Thierry Eliez - ©Sylvain Gripoix
Thierry Eliez - ©Sylvain Gripoix
Thierry Eliez - ©Sylvain Gripoix
Publicité
Résumé

Après quarante ans d’explorations improvisées et délibérément éclectiques, Thierry Eliez bouleverse une nouvelle fois les cadres avec son nouvel album “Emerson Enigma”. Il imagine un instrumentarium tout acoustique particulièrement exigeant et en écrit les arrangements.

En savoir plus
  • Thierry Eliez à la Une
.
.

« Explorer la musique de Keith Emerson, c’est un peu rendre hommage à la curiosité qui a guidé ma carrière » confie Thierry Eliez. Loin d’une simple relecture de l’œuvre de Keith Emerson, son nouvel album “Emerson Enigma nous offre les clés de l’œuvre énigmatique, luxuriante, avant-gardiste et singulière de Keith Emerson, qui a imposé la musique progressive anglaise au reste du monde.

Pour afficher ce contenu Youtube, vous devez accepter les cookies Publicité.

Ces cookies permettent à nos partenaires de vous proposer des publicités et des contenus personnalisés en fonction de votre navigation, de votre profil et de vos centres d'intérêt.

Fondateur du groupe Emerson Lake & Palmer, le pianiste et compositeur Keith Emerson est le premier à intégrer des pièces pianistiques concertantes, à trafiquer les sons de l’orgue Hammond pour lui donner une couleur provocatrice. Cette audace séduira la jeunesse à travers le monde avec plus de 49 millions d’albums vendus ! C’est cette énigme que Thierry Eliez vient percer avec son projet “Emerson Enigma”.

Publicité
54 min

Caméléon à la discrétion légendaire - dont la renommée n’est plus à faire grâce à une carrière qui force l’admiration - Thierry Eliez est d’abord un jeune prodige de 11 ans, frappé de plein fouet par cette révolution musicale. Notre jeune virtuose du piano, passionné de Hammond, est fasciné par la créativité d’Emerson, compositeur fou qui invente des sons inconnus et les associe aux grandes œuvres classiques de Janácek, Bach, Moussorgski, Bartók, Prokofiev… et même au jazz avec de puissantes évocations de Scott Joplin, Oscar Peterson, Jimmy Smith ou encore Jack McDuff.

Emerson vouait une passion absolue à l’improvisation et au jazz, Thierry Eliez en a fait un art de vivre : « La musique se doit d’être aussi élégante que puissante, dé-normée, en risque permanent, émulatrice et continuellement transcendée » dit-il. Ce pianiste et improvisateur total porte très haut ces valeurs sur scène et brille par son audace, sa « robustesse de lion » écrira Louis-Julien Nicolaou (Télérama), avec toujours cette délicatesse narrative exceptionnelle qui le place « au niveau des étoiles » (Paris Move).

L’admiration réciproque entre Keith Emerson et Thierry Eliez provoquera, des années plus tard, leur rencontre à Los Angeles et le début d’une amitié qui décidera Thierry Eliez à mener à bien cet hommage si particulier et intime.

Thierry Eliez raconte et sublime l’œuvre d'Emerson en fusionnant plusieurs pièces de différents albums de Emerson Lake & Palmer et de The Nice. Il conçoit librement, selon le principe d’association cher à Emerson, des montages en suite combinés de pièces originales, d’œuvres classiques et d’improvisations. De Knife Edge, Tarkus, The Endless Enigma à Pictures Of An Exhibition, on se délecte de la Sinfonietta de Janácek, plus loin de la Suite Française en Ré Mineur de Bach, portée en trio avec Guillaume Latil au violoncelle et Vladimir Percevic à l’alto ; puis des extraits de l’œuvre de Moussorgski s’entremêlent aux œuvres de ELP : « Il suffit de chercher un point de jonction excitant pour amener une cohérence à l’ensemble. » En lieu et place des sons électroniques, Thierry Eliez impose le son puissant et généreux du Fazioli Grand Piano avec une maîtrise absolue et vertigineuse. Il invite le Quatuor à cordes appelé désormais Manticore, à mêler improvisations jazz et musique de chambre dans un interplay fusionnel à couper le souffle. Et quel Quatuor !  Guillaume Latil nouveau virtuose du violoncelle (Cuareim Quartet, Youn Sun Nah, Daniel Yvinec, Anthony Jambon...), Johan Renard (Richard Bona, Archie Shepp, Steve Coleman, Didier Lockwood...) et Khoa Nam Nguyen (Quatuor Elmire, François Salque, Samuel Strouck, Anne Gastinel...) aux violons et Vladimir Percevic à l’alto (Renaud Capuçon, Mélody Gardot, Nabuko Imai…).

