Concert dans la grange de la Ferme sur la Tour, dans le cadre des Rencontres d'Ambronay
Concert dans la grange de la Ferme sur la Tour, dans le cadre des Rencontres d'Ambronay
Concert dans la grange de la Ferme sur la Tour, dans le cadre des Rencontres d'Ambronay ©Radio France - Sofia Anastasio
Concert dans la grange de la Ferme sur la Tour, dans le cadre des Rencontres d'Ambronay ©Radio France - Sofia Anastasio
Concert dans la grange de la Ferme sur la Tour, dans le cadre des Rencontres d'Ambronay ©Radio France - Sofia Anastasio
Publicité
Résumé

Du 19 au 21 mai se tenaient les Rencontres d’Ambronay dans l'Ain. Trois journées de réflexion autour de l’insertion professionnelle des jeunes artistes et de la ruralité, accompagnées d’une exploration du territoire, à pied, en bus ou à vélo.

En savoir plus

Le "groupe vélo" se prépare à partir. Électrique ou non, taille des casques, l’équipement est passé en revue. Parmi les cyclistes se trouve Isabelle Battioni, directrice du Centre Culturel de Rencontre d’Ambronay. Elle nous explique dans quel cadre se tient cette excursion à deux roues : « On est en train d’ouvrir les rencontres d’Ambronay. Elles portent sur un sujet qui me tient à cœur et qui décloisonne le secteur culturel : la question des jeunes créateurs et de leur insertion professionnelle. » Une insertion qui s'adaptent aux transformations de la société : « Les circuits courts, qu’on connait beaucoup dans le monde paysan, mais qui ne sont pas encore présents dans le monde culturel. Et à l’inverse, les mobilités européennes, qui sont un endroit de cadre normé de la pensée des jeunes musiciens, notamment. Ces interrogations des jeunes créateurs traversent tous les secteurs ».

Est-il possible de faire carrière en restant en milieu rural ?

Nous avons choisi le parcours randonnée ponctué d’une "conférence marchée", intitulée La campagne, un espace d’innovation prospère. Sur le trajet nous sommes accompagnés d’Odile Pradem Faure, déléguée générale de l’Association des Centres Culturels de Rencontre, qui organise ces rencontres avec le Centre Culturel de Rencontre d’Ambronay : « Ces rencontres sont un moment de réflexion. Savoir s’il est possible de faire carrière en restant en milieu rural, savoir si les centres culturels de rencontre, du fait de leur ancrage dans ces territoires, sont une alternative pour les jeunes créateurs aux réseaux habituels qu’on connait dans les métropoles et dans les villes moyennes. »

Publicité

Pendant ces trois jours, artistes, géologues et représentants du monde culturel, ont échangé autour de ces questions. Parmi les intervenants figurait Olivier Coche, paysan à Ambronay, pour qui participer était une évidence : « La question de savoir comment s’ancrer sur le territoire, qui plus est pour une structure comme Ambronay qui est vraiment délocalisée, me paraissait faire tout à fait sens avec ce que moi j’essaie de développer à la ferme : c’est-à-dire du local, une rencontre de la population extérieure, et faire comprendre aux gens que l’on peut vivre sur des territoires ruraux ».

Conférence marchée pendant les Rencontres d'Ambronay
Conférence marchée pendant les Rencontres d'Ambronay
© Radio France - Sofia Anastasio

Laetitia, jeune participante, souhaite un jour ouvrir un centre culturel. En pleine réflexion sur son projet, elle est très sensible aux questions de culture et de territoires : « Apporter la culture autre part que dans les villes, cela me parle beaucoup, parce qu'en France la culture est surtout basée à Paris. Ne venant pas de Paris, il fallait que je me déplace dans les villes pour bénéficier d’offres artistiques. Et je trouve qu'il y a un manque dans les campagnes, donc c‘est pour cela que le sujet m’intéresse ».

Et de l’art, de la musique, il y en a eu aussi pendant ces trois journées, notamment dans la grange d’Olivier Coche. Avec une improvisation, entre les meules de foin, sur les phrases prononcées pendant cette première journée. Parmi elles, « agis dans ton lieu, pense le monde ». Un adage qui a eu beaucoup de succès.

Références

Programmation musicale

  • 08h08
    Phèdre : Ah ! quel bonheur ! (Acte II) Choeur
    Phèdre : Ah ! quel bonheur ! (Acte II) Choeur
    Jean Baptiste Lemoyne (Compositeur)
    Phèdre : Ah ! quel bonheur ! (Acte II) Choeur

    György Vashegyi (Chef d'orchestre), Choeur Purcell (Chœur), Orchestre Orfeo De Budapest

    Album Phèdre (intégrale) (2020)
    Label BRU ZANE (397598)

L'équipe

Sofia Anastasio
Production