coïncide avec plusieurs bouleversements dans sa vie. D'une part, Orrin Evans et sa femme ont récemment vendu à leur fils ainé leur maison de Philadelphie, où ils vivaient depuis 20 ans. D'autre part, le 15 mars dernier, Orrin Evans a mis fin à une association de trois ans avec le populaire trio de pianistes The Bad Plus pour se concentrer sur des projets musicaux sous son propre nom.

Publicité

Pour afficher ce contenu Youtube, vous devez accepter les cookies Publicité.

Ces cookies permettent à nos partenaires de vous proposer des publicités et des contenus personnalisés en fonction de votre navigation, de votre profil et de vos centres d'intérêt.

The Magic of Now” a été enregistré au Smoke pendant le deuxième week-end de décembre 2020 par Orrin Evans avec une cohorte multigénérationnelle de partenaires de premier plan - le bassiste new-yorkais Vicente Archer, le batteur Bill Stewart et le saxophoniste alto de 23 ans Immanuel Wilkins. Au menu, huit pièces qui illustrent le jazz moderne new-yorkais, dont trois morceaux du leader et trois de Immanuel Wilkins (dont le premier album pour Blue Note, “Omega”, a été nommé "Meilleur enregistrement de jazz de 2020" par NPR Music et numéro un des enregistrements de jazz de 2020 par le New York Times). De la première à la dernière note, le quartet, pourtant réuni pour la première fois, affiche une cohésion et une confiance créative de vieux briscards.

"Cet album est une réunion", explique Orrin Evans, qui a rencontré Vicente Archer lorsque tous deux ont déménagé à New York au milieu des années 1990. Il a commencé à jouer fréquemment avec Bill Stewart lorsque le saxophoniste Steve Wilson les a engagés tous les deux pour jouer dans son quartet Wilsonian Grain en 2008. En 2013, il a pris un énorme plaisir à jouer en trio avec Vicente Archer et Bill Stewart au Litchfield Jazz Festival et au Detroit Jazz Festival, et a fait appel à Stewart sur son album “Liberation Blues” de 2014 sur Smoke Sessions.

Orrin Evans a initialement rencontré Immanuel Wilkins - un autre Philadelphien - en lui donnant des cours dans un stage d'été. Ils ont partagé pour la première fois la scène du Smoke Jazz Club de Manhattan en 2018, lorsque Orrin Evans à organisé une série appelée "Philly Meets New York". Leur empathie s'est intensifiée l'été dernier, lorsque le pianiste a recruté Immanuel Wilkins pour jouer plusieurs concerts autoproduits, "Club Patio", devant sa maison de Philadelphie. "Je connaissais Immanuel en tant qu'interprète et saxophoniste, mais pas en tant que compositeur jusqu'à ce que je joue certains de ses morceaux pendant cette série", dit Orrin Evans. "J'ai adoré les compositions, la façon dont il les a traitées au sein d'un ensemble, et comment il a tout mis en place. Jouer la musique des autres m'inspire."

Le producteur Paul Stache, qui avait personnellement fait l'expérience de la symbiose entre Orrin Evans et Immanuel Wilkins lors d'un livestream dirigé par Immanuel Wilkins au Smoke en août dernier, a suggéré cette rencontre. "J'avais voulu faire davantage avec Vicente et Bill après 2013, mais ils ont fini par jouer avec Nicholas Payton pendant quelques années et je n'arrivais pas à trouver un moyen de les remettre ensemble", explique Orrin Evans. "Par chance, nous étions tous disponibles chez nous pendant la pandémie".

"J'aime l'intrépidité de Vicente", dit Orrin Evans, lui-même connu pour appliquer une attitude "kamikaze" à l'expression du jazz depuis qu'il a commencé à diriger des groupes à la fin de son adolescence. "Il apprend la musique et ajoute ensuite tellement à la conversation en jouant des idées harmoniques et rythmiques auxquelles vous n'auriez peut-être pas pensé. Et j'adore la façon dont sonnent les tambours de Bill - ses choix de cymbales, la façon dont il accorde sa grosse caisse et sa caisse claire." Quant à Immanuel Wilkins, Orrin Evans apprécie sa belle sonorité dans toute la gamme des registres de l'alto, sa maîtrise d'un large éventail de la lignée du jazz, sa "capacité à apporter la musique à la table et à la laisser respirer, nous permettant à moi, Vicente et Bill d'y apporter quelque chose de totalement différent de ce que son groupe ferait".

55 min

Le programme s'ouvre sur un pot-pourri de l'hymne Mynah de Bill Stewart (qui a fait ses débuts sur le disque de Stewart). (qui figure sur l'album “Telepathy” de Bill Stewart paru sur Blue Note en 1997) et The Eleventh Hour de Mulgrew Miller, un blues qu'Orrin Evans décrit comme "une mélodie qui, lorsque vous y entrez, va commencer à swinguer". C'est peu dire de ce que fait le groupe dans ce tour de force féroce et rythmé, sur lequel Immanuel Wilkins et Orrin Evans réfractent le langage du modernisme des années 60 dans leurs argots respectifs, propulsés par le rythme soutenu de Vicente Archer et Bill Stewart.