« Il fallait conserver la dimension surréaliste et grandiose des œuvres, sans oublier qu’elles sont aussi des chansons pour la plupart… » souligne Thierry Eliez. Ainsi, un bonheur n’arrivant jamais seul, Thierry Eliez assure aussi le chant, parfois seul, d’une voix chaleureuse, large et mûrie, sifflant par moment, ou en duo avec la vocaliste métamorphe Ceilin Poggi, ancienne élève de Youn Sun Nah, éblouissante dans la diversité de ses répertoires (Jazz, musique baroque, sacrée, opéra bouffe ou Jazz). Ensemble ils sondent la dimension symbolique et surréaliste des textes de Greg Lake et Pete Sinfield avec cette dose d’humour déjanté, décalé voire même théâtral… So British !
(extrait du communiqué de presse)

Références

Programmation musicale

  • 18h03
    Suite n°1 (Tarkus Enigma) : I. Tarkus : Eruption & Stones of Years
    Suite n°1 (Tarkus Enigma) : I. Tarkus : Eruption & Stones of Years
    Thierry Eliez
    Suite n°1 (Tarkus Enigma) : I. Tarkus : Eruption & Stones of Years

    Keith Emerson. (Compositeur), Greg Lake. (Compositeur), Thierry Eliez (piano, voix), Johan Renard (violon), Khoa-Nam Nguyen (violon), Vladimir Percevic (alto), Guillaume Latil (violoncelle), Ceilin Poggi (voix)

    Album Emerson Enigma (2022)
    Label DOOD (1142593)
  • 18h15
    Knife Edge
    Knife Edge
    Thierry Eliez
    Knife Edge

    Leoš Janácek. (Compositeur), Jean-Sébastien Bach. (Compositeur), Keith Emerson. (Compositeur), Greg Lake. (Compositeur), Carl Palmer. (Compositeur), Thierry Eliez (piano, voix), Ceilin Poggi (voix), Johan Renard (violon), Khoa-Nam Nguyen (violon), Vladimir Percevic (alto), Guillaume Latil (violoncelle)

    Album Emerson Enigma (2022)
    Label DOOD (1142593)
  • 18h22
    Army of Me
    Army of Me
    Yaron Herman Trio
    Army of Me

    Björk. (Compositeur), Graham Massey. (Compositeur), Yaron Herman (piano), Matt Brewer (contrebasse), Gerald Cleaver (batterie)

    Album Björk in Jazz (2022)
    Label Wagram
  • 18h29
    Rica Pulpa
    Rica Pulpa
    Ahmad Jamal's Three Strings
    Rica Pulpa

    Eliseo Grenet. (Compositeur), Ahmad Jamal (piano), Ray Crawford (guitare électrique), Eddie Calhoun (maracas)

    Album The Complete Okeh, Parrot & Epic Sessions 1951-1955 (2022)
    Label Fresh Sound (FSRCD1118)
  • 18h32
    When Did You Leave Heaven
    When Did You Leave Heaven
    Lisa Ekdahl
    When Did You Leave Heaven

    Richard A Whiting. (Compositeur), Walter Bullock. (Compositeur), Lisa Ekdahl (voix), Peter Nordahl (piano), Patrik Borman (contrebasse), Ronnie Gardiner (batterie)

    Album When Did You Leave Heaven (1996)
    Label RCA (74321 43175 2)
  • 18h40
    Another Space
    Another Space
    Unitrio
    Another Space

    Damien Argentieri. (Compositeur), Frédéric Borey (saxophone ténor), Damien Argentieri (orgue Hammond), Alain Tissot (batterie)

    Album Page 4 (2022)
    Label Altrisuoni (AS367)
  • 18h45
    Free at Last
    Free at Last
    Orchestre National De Jazz
    Free at Last

    Laurent Cugny. (Compositeur), Laurent Cugny (claviers, direction), Pierre-Olivier Govin (saxophones), Stefano di Battista (saxophones), Stéphane Guillaume (saxophones, clarinettes), Claude Egea (trompette, bugle), Claus Stötter (trompette, bugle), Flavio Boltro (trompette, bugle), Phil Abraham (trombone), Christian Laisné (tuba), Philippe Legris (tuba), Benoît de Mesmay (lcaviers), Lionel Benhamou (guitare, banjo), Frédéric Monino (basse), Emmanuel Bex (orgue Hammond), Stéphane Huchard (batterie)

    Album Reminiscing (1996)
    Label Verve (532437-2)
  • 18h51
    Enchantment
    Enchantment
    Tyshawn Sorey Trio
    Enchantment

    Horace Silver. (Compositeur), Tyshawn Sorey (batterie), Aaron Diehl (piano), Matt Brewer (contrebasse)

    Album Mesmerism (2022)
    Label Yeros7

L'équipe

Alex Dutilh
Alex Dutilh
Alex Dutilh
Production
Emmanuelle Lacaze
Emmanuelle Lacaze
Emmanuelle Lacaze
Collaboration