Tendez l'oreille ! Une partition a survécu grâce au portrait du trompettiste de J.S. Bach

Portrait de Gottfried Reiche par Elias Gottlob Haussmann (1726-7)
Portrait de Gottfried Reiche par Elias Gottlob Haussmann (1726-7)
Portrait de Gottfried Reiche par Elias Gottlob Haussmann (1726-7)
Portrait de Gottfried Reiche par Elias Gottlob Haussmann (1726-7)
Publicité

Une petite fanfare pour trompette seule est présente sur le portrait de Gottfried Reiche, LE trompettiste de Jean-Sébastien Bach, par E. G. Haussmann. Ce trait mélodique éclatant, virtuose et joyeux est devenu depuis le thème d'une émission du dimanche matin à la télévision américaine.

Cette chronique est l'occasion d'entendre comment Bach a pu se permettre de composer de la musique pour trompette extrêmement difficile et virtuose grâce à l'extraordinaire talent de son trompettiste : Gottfried Reiche.

Détail du tableau
Détail du tableau
Retranscription moderne de la partition
Retranscription moderne de la partition