The Savory Collection
The Savory Collection
The Savory Collection
The Savory Collection
The Savory Collection
Publicité
Résumé

Pour Loren Schoenberg, du Jazz Museum of Harlem, c'est la découverte qui a couronné près de quarante ans de recherche. Pour Mosaic, c'est la "trouvaille". Un coffret de 6 CD des pépites captées à la radio par Bill Savory durant les années 30. Une orgie de swing !

En savoir plus

Au sommaire aujourd'hui

  • The Savory Collection à la Une

Puis vint le choc de ma vie ! Est-ce que ça pourrait être ? Basie, puis Fats Waller, Ella Fitzgerald, Coleman Hawkins, et cela juste dans les deux premières boîtes ! Les disques étaient pour la plupart en aluminium - ce qui était inhabituel - et dans des états de décomposition variables, mais certains étaient absolument intacts. Gene m'a demandé si je voulais ramener quelques disques à New York pour les échantillonner. J'ai répondu d'un air désintéressé "Eh bien, si tu veux", j'en ai pris une poignée, dont un 12" de Basie, Honeysuckle Rose, intact, et je suis parti avant qu'il ne puisse changer d'avis. Loren Schoenberg.

Mosaic Records présente "The Savory Collection" - six CD contenant 108 morceaux conservés pendant plus de 70 ans et enfin disponibles pour la toute première fois. Les enregistrements proviennent de la collection personnelle de Bill Savory, un ingénieur de studio excentrique et secret de New York dont le travail de jour, à la fin des années 1930 et au début des années 1940, consistait à transcrire des émissions de radio pour les distribuer à l'étranger, et dont la passion nocturne était d'allumer les enregistreurs de disques pour enregistrer et préserver ce qui se passait dans les clubs de New York et d'autres villes.

Publicité

Caché loin de tout. Jusqu'à aujourd'hui !

C'était une époque où la télévision n'existait pas encore, où la musique live était partout, et où les stations de radio la servaient à leur public - dans ce que tout le monde pensait être des expériences uniques. Mais personne ne pensait qu'un type comme Bill Savory se trouverait à l'autre bout d'un signal radio. Savory avait toujours été méfiant et peu réactif lorsqu'on l'interrogeait sur sa collection. Il y avait des rumeurs comme quoi elle contenait des bijoux. C'est le cas !

  • Treize titres du sextet original et sous-estimé de John Kirby, avec certains des meilleurs solistes de l'époque : Buster Bailey, Charlie Shavers, Russell Procope, Billy Kyle et O'Neill Spencer.
  • Chick Webb avec Ella Fitzgerald et Roy Eldridge en tant que vedettes invitées sur le tube radiophonique de l'époque de CBS "The Saturday Night Swing Club".
  • des émissions depuis les légendaires Café Society, Famous Door, Panther Room, Onyx Club et des programmes radio réguliers avec la crème du jazz de l’époque.
  • Joe Sullivan improvisant en piano solo lors d'une soirée privée. Une occasion pour lui de se détendre, de s'étirer et d'expérimenter.
  • une version inconnue de Body and Soul de Coleman Hawkins, enregistrée en direct sept mois seulement après son enregistrement fracassant de 1939 qui, selon la plupart des auditeurs, a défini un point de vue entièrement nouveau sur le solo de jazz. Aussi important que fut cet enregistrement original, cette version nouvellement trouvée est peut-être encore meilleure !!!
  • la richesse de Count Basie en direct lorsque Lester Young et Herschel Evans étaient côte-à-côte dans cet orchestre classique et avant-gardiste à la fois, faisant l'histoire du jazz et du big band.

Moldering dans un garage. Brûlant sur la platine

Scott Wenzel de Mosaic était accompagné de Loren Schoenberg, musicien et enseignant de jazz, pour cataloguer et ramener ces précieux disques de Chicago à New York où ils étaient stockés. Loren, en tant qu'érudit et archiviste principal au National Jazz Museum de Harlem, a décidé de les acquérir dans l'espoir qu'un jour, ils seraient mis à la disposition du public. Et, heureusement, ces boîtes de gomme-laque et de disques d'aluminium peuvent enfin être écoutées avec un son brillant grâce à l'art de Doug Pomeroy, fan de jazz et ingénieur en restauration extraordinaire. La musique qui a été sauvée provient d'une floppée de concerts qui définissent cette époque.
En plus des morceaux et des dates énumérés ci-dessus, on trouve également ces perles incroyables :

