Hollywood en 1944, Consuelo Velázquez & Walt Disney
Hollywood en 1944, Consuelo Velázquez & Walt Disney
Hollywood en 1944, Consuelo Velázquez & Walt Disney  - Sinafo.INAH, Pachuca, Mexico
Hollywood en 1944, Consuelo Velázquez & Walt Disney - Sinafo.INAH, Pachuca, Mexico
Hollywood en 1944, Consuelo Velázquez & Walt Disney - Sinafo.INAH, Pachuca, Mexico
Publicité
Résumé

"Je devais étudier plusieurs heures par jour, et comme pause, j'improvisais une mélodie ou une autre dont je ne me souvenais pas le lendemain. Un beau jour j'ai décidé d'essayer de mémoriser une de ces petites choses qui me sont venues à l'esprit, une s'appellerait "Bésame mucho". Consuelo Velázquez

En savoir plus

Pour afficher ce contenu Youtube, vous devez accepter les cookies Publicité.

Ces cookies permettent à nos partenaires de vous proposer des publicités et des contenus personnalisés en fonction de votre navigation, de votre profil et de vos centres d'intérêt.

Quand Consuelo Velázquez, pianiste et compositrice mexicaine (1920-2005) avait 4 ans, sa famille déménagea à la capitale de l'État de Jalisco, Guadalajara, où à 6 ans elle étudie la musique et le piano à l'Académie Serratos, Guadalajara. 

En réécoute ! l'émission du dimanche 14 janvier 2018... 

Publicité

Après 9 ans d'études, Consuelo Velázquez déménage à Mexico, où elle obtint son diplôme de pianiste concertiste et maître de musique, avec l'intention de devenir musicienne de concert, mais a fini par travailler dans une station de radio de Mexico.  

Consuelo Velázquez, n'a que 21 ans, quand "Besame Mucho" (1941) est publié à Mexico, à New York en 1943, Best-seller aux États-Unis par Jimmy Dorsey et son Orchestre en 1944...

"Bésame mucho" par Caetano Veloso & João Gilberto...

Pour afficher ce contenu Youtube, vous devez accepter les cookies Publicité.

Ces cookies permettent à nos partenaires de vous proposer des publicités et des contenus personnalisés en fonction de votre navigation, de votre profil et de vos centres d'intérêt.

Consuelo Velázquez est remarquée dans le film argentin "Noches de carnaval" (1938) du cinéaste Julio Saraceni. Puis les films mexicains du metteur en scène Julián Soler _"Se le pasó la mano" (_1952) et _"Mis padres se divorcian" (_1959)... 

Génial ! "Bésame mucho" par Ray Conniff...  

Pour afficher ce contenu Youtube, vous devez accepter les cookies Publicité.

Ces cookies permettent à nos partenaires de vous proposer des publicités et des contenus personnalisés en fonction de votre navigation, de votre profil et de vos centres d'intérêt.

"Je devais étudier plusieurs heures par jour, et comme pause, j'improvisais une mélodie ou une autre dont je ne me souvenais pas le lendemain. Un beau jour, j'ai décidé d'essayer de mémoriser une de ces petites choses qui me sont venues à l'esprit, dont une s'appellerait plus tard "Bésame Mucho". Je publierais la pièce trois ans plus tard..." Consuelo Velázquez (1920-2005)

1h 00