Petite expérience temporelle : faire écouter le "Requiem" de Fauré (1890) à une personne du XVIIIe siècle
Petite expérience temporelle : faire écouter le "Requiem" de Fauré (1890) à une personne du XVIIIe siècle
Petite expérience temporelle : faire écouter le "Requiem" de Fauré (1890) à une personne du XVIIIe siècle ©Getty - Kaio Arantes / EyeEm
Petite expérience temporelle : faire écouter le "Requiem" de Fauré (1890) à une personne du XVIIIe siècle ©Getty - Kaio Arantes / EyeEm
Petite expérience temporelle : faire écouter le "Requiem" de Fauré (1890) à une personne du XVIIIe siècle ©Getty - Kaio Arantes / EyeEm
Publicité
Résumé

Voyage dans le temps ! Christophe Dilys fait écouter le 'Requiem' de Fauré à un marquis du XVIIIe siècle, proche de la cour de Louis XV, par téléphone. Dans cette musique, rien de bien neuf pour cette personne, à part... une cadence.

En savoir plus

Qui ne s'est jamais posé la question : "que se passerait-il si nous discutions musique avec une personne du XVIIIe siècle ?"

Tentons l'expérience avec le Requiem de Gabriel Fauré (1890). Son Introït présente l'avantage d'allier ancien et moderne. Cela sera-t-il du goût du Marquis de la Voinche, proche fictif de la cour de Louis XV ?

Allô ?

Publicité

Christophe. "Nous allons vous faire écouter un court extrait du Requiem de Fauré. Je pense que ça va vous plaire : il s’agit d’un mélange de moderne et d’ancien, c’est très astucieux, on y fait chanter aux ténors une mélodie aux allures de plain-chant du Moyen-Âge, au milieu de l’orchestre moderne, c’est assez novateur."

Marquis. "Ah. Novateur ? Je ne dirais pas ça... Monteverdi le faisait déjà, par exemple, dans le Lauda Jerusalem de ses Vêpres de 1610."

Christophe. "Mince. Par contre écoutez cet enchaînement d'accord, ça, je suis sûr que vous n'avez jamais entendu ça."

Marquis. "Désolé. Zelenka l'a déjà fait dans son Sepulto Domino de 1723."

Christophe. "Pas de chance, décidément ! Et cette cadence ?"

Marquis. "Ah ! Je n'avais encore jamais entendu ça !"

Ecoutez tout ceci dans la chronique (bouton rouge situé en haut de page) ! 

Références

L'équipe

Christophe Dilys
Christophe Dilys
Christophe Dilys
Production