  • The Martin Block Jam Sessions de WNEW - avec des jams prolongées de Lionel Hampton avec Herschel Evans, le saxophoniste ténor emporté par une maladie cardiaque un mois après cet enregistrement ; Joe Marsala avec Bobby Hackett, Joe Bushkin et d'autres ; Jack Teagarden jouant Jeepers Creepers (une chanson vieille d'un mois seulement) ; et une jam de Fats Waller avec Teagarden, Pee Wee Russell, Eddie Condon, Bud Freeman et Charlie Shavers qui est l'essence même de la joie en musique.
  • Glenn Miller interprétant Tuxedo Junction, une chanson qu'il n'avait interprétée qu'une seule fois en concert. Le lendemain, ils étaient en studio pour enregistrer le morceau légendaire que nous connaissons tous sur Bluebird.
  • un festival de jazz à Randall's Island en mai 1938, avant Newport et tout le reste. Le festival a duré des heures devant 23000 fans. On pensait qu'il était entièrement perdu. Savory n’a enregistré que quatre titres de Basie et un de Stuff Smith.

"Imaginez trouver une pièce inconnue de Shakespeare ou un roman inconnu de Mark Twain", a déclaré Schoenberg en entendant les enregistrements. "C'est exactement ce dont il s’agit."

À réécouter : Glenn Miller, le son du D Day

Le son d'une ville

La plupart des enregistrements de cette collection proviennent de dates à New York, le centre du monde du jazz à cette époque. D'autres enregistrements de cette collection proviennent de clubs de Boston, Asbury Park et Chicago, ou des studios de radio de WNEW, CBS et NBC.

Le swing était encore dominant, mais les premières souches et graines du bebop étaient plantées. Tout se passe en même temps. Dans des clubs comme le Café Society, le Savoy Ballroom et l'Onyx Club. Ou dans un endroit appelé le Fiesta Danceteria sur la 42e rue, "la première boîte de nuit en libre-service au monde", où Coleman Hawkins a surpassé son propre enregistrement de Body and Soul dans une performance qui n'était pas destinée à être immortalisée. C'était juste une nuit comme les autres, et il y avait de la magie chaque nuit.

Imaginez Count Basie au Famous Door avec Lester Young, trois ans seulement après les débuts discographiques de Lester. On l'a entendu pour la première fois sur des morceaux comme Boogie Woogie et Lady Be Good avec Basie, et le voilà qui les interprète en direct. Et à ses côtés se trouvait Herschel Evans, dont le talent peut maintenant être réévalué.

Vous pouvez aussi vous délecter du spectacle et de l'exubérance de Fats Waller dans un lieu appelé le Yacht Club, où l'amusement et la frivolité d'un rendez-vous informel vous plongent dans l'univers de ces hommes et de ces femmes qui ont fait cela soir après soir.

Vous ne pourriez pas le voir chez vous - ou Savory depuis son studio d'enregistrement - mais vous pouvez imaginer le projecteur frappant le microphone et Ella Fitzgerald ou Mildred Bailey s'avançant dans la lumière pour tenir une salle - et les auditeurs de la radio - dans leurs mains.

À réécouter : Ella Fitzgerald, les inédits de Berlin 1962

Le son d'une époque

Ces artistes sont tous présents dans la collection Savory, ainsi que Teddy Wilson, Albert Ammons, Benny Carter, Bobby Hackett, Chick Webb ... la liste est longue.
La réussite de Savory dans l'enregistrement et la préservation de ce matériel ne peut être exagérée. Vous pouviez être chez vous à côté de votre poste de radio, mais vous n'aviez pas l'équipement du studio où Savory a bricolé et inventé. La gloire de ces captations, dans de nombreux cas, tient à ce qu'il capturait la musique en direct sans la limitation d'un enregistrement 78 tours de 3 ou 4 minutes. Si la version club d'une chanson durait six minutes, peu importe, Savory en préservait l’intégralité.

À réécouter : L'actualité du jazz : Teddy Wilson, le swing des premiers matins du monde

Mais - il y a des limites !

L’édition Mosaic de ce matériel, emballé dans une boîte noire caractéristique et dans une édition numérotée, avec un livret exclusif (écrit par Loren Schoenberg, comprenant de nombreuses photographies rares de l'époque) est comme de coutume en édition limitée.
(extrait du communiqué de presse en anglais - traduction E. Lacaze / A. Dutilh)

Références

Programmation musicale

18h07
Body And Soul
Body And Soul
Roy Elridge
Body And Soul

Interprètes Johnny Green., Edward Heyman., Robert Sour., Frank Eyton., Roy Eldridge (trompette), Tommy Fulford (piano), Chick Webb (batterie), Orchestre CBS dirigé par Leith Stevens

Album The Savory collection 1935-1940 (2018)
Label MOSAIC
18h12
Blues Petite
Blues Petite
John Kirby & His Orchestra
Blues Petite

