Publicité
Résumé

Opéra enregistré au Metropolitan Opera de New York le 7 novembre 2013.

avec :

Richard Strauss (Compositeur et chef d’orchestre allemand (Munich 1864 – Garmisch-Partenkirchen 1949)).

En savoir plus

Opéra en 3 actes de Richard Strauss (1864-1949).
Sur un livret de Hugo von Hofmannsthal.
Créé le 10 octobre 1919 à l'Opéra de Vienne.

Dans cet opéra, que Richard Strauss composa après Ariane à Naxos, le livret d’Hofmannsthal mêle le monde des esprits et celui des hommes. Située dans une atmosphère de conte oriental, l’intrigue abonde de symboles ésotériques.

Publicité

Sésame indispensable à une future maternité, l’Impératrice se met en quête de l’ombre qui lui fait défaut.
Ayant rencontré un humble couple de teinturiers, sa nourrice parvient à convaincre la femme d’échanger son ombre contre des richesses matérielles, au désespoir de son époux.
Touchée par la grande bonté du teinturier et prise de remords, l’Impératrice refuse de boire l’Eau de Vie qui résoudrait son problème... C’est ce sacrifice compassionnel qui lui confèrera finalement une ombre humaine, libérant son époux pétrifié et enveloppant leur amour des voix de leurs enfants à naître.

L’Impératrice (Anne Schwanewilms) par Sara Krulwich
L’Impératrice (Anne Schwanewilms) par Sara Krulwich

► **DISTRIBUTION : **
Anne Schwanewilms, L’Impératrice
Torsten Kerl, L’Empereur
Ildikó Komlósi, la nourrice
Johan Reuter, Barak, le teinturier
Christine Goerke, l’épouse du teinturier

Choeur et Orchestre du Metropolitan Opera
Vladimir Jurowski, direction

BIBLIOGRAPHIE :

  • L’avant-scène Opéra n°147, La Femme sans ombre de Richard Strauss, Paris, 1992
  • Hugo von Hofmannsthal, *La Femme sans ombre, * conte traduit de l’allemand et présenté par Jean-Yves Masson, Verdier, 1992
  • Richard Strauss et Hugo von Hofmannsthal ** – Correspondance 1900-1929, ** éd. Willi Schuh, préface et trad. Bernard Banoun, Fayard, 1992
  • Bernard Banoun, L’Opéra selon Richard Strauss : un théâtre et son temps, Paris, Fayard, 2000

Concertgebouw d’Amsterdam, février 2013 : premier acte de La Femme sans ombre par le Radio Filharmonisch Orkest, sous la direction de Vladimir Jurowski. Torsten Kerl est l’Empereur, Anne Schwanewilms l’Impératrice.

Pour afficher ce contenu Youtube, vous devez accepter les cookies Publicité.

Ces cookies permettent à nos partenaires de vous proposer des publicités et des contenus personnalisés en fonction de votre navigation, de votre profil et de vos centres d'intérêt.

Walter Berry (Barak) Christa Ludwig (sa femme) dans le troisième acte de La Femme sans ombre, sous la direction de Karl Böhm en 1966.

Pour afficher ce contenu Youtube, vous devez accepter les cookies Publicité.

Ces cookies permettent à nos partenaires de vous proposer des publicités et des contenus personnalisés en fonction de votre navigation, de votre profil et de vos centres d'intérêt.

Martha Mödl (la nourrice), Ingrid Bjoner (l’Impératrice) et Dietrich Fischer- Dieskau (Barak) sous la direction de Joseph Keilberth, en 1963.

Leonie Rysanek interprète *« Vater, bist dus ? » * accompagnée par le
Wiener Philharmoniker, sous la direction de
Karl Böhm, à Vienne en 1955.

►**Programmation musicale : **
**♫ ** Richard Strauss
Fantaisie symphonique issue de La Femme sans ombre
Wiener Philharmoniker
Rainer Honeck, violon solo
Christian Thielemann, direction
Vienne, 2002
Deutsche Grammophon 474 192-2

♫ ** Richard Strauss
« Ach Lieb
, ich muß nun scheiden
» op. 21 n°3
Texte de **Felix Ludwig Julius Dahn ** (1834 - 1912)
« Die Nacht » op. 10 n°3
Texte de Hermann von Gilm zu Rosenegg (1812 - 1864)
Anne Schwanewilms, http://soprano
Roger Vignoles, piano
Londres, 2006
Hyperion CDA 67588

** Ailleurs sur le web **

Références

L'équipe

Judith Chaine
Judith Chaine
Judith Chaine
Production