Debussy, Pelléas et Mélisande – Dir Josep Pons, Ms Àlex Ollé : Julie Fuchs et Stanislas de Barbeyrac
Debussy, Pelléas et Mélisande – Dir Josep Pons, Ms Àlex Ollé : Julie Fuchs et Stanislas de Barbeyrac
Debussy, Pelléas et Mélisande – Dir Josep Pons, Ms Àlex Ollé : Julie Fuchs et Stanislas de Barbeyrac - © Photo by David Ruano / Gran Teatre del Liceu – Barcelone, 2021-2022
Debussy, Pelléas et Mélisande – Dir Josep Pons, Ms Àlex Ollé : Julie Fuchs et Stanislas de Barbeyrac - © Photo by David Ruano / Gran Teatre del Liceu – Barcelone, 2021-2022
Debussy, Pelléas et Mélisande – Dir Josep Pons, Ms Àlex Ollé : Julie Fuchs et Stanislas de Barbeyrac - © Photo by David Ruano / Gran Teatre del Liceu – Barcelone, 2021-2022
Publicité
Résumé

Julie Fuchs, Mélisande d’une grande fraicheur, fait face à Stanislas de Barbeyrac et Simon Keenlyside, respectivement Pelléas et Golaud, le temps de ce drame de la jalousie composé par Debussy sur un livret de Maeterlinck. Direction : Josep Pons.

En savoir plus

Claude Debussy – Maurice Maeterlinck d’après sa pièce éponyme,

Pelléas et Mélisande

Drame lyrique en cinq actes et douze tableaux créé le 30 avril 1902 à l’Opéra-Comique, à Paris.

Publicité

Opéra offert dans le cadre des échanges avec l'Union Européenne de Radio et Télévision, enregistré le 8 mars 2022 au Gran Teatre del Liceu, à Barcelone. Nouvelle production basée sur la production de l’Opéra de Dresde.

Ecoute sur le site disponible 7 jours.

Avant le début de l’opéra,

Christoforo Pestalozzi, Premier Violoncelle solo de l’Orchestre Symphonique du Gran Teatre del Liceu, interprète El Cant dels ocells (Le Chant des oiseaux) en hommage aux victimes de la guerre en Ukraine.

Distribution :

Josep Pons  : Direction musicale

Àlex Ollé  : Mise en scène

Julie Fuchs  : Mélisande, Soprano
Stanislas de Barbeyrac  : Pelléas, petit-fils d’Arkel, Ténor
Sir Simon Keenlyside  : Golaud, demi-frère de Pelléas, petit-fils d’Arkel, Baryton
Franz-Josef Selig  : Arkel, Roi d’Allemonde, Baryton-basse
Dame Sarah Connolly  : Geneviève, mère de Golaud et Pelléas, Contralto
Ruth González  : Yniold, fils de Golaud, issu d’un 1er mariage, Soprano
Stefano Palatchi  : Un Médecin, Basse
Marins

Chœur du Gran Teatre del Liceu
Conxita Garcia  : Cheffe des chœurs
Orchestre Symphonique du Gran Teatre del Liceu
Kai Gleusteen  : Violon solo

Susana Gómez  : collaboration à la mise en scène
Alfons Flores  : Scénographie
Lluc Castells  : Costumes
Marco Filibeck  : Lumières

En quelques mots :

Acte I. Un soir, Golaud rencontre Mélisande, en pleurs au bord d’une fontaine, dans la forêt où il s’est perdu en chassant. Il ne sait rien d’elle, mais la convainc de le suivre et l’épouse peu après. Il l’emmène au château du roi Arkel, son grand-père, où son demi-frère, le jeune Pelléas fait la connaissance de la jeune femme.

Acte II. Pelléas et Mélisande se retrouvent à une fontaine abandonnée du parc, que l’on dit miraculeuse. Elle joue avec son alliance, quand l’anneau lui échappe, tombe dans l’eau et s’y perd. Ailleurs au même moment, le cheval de Golaud s’emporte, et le désarçonne.

De retour blessé, il est veillé par Mélisande. Elle lui avoue qu’elle n’est pas heureuse au château. Tandis qu’il tente de la réconforter, il s’aperçoit qu’elle ne porte plus sa bague de mariage. Mélisande ment, lui disant qu’elle l’a perdue dans la grotte au bord de la mer. Golaud lui demande d’aller la chercher sans attendre, avec Pelléas.

Acte III. Quelques temps plus tard, à une fenêtre de la tour, Mélisande chante une complainte en peignant sa longue chevelure. Attiré, Pelléas qui doit bientôt partir, caresse ses cheveux, les embrasse. Si bien que Golaud intervient pour ordonner à sa femme de rentrer dans sa chambre. Le lendemain, il entraîne Pelléas dans les souterrains du château. Au sortir, il lui conseille d’éviter Mélisande qui sera bientôt mère.

Golaud doute autant de son frère que de sa femme qu’il espionne grâce à Yniold, fils d’un premier lit : l’enfant voit par la fenêtre que Pelléas a rejoint Mélisande dans sa chambre. Mais apeuré, il refuse d’en dire plus.

Acte IV. Plus tard encore, tandis qu’Arkel et Mélisande s’entretiennent, surgit Golaud au plus fort de sa jalousie, qui saisit sa femme par les cheveux et la jette à terre. Comme son grand-père s’interpose, il sort, mais il ne fait que différer sa vengeance.

Sur le point de partir, Pelléas veut revoir Mélisande et lui a donné rendez-vous près de la vieille fontaine du parc. Et tandis qu’ils s’embrassent dans la clarté de la nuit, Golaud se précipite l’épée à la main, tue Pelléas et poursuit Mélisande.

Acte V. Rentrée au château, Mélisande est mourante. Elle a mis au monde une petite fille qu’elle ne verra pas grandir. Entourée d’Arkel, de Golaud et d’un médecin, elle s’éteint sans révéler à son mari qui implore son pardon, le point de sa liaison avec Pelléas.

Ouvrage de référence :

Avant-Scène Opéra : Pelléas et Mélisande de Debussy
n°266 – ISBN : 978-2-84385-285-5

À réécouter : Stanislas de Barbeyrac : "Pelléas est le rôle de ma vie"

À lire aussi : Carte blanche à Julie Fuchs !

À réécouter : Lieder "An Silvia" et "An die Musik" de Franz Schubert