Á 15 ans, Anjali Denis chante pour la demi-finale du concours international de chant des Grandes voix lyriques d'Afrique
Á 15 ans, Anjali Denis chante pour la demi-finale du concours international de chant des Grandes voix lyriques d'Afrique
Á 15 ans, Anjali Denis chante pour la demi-finale du concours international de chant des Grandes voix lyriques d'Afrique ©Radio France - Flore Caron
Á 15 ans, Anjali Denis chante pour la demi-finale du concours international de chant des Grandes voix lyriques d'Afrique ©Radio France - Flore Caron
Á 15 ans, Anjali Denis chante pour la demi-finale du concours international de chant des Grandes voix lyriques d'Afrique ©Radio France - Flore Caron
Publicité
Résumé

La première édition du concours des Grandes voix lyriques d’Afrique a lieu du 7 au 9 avril au Palais de la porte Dorée, dans le 12 e arrondissement de Paris. Organisé par Africa Lyric’s Opera, cet événement vise à promouvoir la diversité dans le monde du chant lyrique.

En savoir plus

Sur la scène du Palais de la Porte Dorée, Francis Biying fait résonner les notes de « Donna non vidi mai », un air tiré du célèbre Manon Lescaut, de Giacomo Puccini. C’est le morceau qu’il a choisi d’interpréter pour la demi-finale de la première édition des Grandes voix lyriques d’Afrique, dont la finale aura lieu le samedi 9 avril 2022. Un concours qui, pour ce chef de chœur tchadien autodidacte, représente beaucoup. 

Mon objectif est de rencontrer des professeurs avec lesquels je pourrai travailler. Je souhaiterais devenir l’ambassadeur du chant lyrique en Afrique et plus particulièrement au Tchad où il n’existe pas » - Francis Biying

Publicité

Au total, ils sont 20 à avoir été sélectionnés pour les demi-finales. Chanteurs amateurs ou professionnels, ils ont entre 15 et 46 ans. Seul condition pour participer au concours : être africain ou avoir au moins un parent africain. Organisé par Africa lyric’s Opéra, cet événement a pour objectif de mettre en valeur les voix des artistes de ce continent, souvent absents des productions lyriques françaises. « L’Afrique aime la musique classique et il faut le faire savoir. Nous avons voulu créer ce concours pour que tous les candidats sans distinction puissent avoir accès aux grandes scènes et être identifiés », nous dit Patricia Djomseu, présidente d’Africa Lyric’s Opera. 

Un jury présidé par Patricia Petibon

Un à un, les candidats se produisent devant une dizaine de jurés chanteurs professionnels, directeurs d’Opéra ou encore chefs d’orchestre. Pour cette première édition, c’est la soprano Patricia Petibon qui préside le jury. « C’est très beau de voir des chanteurs, qui viennent de ce continent, offrir quelque chose de neuf. Je pense qu’il faut être très ouvert à cette complémentarité, cette diversité parce que la musique en a besoin », souligne-t-elle.  

11 candidats ont été retenus pour la finale. Parmi les pièces imposées, figure une œuvre en langues africaine qui sera accompagnée par l’Orchestre symphonique du Loiret. Le lauréat du concours se produira le 16 avril prochain au Théâtre des Champs-Elysées avec l’orchestre de la Garde républicaine, le Chœur de l’Armée française ainsi que plusieurs solistes. 

Par Flore Caron

Références

Programmation musicale

  • 08h09
    El choclo - arrangement pour piano et guitare
    El choclo - arrangement pour piano et guitare
    Gregorio Villoldo Angel
    El choclo - arrangement pour piano et guitare

    Interprètes Miguel Angel Estrella, Omar Espinosa Narciso

    Album Cuarteto dos mundos (1997)
    Label SOLENE (SOL 9761)

L'équipe

Sofia Anastasio
Production