Georges Ulmer à l'Olympia
Georges Ulmer à l'Olympia
Georges Ulmer à l'Olympia ©Getty - Jack Burlot/Apis/Sygma/Sygma
Georges Ulmer à l'Olympia ©Getty - Jack Burlot/Apis/Sygma/Sygma
Georges Ulmer à l'Olympia ©Getty - Jack Burlot/Apis/Sygma/Sygma
Publicité
Résumé

"Tour de chant" va s’intéresser durant deux émissions à une figure atypique de la chanson française, très populaire au lendemain de la Libération. Il s’agit de Georges Ulmer, qui figure parmi les auteurs-compositeurs de talent des années 40 à 60.

En savoir plus

Polyglotte et d’un tempérament assez nomade, il a mené une carrière internationale qui a sans doute desservi sa renommée en France, pays dont il a tout de même adopté la nationalité.  
Sa chanson la plus célèbre, qui a fait le tour du monde, est sans conteste « Pigalle ». Ce refrain fait partie d’une belle série de chansons célébrant les villes où il a vécu, et qui nous permettent de mieux connaître le parcours de ce trublion.

Programmation musicale

Copenhague
Georges Ulmer, 1947
(p & m : Georges Ulmer)

Publicité

Le swingalero
Fred Adison et son orchestre, 1939
(p : Maurice Hermite et Michel Emer - m : Alec Siniavine, arrt de Fred Arlys)

Georges Ulmer
Georges Ulmer

Vous
Georges Ulmer
(document INA, 1958)
(p & m : Georges Ulmer)

Marie, petit béguin du mois de mai
Georges Ulmer, 1945
(p & m : Georges Ulmer)

Quand allons-nous nous marier ?
(document INA, 1953)
Georges Ulmer avec Henri Leca au piano, 1945
(p & m : Georges Ulmer)

Ma voiture contre une jeep
Georges Ulmer, 1945
(p : Georges Ulmer – m : Henri Leca et Georges Ulmer)

Pour afficher ce contenu Youtube, vous devez accepter les cookies Publicité.

Ces cookies permettent à nos partenaires de vous proposer des publicités et des contenus personnalisés en fonction de votre navigation, de votre profil et de vos centres d'intérêt.

Pigalle
Georges Ulmer
(document INA, 1953)
(p : Georges Ulmer et Géo Koger – m : Georges Ulmer)

Hôtel des artistes
Georges Ulmer, 1947
(p : Jean Valmy, Géo Koger, Fernand Sardou– m : Georges Ulmer, arrangé par Jean Valz)

Jolie comme une rose
Yves Montand, 1948
(p : André Salvet – m : Georges Ulmer)

Références

L'équipe

Martin Pénet
Martin Pénet
Martin Pénet
Production
Dorothée Goll
Collaboration
Eric Lancien
Réalisation