Statue de Bach à Leipzig
Statue de Bach à Leipzig
Statue de Bach à Leipzig ©Getty
Statue de Bach à Leipzig ©Getty
Statue de Bach à Leipzig ©Getty
Publicité
Résumé

Johann Ambrosius, ainsi se prénomme le père de Jean-Sébastien. Né à Erfurt, il grandit dans cette ville avec son frère jumeau, Johann Christoph. Leur ressemblance étonne et amuse la famille entière, d’autant plus qu’ils sont les seuls jumeaux du clan Bach....

En savoir plus

... Ils ont beaucoup de complicité et d’affection l’un pour l’autre et vivent ainsi en totale entente jusqu’à l’âge de 26 ans, âge auquel Christoph s’installe à Arnstadt comme musicien municipal, tandis qu’Ambrosius endosse les mêmes fonctions à Eisenach.

En tant que Hausmann, c’est-à-dire musicien de l’hôtel-de-ville, Ambrosius est chargé de préparer et de veiller à la bonne exécution des fanfares en style de choral jouées quotidiennement par quatre souffleurs depuis le haut du beffroi de la mairie. On entend sonner les cuivres deux fois par jour : le matin à 10 heures et en fin d’après-midi à 17 heures. Violoniste de talent, Ambrosius est également souvent sollicité comme musicien d’orchestre pour les fêtes liturgiques ou municipales d’Eisenach.

Publicité

Avant de quitter Erfurt, Ambrosius avait épousé Maria Elisabetha, également native de cette ville. Plus âgée que lui d’une année, elle est la fille de Valentin Lämmerhirt, l’un des Conseillers municipaux d’Erfurt. Le couple aura huit enfants : six garçons et deux filles. Mariés peu après l’âge de vingt ans, ils ont déjà atteint la quarantaine à la naissance de Jean-Sébastien, leur petit dernier.

C’est décidé, leur dernier fils portera comme tous les garçons Bach le premier prénom de Johann et en deuxième prénom, celui de l’un de ses deux parrains : Sebastian Nagel, un ami de la famille qui exerce le même métier qu’Ambrosius à Gotha. Et comme il est de coutume chez les Bach, le premier apprentissage musical sera dispensé à la maison : c’est Ambrosius lui-même qui se chargera de l’éducation musicale du petit Jean-Sébastien, comme il l’avait d’ailleurs déjà fait pour ses trois autres frères.

Jean-Sébastien Bach
Cantate BWV 51 « Jauchzet Gott in allen Landen »
Choral « Sei Lob und Preis mit Ehren » et Alleluia
Natalie Dessay, soprano
Neil Brough, trompette
Le Concert d’Astrée, direction Emmanuelle Haïm
Disque : Erato (2008)

CD Bach Cantatas Dessay Haïm
CD Bach Cantatas Dessay Haïm
Références

Programmation musicale

  • 07h51
    Toccata en ré mineur BWV 565
    Toccata en ré mineur BWV 565
    Jean-Sébastien BACH
    Toccata en ré mineur BWV 565

    Interprètes Jean-Sébastien BACH, The Ray Charles Singers

L'équipe

Corinne Schneider
Corinne Schneider
Céline Parfenoff
Réalisation
Soizic Noël
Collaboration