Steve Coleman Five Elements
Steve Coleman Five Elements
Steve Coleman Five Elements - Milo Bosch
Steve Coleman Five Elements - Milo Bosch
Steve Coleman Five Elements - Milo Bosch
Publicité
Résumé

“Live at the Village Vanguard, Volume II (MDW NTR)” est l'occasion pour Steve Coleman de revenir dans ce célèbre club new-yorkais avec son groupe phare, Five Elements, pour deux sets incendiaires. Sortie chez Pi Recordings / Orkhêstra.

En savoir plus

Au sommaire aujourd'hui

  • Steve Coleman & Five Elements à la Une

Le volume I de cette série (Pi 2018) a été décrit par Rolling Stone comme "carrément exaltant... On a l'impression de voir les Harlem Globetrotters exercer leur magie décoiffante sur le terrain." Le Volume II - enregistré un an plus tard en mai 2018 - amplifie encore le niveau d'énergie. Le guitariste Miles Okazaki a été remplacé par le maître rappeur du freestyle Kokayi, qui apporte une esthétique en roue libre, admirablement rythmée. Steve Coleman pousse tout le monde à jouer aussi spontanément que possible et le résultat est une improvisation frénétique, constamment sur le fil du rasoir, tout en conservant une forme et une structure. Cela n'est possible que grâce au niveau de communication quasi télépathique que l'ensemble - Steve Coleman, le trompettiste Jonathan Finlayson, le bassiste Anthony Tidd et le batteur Sean Rickman - a perfectionné au fil des centaines de concerts joués ensemble depuis plus de trois décennies.

Jazz au Trésor : Jazz au Trésor : Stan Getz & Astrud Gilberto - Berlin 1966

Jazz Agenda : Jazz Agenda (semaine du 25 au 31 octobre 2021)

  • 3 invitations pour 2 à gagner pour le concert du vendredi 29 octobre à 20h30 au Parc des Expositions du Comminges dans le cadre de Jazz en Comminges. Cliquez sur "contactez-nous" et laissez vos nom et prénom. 1 invitation pour 2 pour les 3 premiers mails.

Jazz Trotter : Jazz Trotter : Eric Wyatt - A Song of Hope

Jazz Bonus : Jazz Bonus : The Source - ...But Swinging Doesn't Bend Them Down

"Live at the Village Vanguard Volume II (MDW NTR)"
"Live at the Village Vanguard Volume II (MDW NTR)"

Venant immédiatement après des résidences de plusieurs semaines à Detroit et Chicago, suivies d'une tournée européenne, la semaine des Five Elements au Vanguard montre que la cohésion du groupe est à son apogée. Avec les rythmes complexes et imbriqués si caractéristiques de Steve Coleman, la musique ne peut être jouée à ce niveau que lorsque les interprètes sont complètement en phase les uns avec les autres. 

Publicité

En savoir plus : L'actualité du jazz : Steve Coleman, la morphogenèse

Pour Jonathan Finlayson, jouer au Vanguard est toujours une expérience spéciale. En jouant douze sets sur six nuits, "vous avez tout le temps et l'espace nécessaires pour que cela se produise. Cela commence à ressembler à une longue histoire plutôt qu'à des sets individuels. Notre approche était différente chaque soir, ce qui nous convient parfaitement car, de toute façon, nous ne jouons jamais un morceau deux fois de la même façon." Il a également qualifié cette semaine de "plus synchrone que le groupe ne l'a jamais été". 

Kokayi - qui a joué pour la première fois avec Steve  Coleman en 1994 - s'intègre parfaitement au groupe. Habituellement, lorsque le hip-hop est utilisé dans un contexte de jazz, le groupe met en place un groove confortable sur lequel le rappeur peut flotter. C'est loin d'être le cas ici : Kokayi est totalement intégré à l'ensemble, improvisant comme un véritable troisième cuivre tout en captant tous les indices cachés qui annoncent un changement de direction à venir, et se délectant de l'interaction rythmique complexe du groupe. Il est également presque certainement le premier rappeur à se produire sur scène dans l'histoire du Village Vanguard. 

En savoir plus : L'actualité du jazz : Steve Coleman, dans son élément au Village Vanguard

Lorraine Gordon - la propriétaire de longue date du lieu - est connue pour avoir des opinions bien arrêtées sur la musique qui y est jouée, de sorte qu'il y avait une certaine inquiétude quant à sa réaction au spectacle. Comme le savent ceux qui connaissent la disposition de la salle, les musiciens qui descendent de la scène après un set doivent passer devant la table de Lorraine Gordon pour retourner dans la green room qui sert de loges, et il est difficile de ne pas lui jeter un coup d'œil pour évaluer sa réaction au spectacle. Après le premier concert du groupe de la semaine, suite à une ovation enthousiaste du public, Lorraine Gordon, avec un grand sourire, s'est levée à l'improviste et a serré Kokayi dans ses bras en lui disant "Tu es merveilleux". Malheureusement, c'était probablement le dernier concert qu'elle donnait au club : elle est décédée quelques semaines plus tard à l'âge de 95 ans.

