Blanchard, Fire Shut Up in My Bones – Direction Yannick Nézet-Séguin : Angel Blue et Will Liverman
Blanchard, Fire Shut Up in My Bones – Direction Yannick Nézet-Séguin : Angel Blue et Will Liverman
Blanchard, Fire Shut Up in My Bones – Direction Yannick Nézet-Séguin : Angel Blue et Will Liverman - © Photo by Ken Howard / Metropolitan Opera 2021-2022 – New York
Blanchard, Fire Shut Up in My Bones – Direction Yannick Nézet-Séguin : Angel Blue et Will Liverman - © Photo by Ken Howard / Metropolitan Opera 2021-2022 – New York
Blanchard, Fire Shut Up in My Bones – Direction Yannick Nézet-Séguin : Angel Blue et Will Liverman - © Photo by Ken Howard / Metropolitan Opera 2021-2022 – New York
Publicité
Résumé

Yannick Nézet-Séguin dirige Fire Shut Up in My Bones de Terence Blanchard au Met de New York. C’est le premier opéra composé par un musicien afro-américain à avoir été donné dans la célèbre institution, lors de l'ouverture de sa saison 2021-2022.

En savoir plus

Terence Blanchard – Kasi Lemmons / d’après Charles M. Blow,

Fire Shut Up in My Bones
(Comme un feu dévorant renfermé dans mes os)

Opéra en trois actes créé en 2019 à l’Opera Theatre of Saint Louis (Missouri). Créé le 27 septembre 2021 au Metropolitan Opera de New York.

Publicité

Opéra offert dans le cadre des échanges avec l'Union Européenne de Radio et Télévision, enregistré le 23 octobre 2021 au Metropolitan Opera de New York.

Co-production du Metropolitan Opera, de l'Opéra de Los Angeles et de l'Opéra Lyrique de Chicago. Commande du Metropolitan Opera. A l’origine, commande conjointe de l'Opera Theater of Saint Louis et Jazz St. Louis.

La production de Fire Shut Up in My Bones a été rendue possible grâce aux généreux dons de la Fondation Ford, des Francis Goelet Trusts, et à un financement additionnel du Fonds Joan Ganz Cooney et Holly Peterson.

Distribution :

Yannick Nézet-Séguin : Direction musicale

James Robinson, Camille A. Brown  : Co-Mise en scène

et par ordre d'apparition :

Angel Blue  : La Destinée, La Solitude, Greta, Soprano
Latonia Moore  : Billie, Soprano
Will Liverman  : Charles, Baryton
Walter Russell III  : Char’es-Baby, Acteur
Cheikh M'Baye  : William, Acteur
Oleode Oshotse  : Nathan, Acteur
Ejiro Ogodo  : James, Acteur
Judah Taylor  : Robert, Acteur
Ryan Speedo Green  : Oncle Paul, Baryton-basse*
Norman Garrett  : Contremaître / James adulte, Baryton-basse
Terrence Chin-Loy  : Plumeur de poulet / William adulte, Ténor
Briana Hunter  : Ruby / Femme pécheresse, Mezzo-soprano
Chauncey Packer  : Fileur, Ténor
Denisha Ballew  : Verna / Première Femme, Soprano
Marguerite Mariah Jones  : Jeune adorable, Soprano
Chris Kenney  : Chester, Baryton
Cierra Byrd  : Bertha, Mezzo-soprano**
Donovan Singletary  : Le Pasteur / Kaboom, Baryton-basse*
Rocky Eugenio Sellers  : Robert adulte, Baryton-basse
Errin Duane Brooks  : Nathan adulte, Ténor
Christine Jobson  : Deuxième Femme, Soprano
Jasmine Muhammad  : Troisième Femme, Soprano
Kimberli Render  : Quatrième Femme, Soprano
Nicole Mitchell  : Cinquième Femme, Mezzo-soprano
Karmesha Peake  : Sixième Femme, Mezzo-soprano
Brittany Renee  : Evelyn, Soprano
David Morgans Sanchez  : Un Bizut, Ténor
Chase Taylor  : Nash, Ténor

Section rythmique de l’Orchestre :
Bryan Wagorn  : Piano*
Matt Brewer  : Basse
Adam Rogers  : Guitare
Jeff Watts  : Batterie

Metropolitan Opera Chorus
Donald Palumbo  : Chef des Chœurs
Metropolitan Opera Orchestra

Allen Moyer  : Scénographie
Paul Tazewell  : Costumes
Christopher Akerlind  : Lumières
Greg Emetaz  : Vidéo
Camille A. Brown  : Chorégraphie

*Diplômé du Programme de développement des jeunes artistes Lindemann
**Membre du Programme de développement des jeunes artistes Lindemann

Blanchard, Fire Shut Up in My Bones : Walter Russell III, Latonia Moore et Will Liverman
Blanchard, Fire Shut Up in My Bones : Walter Russell III, Latonia Moore et Will Liverman
- © Photo by Ken Howard / Metropolitan Opera 2021-2022 – New York
Blanchard, Fire Shut Up in My Bones – Ms J. Robinson, C. A. Brown : Chris Kenney, Walter Russell III
Blanchard, Fire Shut Up in My Bones – Ms J. Robinson, C. A. Brown : Chris Kenney, Walter Russell III
- © Photo by Ken Howard / Metropolitan Opera 2021-2022 – New York
Blanchard, Fire Shut Up in My Bones –Dir Y. Nézet-Séguin, M en scène James Robinson, Camille A Brown
Blanchard, Fire Shut Up in My Bones –Dir Y. Nézet-Séguin, M en scène James Robinson, Camille A Brown
- © Photo by Ken Howard / Metropolitan Opera 2021-2022 – New York
Fire Shut Up in My Bones – Dir Yannick Nézet-Séguin, Ms Robinson et Brown : Terence Blanchard
Fire Shut Up in My Bones – Dir Yannick Nézet-Séguin, Ms Robinson et Brown : Terence Blanchard
- © Photo by Rose Callahan / Metropolitan Opera 2021-2022 – New York