Le premier des trois morceaux d'Orrin Evans est Libra, une mélodie qui colle à la peau et qui figurait déjà sur les albums “Luvpark” et “White Boy, You Don't Know Nothin' About No Barbecue” d'Orrin Evans. "Je voulais entendre ce que Bill jouerait", déclare Orrin Evans, dont le solo intensément percussif danse sur le "groove distinctif" de Bill Stewart, qui a joué régulièrement avec la légende du saxophone jazz-funk Maceo Parker au début des années 90.

55 min

Le swinguant MAT-Matt - qui était apparu sur l'album “Listen To The Band” en 1999 et a été repris sur l'album “Faith and Action” en 2010 - est dédié par Orrin Evans à ses deux fils, qui ont maintenant 28 et 23 ans. "Il s'agit de les voir grandir", dit-il.

"J'adore le son du piano et de la batterie sur ce disque - et j'adore l’acoustique du Smoke", déclare Orrin Evans à propos de “The Magic of Now”. "J'aime l'énergie - si proche, si intime. Et j'apprécie d'avoir une relation de longue date avec Paul Stache, bâtie sur le respect mutuel. Cela a beaucoup à voir avec le plaisir que j'ai à jouer de la musique là-bas".
(extrait du communiqué de presse en anglais - traduction E. Lacaze / A. Dutilh)

Références

Programmation musicale

  • 18h08
    Mat-Matt
    Mat-Matt
    Orrin Evans
    Mat-Matt

    Interprètes Orrin Evans., Orrin Evans (piano), Immanuel Wilkins (saxophone alto), Vicente Archer (contrebasse), Bill Stewart (batterie)

    Album The magic of now (2021)
    Label SMOKE SESSIONS RECORDS
  • 18h16
    Levels
    Levels
    Orrin Evans
    Levels

    Interprètes Immanuel Wilkins., Orrin Evans (piano), Immanuel Wilkins (saxophone alto), Vicente Archer (contrebasse), Bill Stewart (batterie)

    Album The magic of now (2021)
    Label SMOKE SESSIONS RECORDS
  • 18h27
    Flotsametrics
    Flotsametrics
    Darrell Katz & OddSong
    Flotsametrics

    Interprètes Darrell Katz., Rebecca Shrimpton (voix), Rick Stone (saxophone alto, saxophone ténor), Lihi Haruvi (saxophone alto, saxophone soprano), Phil Scarff (saxophone ténor, saxophone soprano, saxophone sopranino), Melanie Howell Brooks (clarinette basse), Helen Sherrah-Davies (violon 5 cordes), Vessela Stoyanova (marimba, vibraphone)

    Album Galeanthropology (2021)
    Label JCA (JCA1806)
  • 18h30
    Silk
    Silk
    Renee Rosnes
    Silk

    Interprètes Renee Rosnes., Renee Rosnes (piano), Chris Potter (saxophone ténor), Christian McBride (contrebasse), Carl Hallen (batterie), Rogério Boccato (percussions)

    Album Kinds of Love (2021)
    Label SMOKE SESSIONS RECORDS (SSR2104)
  • 18h37
    Angel Hair
    Angel Hair
    John Plonsky Quintet
    Angel Hair

    Interprètes John Plonsky., John Plonsky (trompette), Carl Janelli (saxophone baryton), Dominic Cortese (accordéon), Chet Amsterdam (contrebasse), Mel Zelnick (batterie)

    Album Cool Man Cool / Jazz From the North Coast Vol.2 (2021)
    Label Fresh Sound (FSRCD1064)
  • 18h41
    Swallow Song
    Swallow Song
    Madeleine & Salomon
    Swallow Song

    Interprètes Mimi Farina., Richard Farina., Madeleine & Salomon., Clotilde Rullaud (voix), Alexandre Saada (piano, voix)

    Album A woman's journey (2016)
    Label PROMISE LAND
  • 18h44
    Batucada
    Batucada
    Amaro Freitas
    Batucada

    Interprètes Amaro Freitas., Amaro Freitas (piano), Jean Elton (contrebasse), Hugo Medeiros (batterie, percussions)

    Album Sankofa (2021)
    Label FAR OUT RECORDINGS
  • 18h48
    Coltrane, Coltrane et Dolphy sont dans un bateau
    Coltrane, Coltrane et Dolphy sont dans un bateau
    Tom Bourgeois
    Coltrane, Coltrane et Dolphy sont dans un bateau

    Interprètes Tom Bourgeois., Tom Bourgeois (saxophones, clarinette basse)

    Album Solos (2021)
    Label Mogno Music (J058)
  • 18h52
    Black (Benji)
    Black (Benji)
    Carlos Henriquez
    Black (Benji)

    Interprètes Carlos Henriquez., Carlos Henriquez (contrebasse, Spoken Words), Mélissa Aldana (saxophone ténor), Robert Rodriguez (piano), Obed Calvaire (batterie)

    Album The South Bronx story (2021)
    Label TIGER TURN

L'équipe

Alex Dutilh
Alex Dutilh
Alex Dutilh
Production
Emmanuel Benito
Réalisation
Emmanuelle Lacaze
Emmanuelle Lacaze
Emmanuelle Lacaze
Collaboration
Fabien Fleurat
Fabien Fleurat
Fabien Fleurat
Réalisation