Le programme Démos concentre plus de 6 000 enfants, répartis dans des dizaines d'orchestres, partout en France. ©Maxppp - Guillaume Bonnefont
Le programme Démos concentre plus de 6 000 enfants, répartis dans des dizaines d'orchestres, partout en France. ©Maxppp - Guillaume Bonnefont
Le programme Démos concentre plus de 6 000 enfants, répartis dans des dizaines d'orchestres, partout en France. ©Maxppp - Guillaume Bonnefont
Publicité
Résumé

Depuis le début de la pandémie, les activités de toutes les structures artistiques ont été chamboulées. Et ce n'est pas toujours facile, pour les enfants de Démos, le dispositif d'éducation musicale de la Philharmonie de Paris, qui ont vu leur apprentissage perturbé par les multiples aménagements.

En savoir plus

Ils sont environ 6000 enfants à bénéficier du programme Démos. Pendant trois ans, ces jeunes, de 7 à 12 ans, sont rassemblés en orchestres symphoniques. Ils sont encadrés par des musiciens et des animateurs dans leurs quartiers. Sur le papier, ce dispositif a tout pour porter ces enfants à un bon niveau de pratique. Mais quand la pandémie passe par là, il faut parfois revoir ses espérances.

« Nous avons accumulé un retard d'apprentissage par rapport aux trois années qui étaient prévues, ça a bien compliqué les choses, raconte Aurélien Azan Zielenski, chef d'orchestre pour Démos à l'ensemble Kreiz Breizh, qui compte 105 enfants. Tout ce qu'on n'a pas pu travailler en 2020 a dû être passé plus rapidement. On a aussi dû s'adapter au niveau pédagogique. Mais les contraintes matérielles ont finalement été moindres en 2021. Tous les ateliers et tutti prévus ont été réalisés. »

Publicité

Evidemment tout n'est pas tout noir. Ici, depuis l'évolution du programme Démos, la création d'un lieu de développement et diffusion de la musique classique sur le territoire centre-Bretagne a été entérinée. Et toutes ces adaptations au contexte sanitaire ont parfois eu du bon. 

« La difficulté a renforcé l'envie de rester ensemble et de continuer de créer une communauté, insiste Gilles Delemarre, directeur délégué au programme Démos, pour la Philharmonie de Paris. Par exemple, il y a des enfants -c'était valable pour l'école aussi-, et des familles qui se sont trouvées mieux dotées en équipement informatique grâce à Démos. Ces équipements, ils ont pu les conserver aujourd'hui. Il y a eu beaucoup d'inconvénients, mais quelques avantages, et c'est important de le noter. »

Casser la frontière entre les classes sociales

Chaque enfant bénéficie d'un instrument, qui lui est confié. Mais ça ne suffit pas à empêcher certains de baisser les bras. La pandémie en a découragé quelques-uns. Comme à Clermont Ferrand, où le distanciel a là encore bouleversé l'apprentissage, explique Rachid Boumalassa, coordinateur du dispositif de réussite éducative pour la capitale de l'Auvergne : « C'est quand même mieux quand l'enseignant est à côté des élèves, pour montrer la posture à avoir, qu'en distanciel. C'est un environnement plus simple, qui accompagne au plus près l'enfant. Quand ce n'était pas possible de se voir dans des lieux clos, nous avons donné rendez-vous aux enseignants du Conservatoire et de l'orchestre d'Auvergne dans les cours des écoles, pour qu'ils révisent les instruments, par exemple. »

Malgré les tensions sur le plan des contaminations, qui induisent des absences, la fin des épisodes de confinements pourrait permettre aux nouveaux arrivants dans le dispositif de mieux profiter de cet enseignement. Et Démos continue d'étendre ses programmes sur les territoires. Cette année encore, de nouveaux orchestres sont nés, partout en France.

Références

Programmation musicale

  • 08h07
    Symphonie n°33 en Si bémol Maj K 319 : Allegro assai
    Symphonie n°33 en Si bémol Maj K 319 : Allegro assai
    WOLFGANG AMADEUS MOZART (Compositeur)
    Symphonie n°33 en Si bémol Maj K 319 : Allegro assai

    , CARLOS KLEIBER (Chef d'orchestre), , ORCHESTRE D'ETAT DE BAVIERE

    Album Carlos Kleiber dirige l'Orchestre de Bavière
    Label MEMORIES EXCELLENCE

L'équipe

Clément Buzalka
Production
Sofia Anastasio
Production