Décor et écran de "Tristan und Isolde" de Richard Wagner (Staatsoper Berlin, 2018) ©Getty - Jens Kalaene/Picture alliance
Décor et écran de "Tristan und Isolde" de Richard Wagner (Staatsoper Berlin, 2018) ©Getty - Jens Kalaene/Picture alliance
Décor et écran de "Tristan und Isolde" de Richard Wagner (Staatsoper Berlin, 2018) ©Getty - Jens Kalaene/Picture alliance
Publicité
Résumé

Il s'agit d'un des accords les plus célèbres du monde. Il ouvre l'opéra Tristan et Isolde de Richard Wagner et, à lui seul, résume à la fois l'opéra mais aussi l'esthétique du milieu du XIXe siècle.

En savoir plus

Pour afficher ce contenu Youtube, vous devez accepter les cookies Publicité.

Ces cookies permettent à nos partenaires de vous proposer des publicités et des contenus personnalisés en fonction de votre navigation, de votre profil et de vos centres d'intérêt.

Tristan und Isolde commence avec un intervalle au violoncelle, suivi par quatre notes qui ont fait couler beaucoup d'encre, pour enfin faire sonner un accord qui ne se résout pas... 

Retour (sans solutions !) sur une musique explicable et inexplicable à la fois.

Publicité
Références

L'équipe

Christophe Dilys
Christophe Dilys
Christophe Dilys
Production
Françoise Cordey
Réalisation