Matthew Aucoin - Sarah Ruhl, Eurydice – Direction musicale Yannick Nézet-Séguin, Mise en scène Mary Zimmerman: Erin Morley, Joshua Hopkins, Jakub Józef Orliński - Photo by Marty Sohl / Metropolitan Opera – New York 2021
Matthew Aucoin - Sarah Ruhl, Eurydice – Direction musicale Yannick Nézet-Séguin, Mise en scène Mary Zimmerman: Erin Morley, Joshua Hopkins, Jakub Józef Orliński - Photo by Marty Sohl / Metropolitan Opera – New York 2021
Matthew Aucoin - Sarah Ruhl, Eurydice – Direction musicale Yannick Nézet-Séguin, Mise en scène Mary Zimmerman: Erin Morley, Joshua Hopkins, Jakub Józef Orliński - Photo by Marty Sohl / Metropolitan Opera – New York 2021
Publicité
Résumé

Le mythe renouvelé d’Orphée et Eurydice, vécu dans la peau de celle-ci jusqu’outre-tombe. A l’affiche de l’opéra de Matthew Aucoin (né en 1990) sur un livret de Sarah Ruhl : Erin Morley, Jakub Józef Orliński, Barry Banks... Dir Yannick Nézet-Séguin.

En savoir plus

Programmation musicale en prélude à l'opéra :

D’après Christoph Willibald Gluck / arr Giovanni Sgambati,

Mélodie de Gluck ou Mélodie d’Orphée
Arrangement pour piano du Ballet des ombres heureuses d’Orphée et Eurydice

Jean-Yves Thibaudet  : Piano
DECCA 475 7668

Publicité

Charles Gounod – Jules Barbier et Michel Carré,

La Colombe :
Sylvie « Je veux interroger ce jeune homme » (Acte I Scène 7)

Erin Morley  : Soprano
Orchestre Hallé
Mark Elder  : Direction musicale
OPERA RARA ORC 53

Jules Massenet – Louis Gallet / d’après Anatole France,

Thaïs :
Thaïs, Athanaël « Te souvient-il du lumineux voyage lorsque tu m'as conduite ici ? » (Acte III 3ème tableau)

Erin Wall  : Soprano
Joshua Hopkins  : Baryton
Orchestre Symphonique de Toronto
Sir Andrew Davis  : Direction musicale
CHANDOS CHSA 5258

Barotolomeo Nucci,

Il David trionfante :
« Un giusto furore che m'arde nel core »
(« Une juste fureur brûlant en mon cœur »)

Jakub Józef Orliński  : Contreténor
Il Pomo d’Oro
Francesco Corti  : Direction musicale
ERATO 0190296743900

Johann Adolf Hasse,

Orfeo (Pasticcio) :
Orfeo « Sempre a si vaghi rai »
(« Mon âme sera toujours fidèle à de si beaux yeux »)

Jakub Józef Orliński  : Contreténor
Il Pomo d’Oro
Maxim Emelyanychev  : Direction musicale
ERATO 0190295423384

Claude Debussy,

Prélude à l'après-midi d'un faune L 87 (86)

Marie-Andrée Benny  : Flûte
Orchestre Métropolitain du Grand Montréal
Yannick Nézet-Séguin  : Direction musicale
ATMA CLASSIQUE SACD 2 2549

L'opéra (début à 49 minutes).

Matthew Aucoin – Sarah Ruhl d’après sa pièce éponyme,

Eurydice

Opéra en trois actes crée le 1er février 2020 à l'Opéra de Los Angeles

Opéra offert dans le cadre des échanges avec l'Union Européenne de Radio et Télévision, diffusé ce 4 décembre 2021 en léger différé du Metropolitan Opera de New York.

Co-production du Metropolitan Opera et du Los Angeles Opera. Commande du Metropolitan Opera et du LA Opera. A l’origine commandé par le Metropolitan Opera/Lincoln Center Theater New Works Program avec le soutien de l’Opera America Repertoire Development Grant.

