Benjamin de Oliveira, luthier à Fronton, subit une augmentation des coûts des matières premières.
Benjamin de Oliveira, luthier à Fronton, subit une augmentation des coûts des matières premières.
Benjamin de Oliveira, luthier à Fronton, subit une augmentation des coûts des matières premières. ©Radio France - Clément Buzalka
Benjamin de Oliveira, luthier à Fronton, subit une augmentation des coûts des matières premières. ©Radio France - Clément Buzalka
Benjamin de Oliveira, luthier à Fronton, subit une augmentation des coûts des matières premières. ©Radio France - Clément Buzalka
Publicité
Résumé

Depuis la pandémie de Covid-19, l’inflation se fait ressentir dans tous les secteurs de l’économie, comme le pétrole. Mais le secteur de la musique n’est pas en reste. Des matières premières aux produits finis et distribués en France, les tarifs ont connu une hausse spectaculaire ces derniers mois.

En savoir plus

Jacques Auzel est directeur de Midi Music, à Toulouse, le plus grand magasin de France, depuis 44 ans. Avec l’augmentation de tous les tarifs et des charges, il arbore désormais une mine grave. Car même le plus grand magasin du pays est impuissant face au commerce en ligne, et aux producteurs asiatiques. « Un conteneur qui valait 1000 euros, vaut 10 000 euros aujourd'hui, soupire-t-il*. Donc tous les produits, qui sont à 80 % d'origine chinoise, arrivent chez nous avec un prix qui a augmenté de 20, 25 ou 30%. Donc non seulement il y a des disponibilités difficiles, mais en plus, le peu qu'on reçoit a augmenté de 30 %. Donc on est triplement pénalisés. Le pouvoir d'achat a diminué, donc comme on n'est pas un commerce prioritaire dans l'esprit des gens, ils vont à l'essentiel. Comme tout augmente à côté, ils vont plutôt acheter les produits de première nécessité que des jeux de corde de guitare. S'il les changeait tous les 6 mois, ses cordes, le musicien, il ne les changera plus que tous les ans, désormais... »*

Ici, tous les rayons sont touchés par cette augmentation des tarifs. Et les patrons constatent une fréquentation en baisse ces derniers mois. « Quand je vois que certaines batteries ont pris une centaine d'euros, je comprends que les clients sont plus frileux, ils réfléchissent plus à acheter, abonde Dimitri, vendeur au rayon percussions*. Les cymbales et les fûts ont beaucoup augmenté. Pour les fûts, avec l'accastillage en métal, le bois du fût, on constate une augmentation significative. Les matières comme le bois et les métaux ont pris 30% depuis le début du Covid. »*

Publicité

Le prix des matières premières explose

Augmentation des prix chez les producteurs asiatiques, mais aussi chez les fabricants d’instruments français. À quelques kilomètres au nord de Toulouse, à Fronton, Benjamin de Oliveira est luthier. Pour se démarquer des grandes marques internationales, lui va jouer la carte du luxe à la française. Avec des pièces chères oui, mais locales. Mais pour son activité de réparation d’instruments, il craint de voir, dès les prochaines semaines, une baisse de la demande. « C'est à ce moment-là que les musiciens vont se faire réajuster l'instrument car ils ont des grosses saisons, des fois des tournées, explique l’artisan*. Ils passent des fois à l'atelier. C'est là que nous verrons si les musiciens, comme les particuliers qui se préparent à partir en vacances avec leur instrument, ont ce panier alloué à faire ajuster ou s'ils vont essayer de trouver des combines, ou se débrouiller tous seuls. »*

C’est aussi sur le savoir-faire local et le facteur humain, tant mis en avant dans la période post-Covid, que mise Vincent Halgrain, administrateur de la salle de concert du Rio Grande, à Montauban. Face à l’inflation, il promeut le circuit court, dans cette ville à une demi-heure de Toulouse.

« Les gens du bassin montalbanais ont facilité à aller à Toulouse. Peut-être qu'ils seront amenés à plus regarder ce qu'il se passe sur leur territoire, espère le gérant du Rio, une institution en termes de spectacles dans le Tarn-et-Garonne*. Ce sera peut-être une opportunité pour les lieux comme le nôtre, qui vont voir le retour de gens qui se tournaient vers la métropole toulousaine, et qui désormais resteront sur leur coin. »*

Dans le milieu de la musique et du spectacle vivant, les acteurs craignent que la consommation de loisir ne passe au second plan. Mais ils témoignent aussi d’un espoir : la bouffée d’oxygène que procure la musique, une passion pour beaucoup de Français, n’a pas de prix.

Références

Programmation musicale

  • 08h09
    Carmen : Près des remparts de Séville (Acte I) Air de Carmen et duo Carmen Don José
    Carmen : Près des remparts de Séville (Acte I) Air de Carmen et duo Carmen Don José
    Georges Bizet
    Carmen : Près des remparts de Séville (Acte I) Air de Carmen et duo Carmen Don José

    Interprètes André Cluytens, Solange Michel, Raoul Jobin

    Album Carmen (Intégrale) (2002)
    Label NAXOS (8.110238-39)

L'équipe

Sofia Anastasio
Production
Clément Buzalka
Production