Georges Brassens et Charles Trenet lors d'une séance de travail en 1965
Georges Brassens et Charles Trenet lors d'une séance de travail en 1965
Georges Brassens et Charles Trenet lors d'une séance de travail en 1965 ©Getty
Georges Brassens et Charles Trenet lors d'une séance de travail en 1965 ©Getty
Georges Brassens et Charles Trenet lors d'une séance de travail en 1965 ©Getty
Publicité
Résumé

Georges Brassens fait ses débuts chez Patachou en 1952. Jacques Canetti l'engage ensuite aux Trois Baudets. Soutenu par la presse, Brassens rencontre enfin le succès. Ecoutez les enregistrements inédits des débuts de Brassens conservés par l’INA.

En savoir plus

En octobre prochain, nous allons célébrer le centenaire de la  naissance de Georges Brassens. L’essentiel des festivités va se  dérouler à Sète, ville où le chanteur est né et est inhumé. Radio France  sera de la partie bien sûr, à travers des émissions locales et des  émissions nationales. 

Mais dès cet été, France Musique se met en  quatre pour préparer cet anniversaire, et Martin Pénet va vous  accompagner durant huit semaines en compagnie de Georges.  

Publicité

Fidèle  à sa formule, « Tour de chant » va explorer des aspects moins connus de  son parcours et de son œuvre. Vous entendrez donc cet été un programme  composé à partir de captations de ses concerts des années 50 aux années  70, mais aussi de ses prestations à la radio.

Programme musical

La mauvaise réputation
Georges Brassens au théâtre des Trois Baudets
Document INA, 1953
(p & m : Georges Brassens)

Hécatombe
Georges Brassens au théâtre des Trois Baudets
Document INA, 1953)
(p & m : Georges Brassens)

Pour afficher ce contenu Youtube, vous devez accepter les cookies Publicité.

Ces cookies permettent à nos partenaires de vous proposer des publicités et des contenus personnalisés en fonction de votre navigation, de votre profil et de vos centres d'intérêt.

Le parapluie
Georges Brassens en public
Document INA, 1953
(p & m : Georges Brassens)

Maman papa
Patachou et Brassens, 1953
(p & m : Georges Brassens)

Le petit cheval
Georges Brassens en public
Document INA, 1953
(poème de Paul Fort – m : Georges Brassens)

La prière
Patachou, 1953  
(poème de Francis Jammes – m : Georges Brassens)

Il n’y a pas d’amour heureux
Georges Brassens
Document INA, 1956
(poème de Louis Aragon – m : Georges Brassens)

Le mauvais sujet repenti
Georges Brassens au cabaret La Villa d’Este
Document INA, 1953
(p & m : Georges Brassens)

Le programme du centenaire Brassens à Sète

C'est par ici

Et en partie par là :

En juillet sur le bateau Brassens

28 juillet 20 h 30 : concert Bonnie Banane et Dab Rozer
Depuis son premier single Muscles, jusqu’à son premier album Sexy planet, en passant par de nombreux featurings, avec notamment Chassol et Flavien Berger, Bonnie Banane ne cesse de chanter ses propres textes, toujours emprunts d’une dérision, à la fois espiègle et sensuelle.
Tarif plein : 12 €
Tarif réduit : 9 €

29 juillet : Brassens Social Club "Brassens au Féminin"
- 17 h 30 : causerie Paul Ghézi "Brassens et les femmes"  

- 20 h 30 : "Brassens au Féminin" avec Coralie Argel
Et si Brassens avait été femme ? Celle-là même dont il parle dans sa chanson. La chanteuse, Coralie Arguel, l'a imaginé "accentuer le point de vue féminin de l’œuvre du poète !"

30 juillet 19 h : Fiest'A Sète - Emile Omar I Tropical Discoteq  and Warm Up : Brassens, échos du monde
Emile Omar gratifie chaque année Fiest’A Sète d’une fiesta nocturne où ses platines érudites propagent une irrésistible guinche. L’occasion de redécouvrir une série de compilations de reprises du grand Georges par des artistes de tous les continents.

31 juillet 19 h : Cargo Gorille - DJ Sheitan Brothers
Duo de DJ diaboliques, les Sheitan Brothers sont une promesse faite à la nuit! Celle qu’à aucun moment, talons et orteils ne restent simultanément arrimés au sol. Nos deux héros n’en finissent plus de dégainer des armes de séduction massive.

À lire aussi : Jazz Bonus : En brassant Brassens

Références

L'équipe

Martin Pénet
Martin Pénet
Martin Pénet
Production
Dorothée Goll
Collaboration
David Jacubowiez
Réalisation