Adrien Dewitte, Suzy Bemba et Raphaël Personnaz, acteurs et actrice de la série L'Opéra ©Radio France - Louis-Valentin Lopez
Adrien Dewitte, Suzy Bemba et Raphaël Personnaz, acteurs et actrice de la série L'Opéra ©Radio France - Louis-Valentin Lopez
Adrien Dewitte, Suzy Bemba et Raphaël Personnaz, acteurs et actrice de la série L'Opéra ©Radio France - Louis-Valentin Lopez
Publicité
Résumé

A partir de ce mardi soir, OCS diffuse la saison 2 de la série "L'Opéra". Une fiction de 8 épisodes autour de la vie du Ballet de l'Opéra de Paris, qui met en exergue les difficultés auxquelles l'institution et le monde de la danse doivent faire face.

En savoir plus

Dans la saison 2, on retrouve les costumes, les décors opulents, mais si l'on gratte les dorures, apparaît un thème moins réjouissant, celui du harcèlement. En fil rouge, incarné par la maîtresse de ballet Diane Taillandier, que ce soit lors d'une scène de répétition, ou pour un simple départ en vacances, un harcèlement moral, insidieux, distillé avec adresse par l'actrice Anne Alvaro et son jeu magnétique. « Ce qui est remarquable dans l'écriture de la série c'est de ne pas le révéler tout de suite. En fait ça ne se révèle pas tout de suite, parce que ça n'existe pas, c'est un vocabulaire de l'époque de Diane. Et à un moment, l'époque présente prend le dessus et nomme cette chose là », explique l'actrice.

Quand la fiction rejoint la réalité

En 2018, un sondage interne avait été mené au sein du ballet de l'opéra de Paris, avec des résultats édifiants. 
77% des danseurs affirmaient avoir subi ou avoir été témoin de harcèlement moral, un harcèlement que même les victimes peinent à identifier. Ariane Labed incarne la danseuse étoile Zoé Monin. « Zoé avait clairement un manque, que Diane a comblé. Cela donne à cette dernière un pouvoir fou sur elle. C’est une relation perverse, de manipulation. Zoé, qui s’est construite sur ça, ne s’en rend pas compte. Mais c’est un travail très profond, très long, tous les gens qui ont pu se frotter à des personnalités perverses et manipulatrices peuvent peut-être comprendre à quel point ça peut être long de s'en rendre compte. »

Publicité

Pour afficher ce contenu Youtube, vous devez accepter les cookies Publicité.

Ces cookies permettent à nos partenaires de vous proposer des publicités et des contenus personnalisés en fonction de votre navigation, de votre profil et de vos centres d'intérêt.

Le harcèlement

Après la thématique de la discrimination et du racisme en saison 1, le culte de la performance, aussi, avec la blessure d'un des personnages, L'Opéra exacerbe ces problématiques, selon la showrunneuse Cécile Ducrocq. « Quand je parlais de la blessure, on s'est tous et toutes blessé un jour mais quand on est comptable et qu'on a un grave accident, c'est moins important que quand on est danseuse et que tout à coup, c'est le drame. De la même façon, le harcèlement moral est encore plus exacerbé dans la danse parce que c'est un métier pour lequel on est obligé de se dépasser. »

Et évidemment l'actualité directe de l'Opéra de Paris, qui cherche un nouveau directeur de la danse, « il y a toujours de quoi raconter, par exemple avec la démission d'Aurélie Dupont, sans successeur. On reçoit plein de personnes qui nous disent qu'il y a plein de choses à raconter en interne en ce moment. » Des nominations parfois plus politiques qu'il n'y parait... Avis aux candidats.

24 min
Références

Programmation musicale

  • 08h08
    La moutarde me monte au nez : La moutarde me monte au nez (Générique)
    La moutarde me monte au nez : La moutarde me monte au nez (Générique)
    Vladimir Cosma (Compositeur, Chef d'orchestre)
    La moutarde me monte au nez : La moutarde me monte au nez (Générique)

    Non Identifié, Non Identifie

    Album BOF / Le retour du grand blond / La moutarde me monte au nez / La course à l'échalotte / CD17 (1992)
    Label LARGHETTO MUSIC (LARGH005/17)

L'équipe