Le chef d'orchestre Semyon Bychkov
Le chef d'orchestre Semyon Bychkov
Le chef d'orchestre Semyon Bychkov ©AFP - afp
Le chef d'orchestre Semyon Bychkov ©AFP - afp
Le chef d'orchestre Semyon Bychkov ©AFP - afp
Publicité
Résumé

Le chef d'orchestre Semyon Bychkov est né en Russie. Il fait partie des premières figures du monde de la musique à s'élever contre l'invasion de l'Ukraine. Il témoigne au micro de France Musique.

En savoir plus

Il est l’un des premiers musiciens à avoir condamné l’invasion de l’armée russe en Ukraine. Le chef d’orchestre Semyon Bychkov, actuellement directeur musical de l’Orchestre philharmonique Tchèque, est né à Saint-Pétersbourg avant de quitter précocement son pays natal en raison de ses opinions politiques. 
Le maestro, désormais naturalisé américain et vivant la plus grande partie de son temps à Paris, après avoir été directeur musical de l’Orchestre de Paris, n’a jamais caché ses positions quant à la politique russe.
 Il était donc impossible pour lui de ne pas réagir suite à l’entrée des forces russes en Ukraine le 24 février dernier : "Je condamne cette agression contre un pays qui veut simplement poursuivre son rêve d’indépendance", ajoutant que la culture ukrainienne est trop unique pour qu’elle en soit dépossedée, "jusque dans la langue qui est distincte et la langue est un miroir de l’âme de la nation".

"Je suis dans l'impossibilité de garder le silence"

Publicité

Au micro de Jean-Baptiste Urbain, le chef confie le désarroi qu’il ressent et comment cette guerre fait écho à sa propre histoire : "En tant que chef d’orchestre à Prague, je ne peux pas m’empêcher de penser au Printemps de Prague en 1968 et à l’invasion de la Tchécoslovaquie par les troupes soviétiques... Nous n'arrivons pas à apprendre des leçons de l'histoire". 
Ainsi, le chef d’orchestre met un point d’honneur à soutenir les ukrainiens :  "Il faut partager l’intensité de nos valeurs et de nos idées bien que je n'aime pas mélanger art et politique".
Et lorsqu’on lui demande ce qu’il pense du silence des musiciens russes comme Valery Gergiev, Semyon Bychkov interpelle ses collègues en leur demander d’agir selon leur conscience : "Je ne suis pas là pour apporter du jugement mais chacun doit se comporter comme il l’entend, tout en prenante acte des conséquences que cela engendrera".

À lire aussi : Ukraine : le monde de la musique réagit à la guerre en Europe

Références

Programmation musicale

08h08
Attila : Liberamente or piangi (Acte I) Odabella
Attila : Liberamente or piangi (Acte I) Odabella
Giuseppe Verdi
Attila : Liberamente or piangi (Acte I) Odabella

Interprètes Ivan Repusic, Liudmyla Monastyrska

Album Attila (intégrale) (2020)
Label BR KLASSIK (900330)

L'équipe

Jean-Baptiste Urbain
Jean-Baptiste Urbain