Distribution :

Yannick Nézet-Séguin  : Direction musicale

Mary Zimmerman  : Mise en scène

Erin Morley  : Eurydice, Soprano
Jakub Józef Orliński  : Double d'Orphée, Contre-ténor
Barry Banks  : Hadès, Ténor
Joshua Hopkins  : Orphée, Baryton
Nathan Berg  : Le père d'Eurydice, Baryton
Stacey Tappan  : Little Stone (Petite Pierre), Soprano
Ronnita Miller  : Big Stone (Grande Pierre), Mezzo-soprano
Chad Shelton  : Loud Stone (Pierre Bruyante), Ténor
Lianne Coble  : La Voix, Soprano

Metropolitan Opera Chorus
Donald Palumbo  : Chef des choeurs
Metropolitan Opera Orchestra

Daniel Ostling  : Scénographie
Ana Kuzmanic  : Costume
T.J. Gerckens  : Lumières
S. Katy Tucker : Vidéo
Denis Jones  : Chorégraphie
Paul Cremo  : Dramaturgie

Matthew Aucoin, Eurydice – Dir Yannick Nézet-Séguin, Ms Mary Zimmerman : Jakub Józef Orliński (Double d’Orphée), Joshua Hopkins (Orphée), Erin Morley (Eurydice)
Matthew Aucoin, Eurydice – Dir Yannick Nézet-Séguin, Ms Mary Zimmerman : Jakub Józef Orliński (Double d’Orphée), Joshua Hopkins (Orphée), Erin Morley (Eurydice)
- Photo by Marty Sohl / Metropolitan Opera – New York 2021
Matthew Aucoin – Sarah Ruhl, Eurydice – Direction musicale Yannick Nézet-Séguin, Mise en scène Mary Zimmerman: Erin Morley et Nathan Berg (Eurydice et son Père)
Matthew Aucoin – Sarah Ruhl, Eurydice – Direction musicale Yannick Nézet-Séguin, Mise en scène Mary Zimmerman: Erin Morley et Nathan Berg (Eurydice et son Père)
- Photo by Marty Sohl / Metropolitan Opera – New York 2021
Matthew Aucoin – Sarah Ruhl, Eurydice – Direction Yannick Nézet-Séguin, Ms Mary Zimmerman : Jakub Józef Orliński (Double d’Orphée) et Joshua Hopkins (Orphée)
Matthew Aucoin – Sarah Ruhl, Eurydice – Direction Yannick Nézet-Séguin, Ms Mary Zimmerman : Jakub Józef Orliński (Double d’Orphée) et Joshua Hopkins (Orphée)
- Photo by Marty Sohl / Metropolitan Opera – New York 2021
Matthew Aucoin – Sarah Ruhl, Eurydice – Direction musicale Yannick Nézet-Séguin, Mise en scène Mary Zimmerman : Barry Banks (Hadès)
Matthew Aucoin – Sarah Ruhl, Eurydice – Direction musicale Yannick Nézet-Séguin, Mise en scène Mary Zimmerman : Barry Banks (Hadès)
- Photo by Marty Sohl / Metropolitan Opera – New York 2021

Synopsis :

Par le compositeur, Matthew Aucoin.

Acte I. Orphée et Eurydice, jeunes et amoureux, sont sur une plage. Eurydice est frustrée que l'esprit d'Orphée semble toujours être ailleurs. Mais Orphée la surprend : il s'amuse à nouer une corde autour de son doigt pour lui rappeler leur amour, et elle se rend compte (un peu tard) qu'il l'a nouée autour de son annulaire, et que c'est une demande en mariage. Elle dit oui.

Aux Enfers, le père d'Eurydice lui écrit une lettre dans laquelle il lui donne ses conseils paternels pour le jour de son mariage. Il se plaint de ne pas savoir comment lui faire parvenir ses lettres.