Les sets comprennent une combinaison d'incontournables des concerts de Five Elements (Little Girl I'll Miss You, Pad Thai et 9 to 5) et de nouvelles œuvres qui reflètent la pratique récente de Steve Coleman en matière de composition, où les mélodies et les formes sont dérivées spontanément tandis qu'il visualise divers mouvements et formes, qui sont ensuite orchestrés pour le groupe. 

À lire : Jazz Culture : Steve Coleman parle de Charlie Parker

Comme sur le Volume I, la plupart des nouvelles compositions sont inspirées par les formes et le symbolisme du Mdw Ntr, une translittération du système d'écriture kemetique, celui des hiéroglyphes. La virtuosité du groupe est stupéfiante : la basse solide comme le roc de Anthony Tidd et l'attaque constamment en mouvement de Sean Rickman font avancer la musique avec un groove irrésistible. Steve Coleman et Jonathan Finlayson tissent un chemin onduleux, parfois à l'unisson complexe mais le plus souvent en contrepoint l'un de l'autre. Leur dialogue permanent est troublant : ils sont comme les Bird et Miles des temps modernes, ce qui est tout à fait approprié puisqu'il s'agit, au fond, d'une musique profondément enracinée dans le langage musical de Parker, même s'il est des plus futuristes. L'ensemble a l'allure d'une tornade, avec une mystérieuse énergie cinétique qui la fait tourbillonner. 

A écouter dans Jazz Club de Yvan Amar samedi 30 octobre à 19h

Références

Programmation musicale

  • 18h07
    Menes to Midas
    Menes to Midas
    Steve Coleman & Five Elements
    Menes to Midas

    Interprètes Steve Coleman., Steve Coleman (saxophone alto), Jonathan Finlayson (trompette), Kokayi (voix), Anthony Tidd (basse électrique), Sean Rickman (batterie)

    Album Live at the Village Vanguard Volume II (MDW NTR) (2021)
    Label Pi Recordings
  • 18h21
    Rumble Young Man, Rumble
    Rumble Young Man, Rumble
    Steve Coleman & Five Elements
    Rumble Young Man, Rumble

    Interprètes Steve Coleman., Steve Coleman (saxophone alto), Jonathan Finlayson (trompette), Kokayi (voix), Anthony Tidd (basse électrique), Sean Rickman (batterie)

    Album Live at the Village Vanguard Volume II (MDW NTR) (2021)
    Label Pi Recordings
  • 18h33
    Corcovado
    Corcovado
    Stan Getz Quartet & Astrud Gilberto
    Corcovado

    Interprètes Antônio Carlos Jobim., Stan Getz (saxophone), Astrud Gilberto (voix), Gary Burton (vibraphone), Chuck Israels (contrebasse), Roy Haynes (batterie)

    Album Live at the Berlin Jazz Festival 1966 (2021)
    Label The Lost Recordings (TLR2104038)
  • 18h37
    Stretch
    Stretch
    Stanley Clarke, Biréli Lagrène, Jean-Luc Ponty
    Stretch

    Interprètes Biréli Lagrène., Stanley Clarke (contrebasse), Biréli Lagrène (guitare acoustique), Jean-Luc Ponty (violon)

    Album D-Stringz (2015)
    Label DECCA RECORDS
  • 18h41
    Nehanda
    Nehanda
    Anne Paceo
    Nehanda

    Interprètes Anne Paceo., Anne Paceo (batterie), Ann Shirley (voix), Florent Mateo (voix), Christophe Panzani (saxophone soprano), Pierre Perchaud (guitare), Tony Paeleman (claviers, synthétiseur basse)

    Album Bright shadows (2019)
    Label LABORIE JAZZ
  • 18h44
    Rumble Young Man, Rumble
    Rumble Young Man, Rumble
    Steve Coleman & Five Elements
    Rumble Young Man, Rumble

    Interprètes Steve Coleman., Steve Coleman (saxophone alto), Jonathan Finlayson (trompette), Kokayi (voix), Anthony Tidd (basse électrique), Sean Rickman (batterie)

    Album Live at the Village Vanguard Volume II (MDW NTR) (2021)
    Label Pi Recordings
  • 18h52
    Monday
    Monday
    The Source
    Monday

    Interprètes Mats Eilertsen., Trygve Seim (saxophones), Øyvind Brække (trombone), Mats Eilertsen (contrebasse), Per Oddvar Johansen (batterie)

    Album ... but swinging doesn't bend them down (2021)
    Label ODIN

L'équipe

Alex Dutilh
Alex Dutilh
Alex Dutilh
Production
Emmanuelle Lacaze
Emmanuelle Lacaze
Emmanuelle Lacaze
Collaboration
Vivian Lecuivre
Réalisation
Fabien Fleurat
Fabien Fleurat
Fabien Fleurat
Réalisation