Synopsis :

Acte I. Charles Blow, 20 ans, conduit sur une route de Louisiane avec une arme à feu sur le siège passager. La Destinée chante pour lui, lui rappelant la maison de son enfance. Il commence à revivre des souvenirs de son enfance.

Le moi de Charles, Char'es-Baby, âgé de sept ans, parle à sa mère, Billie. Il a désespérément besoin d'affection, mais Billie est trop fatiguée pour lui donner la validation dont il a besoin. Ils sont très pauvres. Billie travaille dans une usine de poulets, mais elle rêve que Char'es-Baby reçoive une bonne éducation et quitte leur ville. Son mari, Spinner, est un homme dépensier et coureur de jupons. Lorsqu'elle apprend qu'il flirte avec d'autres femmes, elle le confronte à la menace de son revolver. Elle ne tire pas, mais Billie met Spinner à la porte. Billie et ses cinq fils emménagent chez l'oncle Paul. Char'es-Baby rêve d'une vie différente, ramassant des "trésors" à la casse pendant que la Solitude lui chante des chansons. Un jour, son cousin Chester vient lui rendre visite. Lorsque Chester abuse de lui, il est trop horrifié et honteux pour dire quoi que ce soit.

Charles adulte se met à pleurer en reculant devant ces souvenirs, tandis que La Destinée lui rappelle qu'il n'y a pas d'échappatoire possible.

Acte II. Alors que Charles devient un adolescent, il est plein de confusion et de rage. Il assiste à un service religieux où le pasteur baptise les gens, promettant que Dieu peut effacer tous les péchés. Charles décide de se faire baptiser, mais des terreurs fantômes le hantent encore. Charles essaie de parler à ses frères, mais ils refusent de s'engager dans une "conversation douce". La Solitude réapparaît, promettant d'être sa compagne pour la vie. Evelyn, une belle jeune fille, interrompt la rêverie de Charles. Leur alchimie est évidente. Charles ressent un nouveau sentiment d'indépendance et est enfin prêt à voler de ses propres ailes ; l'Université d'Etat de Grambling lui offre une bourse d'études complète. Billie reste seule pour réfléchir à tout ce qu'elle a sacrifié pour sa famille et se demande ce qui l'attend.

Acte III. Charles est l'un des nombreux aspirants à la fraternité qui sont bizutés dans son université. Charles prend stoïquement chaque indignité dans la foulée : La Douleur n'est pas nouvelle pour lui. Plus tard, il se rend dans une boîte de nuit et rencontre une jeune femme séduisante, Greta. Ils entament une relation amoureuse passionnée. Charles finit par confier son terrible secret à Greta, pour découvrir qu'elle voit toujours quelqu'un d'autre. Charles se retrouve à nouveau seul. Il appelle chez lui, désespéré d'entendre la voix de sa mère. À sa grande surprise, Billie lui annonce que Chester est revenu lui rendre visite. Charles décide instantanément de rentrer chez lui pour affronter Chester, arme au poing.

Charles est assis dans sa voiture sur la route sombre, envisageant le choix qui s'offre à lui. La Destinée se met à chanter pour lui une fois de plus, lui promettant avec séduction de le soutenir jusqu'à la fin sanglante. Alors que Charles atteint la maison de son enfance, Char'es-Baby apparaît, l'exhortant à laisser son amertume derrière lui. Charles doit décider s'il veut se venger ou recommencer sa vie.

Synopsis reproduit avec l'aimable autorisation de l'Opera Theatre of Saint Louis.

Programmation musicale :

Miles Davis Quintet

‘Round about midnight

Miles Davis : Trompette
Wayne Shorter : Saxophone ténor
Herbie Hancock : Piano
Ron Carter : Contrebasse
Tony Williams : Batterie
JAZZ MUSIC YESTERDAY JMY 1003-2

Gustav Mahler – Friedrich Rückert,

Kindertotenlieder
(Chants pour des enfants morts - extrait) :
1. Nun will die Sonn’so hell aufgehn
(Et maintenant, le soleil va se lever, radieux)

2. Nun seh ich wohl, warum so dunkle Flammen
(Je sais maintenant pourquoi de si sombres flammes)

Marian Anderson : Contralto
Orchestre Symphonique de San Francisco
Pierre Monteux : Direction musicale
SONY CLASSICAL 8884307348218

À réécouter : "Une réception incroyable" : le Met présente pour la première fois un opéra composé par un musicien noir

À réécouter : Terence Blanchard, l'hommage à Wayne Shorter

À lire aussi : [SAISON 21/22] Metropolitan Opera au cinéma

Références

L'équipe

Judith Chaine
Judith Chaine
Judith Chaine
Production
Jean-Claude Mullet
Réalisation