Lors de leur mariage, Orphée et Eurydice dansent. Eurydice dit qu'elle a chaud et sort pour aller se chercher un verre d’eau.

Lorsqu'elle est seule dehors, Eurydice réalise à quel point son père décédé lui manque et dit qu'elle avait toujours pensé qu'il y aurait "des gens plus intéressants" à son mariage. À ce moment-là, un homme mystérieux et "intéressant" apparaît. Il prétend avoir une lettre pour elle dans son penthouse.

Dans son appartement, l'Homme Intéressant offre du champagne à Eurydice et met une musique d'ambiance terrible. Il ne lui donne pas la lettre de son père. Eurydice réalise la situation dans laquelle elle se trouve et décide de partir. L'Homme Intéressant dévoile la lettre. Eurydice essaie de la saisir et de s'enfuir, mais elle trébuche. Elle dévale des centaines d'escaliers et tombe dans les Enfers, où elle meurt.

Acte II. Aux Enfers, trois Pierres - Petite Pierre, Grande Pierre et Pierre Bruyante, les odieuses gardiennes bureaucratiques du pays des morts, expliquent qu'Eurydice est morte et que, en tant que morte, elle perdra la mémoire et tout pouvoir de langage.

Eurydice arrive aux Enfers dans un ascenseur. À l'intérieur de l'ascenseur, il pleut sur Eurydice. Elle perd la mémoire.

Lorsqu'elle sort de l'ascenseur, son père la salue. Eurydice n'a aucune idée de qui il est. Son père tente de lui expliquer ce qui lui est arrivé.

Dans le monde d'en haut, Orphée pleure la mort d'Eurydice. Il lui écrit une lettre mais ne sait pas comment la lui faire parvenir.

Dans le monde souterrain, le père construit une chambre en ficelle pour Eurydice. Une lettre tombe du ciel. Le père la lit et dit à Eurydice qu'elle vient d'Orphée. Le nom "Orphée" déclenche quelque chose chez Eurydice, et elle commence à se souvenir de qui elle est. Elle reconnaît enfin son père.

Orphée fait lentement descendre dans les Enfers, au bout d'une ficelle, un recueil des œuvres de Shakespeare. Le père lit à Eurydice un extrait du Roi Lear. Eurydice commence à réapprendre le langage, mot par mot.

Orphée décide de trouver un moyen d'atteindre les Enfers et de ramener Eurydice.

Aux Enfers, les Pierres entendent Orphée chanter sans mot dire alors qu'il s'approche des portes. Son chant commence à réveiller les esprits des morts. Désemparées, les Pierres appellent leur patron, Hadès, qui était aussi l'Homme Intéressant.

Acte III. Orphée chante magnifiquement aux portes des Enfers. Hadès apparaît et l'informe dédaigneusement des règles à suivre pour ramener Eurydice dans le monde d'en haut. Elle peut le suivre, mais il ne doit pas se retourner pour s'assurer qu'elle est bien là.

Eurydice est déchirée entre suivre Orphée et rester avec son père. Son père insiste pour qu'elle suive Orphée et vive pleinement sa vie.

Lorsqu'elle voit Orphée devant elle, Eurydice a peur. Elle est convaincue que ce n'est pas vraiment lui. Elle le suit mais finit par se précipiter vers lui et l'appelle par son nom. Orphée se retourne, effrayé. Les amants s'éloignent lentement, impuissants, l'un de l'autre.

Le père se désole de la disparition d'Eurydice. En désespoir de cause, il décide de se plonger dans la rivière de l'oubli et d'effacer sa mémoire.  Il prononce silencieusement les indications pour la maison de son enfance et se jette dans l'eau.

Eurydice retourne aux Enfers et découvre, à son grand effroi, que son père s'est plongé dans la rivière de l'oubli et a effacé sa mémoire. Hadès réapparaît pour prendre Eurydice pour épouse. Elle demande timidement un moment pour se préparer.