Interprètes Charlie Shavers., John Kirby (contrebasse), Canada Lee (voix), Charlie Shavers (trompette), Buster Bailey (clarinette), Russell Procope (saxophone alto), Billy Kyle (piano), O'Neil Spencer (batterie)

Album The Savory collection 1935-1940 (2018)
Label MOSAIC
18h16
Front and Center
Front and Center
John Kirby & His Orchestra
Front and Center

Interprètes John Kirby., Charlie Shavers., John Kirby (contrebasse), Charlie Shavers (trompette), Buster Bailey (clarinette), Russell Procope (saxophone alto), Billy Kyle (piano), O'Neil Spencer (batterie)

Album The Savory collection 1935-1940 (2018)
Label MOSAIC
18h20
A-tisket, a-tasket
A-tisket, a-tasket
Ella Fitzgerald
A-tisket, a-tasket

Interprètes Saturday Night Swing Club Studio Orchestra, Teddy Mac Rae, Tommy Fulford, Chick Webb

Album The Savory collection 1935-1940 (2018)
Label MOSAIC
18h24
Honeysuckle Rose
Honeysuckle Rose
Fats Waller
Honeysuckle Rose

Interprètes Fats Waller., Fats Waller (piano, voix), Charlie Teagarden (trompette), Jack Teagarden (trombone), Pee Wee Russell (clarinette), Bud Freeman (saxophone ténor), Eddie Condon (guitare), Artie Shapiro (contrebasse), Zutty Singleton (batterie)

Album The Savory collection 1935-1940 (2018)
Label MOSAIC
18h32
Improvisation n°3
Improvisation n°3
Joe Sullivan
Improvisation n°3

Interprètes Joe Sullivan., Joe Sullivan (piano)

Album The Savory Collection 1935-1940 (2018)
Label Mosaïc (MD6-266)
18h35
Blue and Sentimental
Blue and Sentimental
Count Basie
Blue and Sentimental

Interprètes Count Basie., Mack David., Jerry Livingston., Count Basie (piano), Ed Lewis (trompette), Buck Clayton (trompette), Harry Edison (trompette), Bennie Morton (trombone), Dicky Wells (trombone), Dan Minor (trombone), Earle Warren (saxophone alto), Lester Young (saxophone ténor), Herschel Evans (saxophone ténor), Jack Washington (saxophone baryton), Freddie Green (guitare), Walter Page (contrebasse), Jo Jones (batterie), Helen Humes (voix), Eddie Durham (arrangements)

Album The Savory Collection 1935-1940 (2018)
Label Mosaïc (MD6-266)
18h40
California, Here I Come
California, Here I Come
Joe Marsala
California, Here I Come

Interprètes Buddy De Sylva., Al Jolson., Joseph Meyer., Joe Marsala (clarinette), Bobby Hackett (cornet), Ernie Caceres (saxophone baryton), Joe Bushkin (piano), Carmen Mastren (guitare), Sam Shoobe (contrebasse), George Wettling (batterie)

Album The Savory Collection 1935-1940 (2018)
Label Mosaïc (MD6-266)
18h48
Jitterbug Jump
Jitterbug Jump
Teddy Wilson
Jitterbug Jump

Interprètes Edgar Battle., Irving Miller., Teddy Wilson (piano, arrangements), Karl George (trompette), Shorty Baker (trompette), Doc Cheatham (trompette), Floyd Brady (trombone), Jake Wiley (trombone), Rudy Powell (clarinette), Pete Clark (saxophones), Ben Webster (saxophone ténor), George Irish (saxophone ténor), Al Gasey (guitare), Al Hall (contrebasse), J. C. Heard (batterie)

Album The Savory Collection 1935-1940 (2018)
Label Mosaïc (MD6-266)
18h54
Body And Soul
Body And Soul
Coleman Hawkins
Body And Soul

Interprètes Johnny Green., Edward Heyman., Robert Sour., Frank Eyton., Coleman Hawkins (saxophone ténor), Bill Dillard (trompette), Joe Guy (trompette), Tommy Lindsay (trompette), Claude Jones (trombone), Earl Hardy (trombone), Billy Kato (trombone), Jackie Fields (saxophone alto), Eustice Moore (saxophone alto), Ernie Powell (clarinette, saxophone ténor), Kermit Scott (saxophone ténor), Gene Rodgers (piano), Lawrence Lucie (guitare), Johnny Williams (contrebasse), Art Herbert (batterie)

Album The Savory collection 1935-1940 (2018)
Label MOSAIC

L'équipe

Alex Dutilh
Alex Dutilh
Alex Dutilh
Production
Emmanuelle Lacaze
Emmanuelle Lacaze
Emmanuelle Lacaze
Collaboration
Fabien Fleurat
Fabien Fleurat
Fabien Fleurat
Réalisation