Sept détenus du Centre pénitentiaire de Meaux-Chauconin participent au projet "Un homme qui marche" porté par l'Orchestre de chambre de Paris
Sept détenus du Centre pénitentiaire de Meaux-Chauconin participent au projet "Un homme qui marche" porté par l'Orchestre de chambre de Paris - DR
Sept détenus du Centre pénitentiaire de Meaux-Chauconin participent au projet "Un homme qui marche" porté par l'Orchestre de chambre de Paris - DR
Sept détenus du Centre pénitentiaire de Meaux-Chauconin participent au projet "Un homme qui marche" porté par l'Orchestre de chambre de Paris - DR
Publicité

Sept détenus du Centre pénitentiaire de Meaux-Chauconin seront sur la scène de l'Athénée les 19 et 20 novembre pour un spectacle intitulé « Un homme qui marche », mis en scène par Héloïse Sérazin. Le projet, porté par l'Orchestre de chambre de Paris, leur a permis de s'initier aux arts de la scène.

Ce sont les dernières répétitions entre l’Orchestre de Chambre de Paris et les détenus du Centre pénitentiaire de Meaux-Chauconin. Dans quelques jours, les 19 et 20 novembre 2022, ils seront sur la scène de l’Athénée pour une version revisitée de L’Histoire du soldat mise en scène par Héloïse Sérazin. Sur scène, les détenus seront accompagnés par des musiciens, un comédien et un chanteur. Ils interpréteront ensemble le personnage de ce soldat qui vend son âme pour s’enrichir. Une thématique qui n’a pas été choisie au hasard, nous explique la metteuse en scène : « Travailler sur cette thématique est particulièrement pertinent avec des personnes détenues puisque la majorité des gens sont incarcérés pour des raisons liées à l'argent. Cela est utile pour la réinsertion, ça leur permet de réfléchir à leur peine. »

Ce projet s’inscrit dans la démarche de démocratisation culturelle de l’orchestre, qui travaille depuis plusieurs années avec le Service pénitentiaire d’insertion et de probation de Seine-et-Marne (SPIP 77). « La mission première du SPIP est vraiment de préparer la réinsertion. Les actions culturelles sont un des moyens qu’ils ont pour travailler sur l’après, sur la confiance en soi, le rapport au groupe,  l’engagement, l’exigence du travail... », nous explique Amélie Eblé, déléguée aux actions culturelles de l’Orchestre de chambre de Paris.

Publicité

Des passages du spectacle écrits par les détenus

Cela fait maintenant deux mois que les détenus sélectionnés préparent ce projet, à raison de deux à trois ateliers par semaine. Tous se sont portés volontaires. Ils ont pu s’initier à la musique mais aussi à l’art du récit et à la mise en scène. Ils ont écrit eux-mêmes quelques passages du spectacle.

Héloïse Sérazin les a vu progresser au fil des semaines : « Ce sont des personnes qui ne sont jamais montées sur scène, qui n’ont jamais chanté, qui n’ont jamais récité un texte en public, qui n’ont jamais fait de théâtre. C’est énorme d’arriver à faire tout ce qu’ils font. Toute l'équipe a vraiment vu la progression. Le rapport qu’ils ont entre eux a aussi beaucoup évolué. Quand ils sont arrivés, le premier jour, ils étaient vraiment éloignés les uns des autres physiquement, les mains toujours serrées, dans le dos ou dans les poches, le corps fermé, les épaules rentrées... Si au spectacle, ils arrivent à avoir le corps redressé, les bras le long du corps et la tête haute, ce sera déjà énorme ! »

« Ça me permet de me surpasser »

« Ce projet nous demande de la concentration, du sérieux, de la rigueur. Ça me permet aussi de me surpasser, de me prouver à moi-même que c’est possible malgré toutes les contraintes qu'il faut surmonter », nous dit David, l'un des détenus qui participent au projet.

À présent, ils n’ont plus qu’une semaine pour peaufiner les derniers détails. Au théâtre de l’Athénée, Héloïse Sérazin a fait le choix d’un décor sobre, qui rappelle celui de l’univers carcéral. Mais sur scène, il n’y aura ni barreaux ni portes closes.

En attendant les deux représentations au Théâtre de l’Athénée, les détenus donneront une première version du spectacle devant leurs co-détenus mardi 15 novembre dans la salle de spectacle de la prison.

Programmation musicale

  • 08h06
    Sunday in the park with George : The one on the left (Le soldat Celeste n°1 et 2) (complete version)
    Sunday in the park with George : The one on the left (Le soldat Celeste n°1 et 2) (complete version)
    Stephen Sondheim (Compositeur)
    Sunday in the park with George : The one on the left (Le soldat Celeste n°1 et 2) (complete version)

    Caroline Humphris (Chef d'orchestre, Piano), Rosalind Jones (Claviers), Kay Bywater, Jessica Boyd (Violon), Ben Hess (Violoncelle), Christopher Colley (Le soldat), Sarah French-Ellis (Celeste n°1), Kaisa Hammarlund (Celeste n°2)

    Album Sunday in the park with George (2006 London Recording Cast) (2005)
    Label PS CLASSICS (PS-640)

L'équipe