Elle trouve un stylo dans la poche du manteau de son père et écrit une lettre à Orphée, qui contient des instructions pour sa future épouse sur la façon de prendre soin de lui. Elle se plonge dans la rivière de l'oubli.

L'ascenseur descend à nouveau. Orphée s'y trouve. Il voit Eurydice étendue sur le sol. Il la reconnaît et est heureux. Mais dans l'ascenseur, la pluie s'abat sur Orphée, effaçant sa mémoire. Sorti de l'ascenseur, il trouve la lettre qu'Eurydice lui a écrite. Il ne sait pas comment la lire.

Synopsis reproduit avec l'aimable autorisation du LA Opera.

Les sites de Matthew Aucoin et Sarah Ruhl

1h 58
2h 58
Références

Programmation musicale

  • 20h02
    Orphee et eurydice : Ballet des ombres heureuses (Acte II) / réduction pour piano
    Orphee et eurydice : Ballet des ombres heureuses (Acte II) / réduction pour piano
    CHRISTOPH WILLIBALD VON GLUCK (Compositeur)
    Orphee et eurydice : Ballet des ombres heureuses (Acte II) / réduction pour piano

    , JEAN YVES THIBAUDET

  • 20h07
    La colombe : Je veux interroger ce jeune homme (Acte I Sc 7) Sylvie
    La colombe : Je veux interroger ce jeune homme (Acte I Sc 7) Sylvie
    CHARLES GOUNOD (Compositeur)
    La colombe : Je veux interroger ce jeune homme (Acte I Sc 7) Sylvie

    , MARK ELDER (Chef d'orchestre), ERIN MORLEY, ORCHESTRE HALLE

  • 20h15
    Thaïs : Te souvient-il du lumineux voyage lorsque tu m'as conduite ici ? (Acte III 2ème tableau) Thaïs Athanaël
    Thaïs : Te souvient-il du lumineux voyage lorsque tu m'as conduite ici ? (Acte III 2ème tableau) Thaïs Athanaël
    JULES MASSENET (Compositeur)
    Thaïs : Te souvient-il du lumineux voyage lorsque tu m'as conduite ici ? (Acte III 2ème tableau) Thaïs Athanaël

    , ANDREW DAVIS (Chef d'orchestre), ERIN WALL, ORCHESTRE SYMPHONIQUE DE TORONTO

  • 20h20
    Il David trionfante : Un giusto furore che m'arde nel core (Air) Davide
    Il David trionfante : Un giusto furore che m'arde nel core (Air) Davide
    BARTOLOMEO NUCCI (Compositeur)
    Il David trionfante : Un giusto furore che m'arde nel core (Air) Davide

    , FRANCESCO CORTI (Chef d'orchestre), JAKUB JOZEF ORLINSKI, IL POMO D'ORO

  • 20h27
    Orfeo : Sempre a si vaghi rai (Orfeo)
    Orfeo : Sempre a si vaghi rai (Orfeo)
    JOHANN ADAM HASSE (Compositeur)
    Orfeo : Sempre a si vaghi rai (Orfeo)

    , MAXIM EMELYANYCHEV (Chef d'orchestre), JAKUB JOZEF ORLINSKI, IL POMO D'ORO

  • 20h35
    Prélude à l'après-midi d'un faune L 87 (86) - pour flûte traversière et orchestre
    Prélude à l'après-midi d'un faune L 87 (86) - pour flûte traversière et orchestre
    CLAUDE DEBUSSY (Compositeur)
    Prélude à l'après-midi d'un faune L 87 (86) - pour flûte traversière et orchestre

    , YANNICK NEZET-SEGUIN (Chef d'orchestre), MARIE ANDREE BENNY, ORCHESTRE METROPOLITAIN

L'équipe

Judith Chaine
Judith Chaine
Judith Chaine
Production
Jean-Claude Mullet
Réalisation