Si la majorité des spectateurs était vaccinée de longue date, certains ont attendu le dernier moment ©Radio France - Louis-Valentin Lopez
Si la majorité des spectateurs était vaccinée de longue date, certains ont attendu le dernier moment ©Radio France - Louis-Valentin Lopez
Si la majorité des spectateurs était vaccinée de longue date, certains ont attendu le dernier moment ©Radio France - Louis-Valentin Lopez
Publicité
Résumé

Le pass vaccinal est devenu obligatoire pour accéder aux lieux de culture dès le lundi 24 janvier. Certaines salles l'ont donc expérimenté dès le soir-même, comme la salle Cortot à Paris, où se tiennent des concerts classiques.

En savoir plus

Dans le hall d'accueil de la salle Cortot, dans le XVIIe arrondissement de Paris, le personnel d'accueil procède aux derniers rodages. Ichem, 24 ans, découvre les modalités de contrôle du pass vaccinal, pas bien différentes de celles du pass sanitaire. "J'ouvre l'application TAC Verif. Il y a juste une touche à activer pour passer du pass sanitaire au pass vaccinal, depuis la mise à jour", montre-t-il sur l'écran de son smartphone. "Je n'ai qu'à scanner le QR code. Vont s'afficher le prénom de la personne, sa date de naissance, et un logo qui m'indique que cette personne est bien détentrice du pass vaccinal."

Pas de contrôle d'identité, en revanche. Les salles peuvent y procéder en complément depuis hier mais cela est trop complexe à mettre en place, nous dit Sadak, le régisseur : "Pour nous cela va être très compliqué, car on ouvre à 20h pour 20h30. Parfois, nous devons faire rentrer 400 spectateurs en seulement une demi-heure."

Publicité

"J'ai mon pass vaccinal, mais contrainte et forcée"

Effectivement, dehors, il y a foule sur le trottoir. L'immense majorité des spectateurs est vaccinée depuis longtemps. Mais certains ont tergiversé jusqu'au dernier moment comme Camille, qui s'est fait vacciner il y a peu, "uniquement pour pouvoir continuer à participer à des événements culturels et artistiques. J'ai mon pass vaccinal, contrainte et forcée, pour pouvoir continuer à soutenir les artistes que j'apprécie. Mais je trouve cela extrêmement inquiétant pour la vie culturelle que les gens soient soumis au pass vaccinal."

Flavien, lui fait le pied de grue à l'extérieur. Il a pourtant produit le disque vendu à l'issue du concert mais a dû trouver quelqu'un pour tenir le stand à l'intérieur, car il refuse catégoriquement le vaccin : "Je savais que je n'y assisterai pas si lundi le pass entrait en vigueur, on avait prévu le coup. J'ai assisté aux concerts jusqu'à l'application du pass, mais il est hors de question que je me fasse piquer."  Malgré tout, c'est une salle presque pleine qui a pu profiter du sublime concert donné par l'altiste Pierre Lenert et la pianiste Etsuko Hirose.

Une salle presque pleine pour le concert de Pierre Lenert et Etsuko Hirose
Une salle presque pleine pour le concert de Pierre Lenert et Etsuko Hirose
© Radio France - Louis-Valentin Lopez

Quid du personnel non vacciné ?

Mais se pose aussi la question des membres du personnel non-vacciné. À la salle Cortot, toute l'équipe technique l'est, mais ce n'est pas le cas dans tous les lieux de culture. C'est ce que nous confiaient deux grands établissements en région. Le personnel non-vacciné peut-il encore venir travailler ? Les salles étaient encore en train d'étudier le décret, trop flou, déplorent-elles, sur ce point. "Quand on a deux doses mais pas encore la troisième, que se passe-t-il, peut-on présenter un test ou pas ? Il semblerait qu’il y ait un trou dans les décrets d’application sur cet aspect-là", note Aline Sam-Giao, directrice générale de l'Auditorium - Orchestre national de Lyon. "On attend aussi, à vrai dire des précisions sur tous les interstices : ce qu’on ne veut pas, c’est avoir besoin d’interpréter une loi."

Nous avons, dans la plupart des établissements culturels, une faible proportion de personnel qui ne sont pas encore vaccinés. Il est impossible pour nous du dimanche au lundi de mettre en oeuvre ces règles-là. Nous avons fait remonter ces informations au ministère de la Culture. Il est complexe de savoir à quel moment on entre dans le cas du pass vaccinal, en fonction de si on a eu le Covid ou pas, si on est vacciné depuis plus de sept mois… Nous allons avoir besoin de quelques jours pour regarder chaque situation individuelle qui pose problème, et arriver à les clarifier" - Aline Sam-Giao

Le concert donné hier soir à l'Auditorium de Lyon, le premier sous pass vaccinal, s'est "plutôt bien passé", constate Aline Sam-Giao : "Il n’y a avait pas une hécatombe de public - à peu près 1000 personnes - mais nous n’étions pas au maximum de nos capacités. Nous verrons dans les semaines qui viennent si la courbe des spectateurs s'infléchit encore. Ce n’est pas impossible, car il y avait quand même une partie des spectateurs non-vaccinés qui pouvaient encore se rendre dans les salles avec un test négatif."

3 min
Références

Programmation musicale

  • 08h08
    Les biches : Final
    Les biches : Final
    Francis Poulenc (Compositeur)
    Les biches : Final

    Semyon Bychkov (Chef d'orchestre), Choeur De L'Orchestre De Paris (Chœur), Orchestre de Paris

    Album Paris 1920 (1993)
    Label Philips (432993-2)

L'équipe

Sofia Anastasio
Production