Juliette Greco en 1976
Juliette Greco en 1976
Juliette Greco en 1976  ©Getty - ADN-Bildarchiv/ullstein bild
Juliette Greco en 1976 ©Getty - ADN-Bildarchiv/ullstein bild
Juliette Greco en 1976 ©Getty - ADN-Bildarchiv/ullstein bild
Publicité
Résumé

Juliette Gréco est l’interprète par excellence, qui sur scène cite toujours ses auteurs. Un usage qu’elle partage avec Edith Piaf, Cora Vaucaire et quelques autres… Cette forme de politesse a aussi l’intérêt de faire connaître des noms qui en général restent dans l’ombre.

En savoir plus

Et l’on mesure du même coup l’effort de recherche de l’interprète pour se constituer un répertoire original, auprès des éditeurs de musique ou au contact des auteurs eux-mêmes qu’elle contribue à faire émerger.

NOUS INFORMONS LES ABONNÉS AU PODCAST DE « TOUR DE CHANT » QUE CETTE EDITION NE SERA PAS DISPONIBLE POUR DES RAISONS JURIDIQUES.

Publicité

Programme musical

Cette semaine, « Tour de chant » vous propose une plongée dans les trésors méconnus de l’INA, avec des concerts inédits diffusés à la radio dans les années 60 et guère rediffusés depuis…

D’abord un extrait de l’émission « Paris sur scène », avec Juliette Gréco, diffusée en décembre 1964 sur la chaine Inter Variétés de l’ORTF.

Vieille
(p & m : Jacques Brel)

Sur l’arbre mort
(p : Pierre Louki – m : Colette Mansart)

Olga
(p : Jacques Plante – m : Charles Aznavour)

Jolie môme
(p & m : Léo Ferré)

Ensuite la captation en octobre 1966 du tour de chant de Juliette Gréco dans un cabaret, pour l’émission de France Inter « Spectacles de Paris » :

J’ai le cœur aussi grand
(p : Bernard Dimey – m : Johnny Reich)

Chandernagor
(p & m : Guy Béart)

Plus jamais
(p & m : Léo Ferré)

Rêveuse et fragile
(p : Robert Desnos – m : Yani Spanos)

Je suis bien
(p & m : Jacques Brel)

À réécouter : La Matinale en hommage à Juliette Gréco

Références

L'équipe

Martin Pénet
Martin Pénet
Martin Pénet
Production
Dorothée Goll
Collaboration
Massimo Bellini
Réalisation