Pretty Yende et Benjamin Bernheim dans "Manon" de Massenet (Mars 2020).
Pretty Yende et Benjamin Bernheim dans "Manon" de Massenet (Mars 2020).
Pretty Yende et Benjamin Bernheim dans "Manon" de Massenet (Mars 2020). - JULIEN BENHAMOU
Pretty Yende et Benjamin Bernheim dans "Manon" de Massenet (Mars 2020). - JULIEN BENHAMOU
Pretty Yende et Benjamin Bernheim dans "Manon" de Massenet (Mars 2020). - JULIEN BENHAMOU
Publicité
Résumé

La mise en scène de Vincent Huguet revisite le personnage créé par l'Abbé Prévost en nous plongeant dans l'euphorie ambiante des Années Folles. La soprano Pretty Yende incarne Manon avec aplomb, aux cotés de Benjamin Bernheim en Des Grieux et Ludovic Tézier en Lescaut.

En savoir plus

Résumé

La jolie Manon doit être conduite au couvent par son cousin Lescaut qui l’attend dans une auberge à Amiens. La jeune étourdie est à peine descendue de la diligence d'Arras qu’elle attire déjà les regards en suscitant toutes les convoitises. Le Chevalier des Grieux succombe immédiatement à son charme. Un coup de foudre immédiat conduit les deux jeunes gens à prendre la fuite pour aller vivre leur idylle à Paris. Malheureusement, la modeste existence que mènent les deux tourtereaux n’est pas à la mesure des désirs de Manon. Avide de luxe et de plaisirs, la jeune femme n’hésite pas à trahir l’amour et les serments de Des Grieux pour céder aux promesses du riche Brétigny qui lui offre une vie brillante. Désespéré, le Chevalier se prépare à entrer au séminaire de Saint-Sulpice mais Manon parvient à le reconquérir et à le persuader de fuir à nouveau avec elle. Le jeu est le seul expédient qui reste à Des Grieux pour satisfaire les goûts dispendieux de sa maîtresse. Soupçonné d’avoir triché, le Chevalier échappe à la police grâce à l’intervention de son père, tandis que Manon  est arrêtée pour prostitution et condamnée à être déportée en Louisiane. Sur la route du Havre d’où elle sera embarquée, Manon meurt d’épuisement dans les bras de Des Grieux qui l’a accompagnée dans l’espoir de pouvoir la faire libérer.

Le décor années 1920-1930 de "Manon" à l'Opéra Bastille.
Le décor années 1920-1930 de "Manon" à l'Opéra Bastille.
- JULIEN BENHAMOU

Distribution

Pretty Yende, soprano (Manon)
Benjamin Bernheim, ténor (Le Chevalier Des Grieux)
Ludovic Tezier, baryton (Lescaut)
Roberto Tagliavini, basse (Le Comte Des Grieux)
Rodolphe Briand, ténor (Guillot de Morfontaine)
Pierre Doyen, baryton (De Brétigny)
Cassandre Berthon, soprano (Poussette)
Alix Le Saux, mezzo-soprano (Javotte)
Jeanne Ireland, mezzo-soprano (Rosette)
Philippe Rouillon, baryton (L’Hôtelier)
Julien Joguet et Laurent Labardesque (Deux Gardes)
Danielle Gabou (La Servante)
Vincent Huguet, mise en scène
Jean-François Kessler, chorégraphie
Dan Ettinger, direction musicale

Publicité

À réécouter dans l'invité du jour : Benjamin Bernheim est l'invité du jour

À réécouter dans Une heure, une voix : Ludovic Tézier, baryton

À réécouter : Benjamin Bernheim et Vincent Huguet sont nos invités du jour

À réécouter : Manon de Massenet à l'Opéra Bastille dans la mise en scène de Vincent Huguet

Références

L'équipe

Judith Chaine
Judith Chaine
Judith Chaine
Production
Jean-Claude Mullet
Réalisation
Philippe Petit
Réalisation
Pierre Tessier
Collaboration