Les Oiseaux à l'Opéra National du Rhin
Les Oiseaux à l'Opéra National du Rhin
Les Oiseaux à l'Opéra National du Rhin - Klara Beck
Les Oiseaux à l'Opéra National du Rhin - Klara Beck
Les Oiseaux à l'Opéra National du Rhin - Klara Beck
Publicité
Résumé

L’Opéra national du Rhin présente à partir de ce soir Les Oiseaux de Walter Braunfels. C’est la première fois que cette œuvre lyrique, crée en 1920 à Munich, est jouée en France. Nous avons assisté à la générale de cette création française, à Strasbourg.

En savoir plus

Dans la salle ce soir il y a beaucoup de curiosité. A quoi ressemblent ces Oiseaux de Braunfels ? Dans la presse on nous promet une musique enchanteresse, avec des pointes de Wagner et de Strauss. Une partition que le directeur de l’Opéra national du Rhin, Alain Perroux, voulait absolument faire découvrir au public français. « Partager des émotions avec le public c’est une des plus belles choses qu’on puisse faire quand on dirige un opéra et j’ai su, dès que j’ai été nommé à l’Opéra national du Rhin, que je voulais faire entendre un certain nombre d’œuvres parmi lesquelles Les Oiseaux de Braunfels. Je suis absolument convaincu que c’est un chef d’œuvre qui peut vraiment devenir populaire parce que c’est une musique très parlante, foisonnante. Elle est gorgée d’émotion aussi. C’est une œuvre vraiment incroyablement belle et dont on a la peine à croire qu’elle a pu être ignorée aussi longtemps en France. »

Les Oiseaux à l'ONR
Les Oiseaux à l'ONR
- Klara Beck

 Plusieurs explications quant à l’oubli de cette œuvre : la montée du nazisme, et la mise au ban de Braunfels par le régime hitlérien. Mais aussi, les goûts du public, et le rejet de la musique post-romantique de l’entre deux-guerres par les partisans de l’avant-garde. Un siècle après sa création, c’est aujourd’hui le chef Aziz Shokhakimov, nouveau directeur musical de l’Orchestre Philharmonique de Strasbourg, qui dirige cette musique. Avec une certaine liberté : « Souvent, quand on dirige un opéra célèbre, il faut par exemple accélérer à tel endroit, parce que c’est la tradition. Il y a toujours une forme de pression de la tradition. La musique de cet opéra est rafraichissante et pour la diriger on peut se laisser guider par ses intuitions, par la dramaturgie du livret. Oui, c’est peut être encore plus intéressant de diriger des œuvres  jamais jouées, c’est très inspirant ». 

Publicité
Les Oiseaux à l'Opéra National du Rhin
Les Oiseaux à l'Opéra National du Rhin
- Klara Beck

Les Oiseaux raconte l’histoire de deux hommes qui souhaitent fonder une ville utopique dans le royaume des volatiles. Adaptée des Oiseaux d’Aristophane, elle reste très actuelle, nous raconte Ted Huffman, son metteur en scène à Strasbourg. Il nous décrit l’univers dans lequel il l’a plongée. « Nous avons imaginé un monde virtuel dans un bureau en 2022, mais ça pourrait aussi être dans les années 90.  Si nous avons choisi ce décor, c’est parce qu’au tout début de la pièce, les personnages parlent d’un monde qui va mal, donc on a cherché un endroit impersonnel, et dans les open-space tout le monde est anonyme, les gens sont comme des automates assis à leur bureau, donc on voulait que la pièce se passe là. »

Sans dévoiler la fin, tout n’est cependant pas gris dans cet univers, au contraire. Avec Les Oiseaux ce sont des rossignols, des colombes et même des corbeaux colorés que vous verrez sur scène.

Les Oiseaux c’est à l’Opéra national du Rhin jusqu’au 22 février. Le 10 février sur Arte et le 19 sur France Musique.

Références

Programmation musicale

08h08
Casse-Noisette : Acte II Sc 12 : Divertissement : Danse des mirlitons
Casse-Noisette : Acte II Sc 12 : Divertissement : Danse des mirlitons
Piotr Ilitch Tchaïkovski
Casse-Noisette : Acte II Sc 12 : Divertissement : Danse des mirlitons

Interprètes Gustavo Dudamel

Album Casse-Noisette op 71 (intégrale) (2018)
Label DEUTSCHE GRAMMOPHON (4836274)

L'équipe

Sofia Anastasio
Production