Marie Laforêt
Marie Laforêt
Marie Laforêt ©Getty -  Eric Robert/Sygma/
Marie Laforêt ©Getty - Eric Robert/Sygma/
Marie Laforêt ©Getty - Eric Robert/Sygma/
Publicité
Résumé

Personnalité complexe et cultivée, Marie Laforêt est à bien des égards insaisissable. Son monde intérieur est nourri de voyages, de lectures, de musique classique et folklorique.

En savoir plus

Sa timidité quasi maladive, qui à vrai dire ne la prédestinait pas du tout au métier d’artiste, l’a longtemps conduite à se laisser porter par le succès : celui du concours de théâtre qu’elle a remporté en 1959, à peine âgée de dix-neuf ans, et qui a décidé de la suite ; celui de ses films dont les rôles successifs, avec divers réalisateurs, ne dessinaient pas vraiment de ligne cohérente, mais lui ont beaucoup appris ; enfin celui de ses disques qui se vendaient très bien, mais dont elle ne maitrisait pas tellement le répertoire.

Au fil des ans, elle a fini par prendre un peu d’assurance. Devenue mère de deux enfants à l’approche de la trentaine, elle a davantage pris conscience de sa propre personnalité. En 1968, elle s’éloigne du cinéma pour aborder la scène, une expérience qu’elle vit à fond, de façon immersive. Ce qu’elle offre au public est bien différent de ses disques, car elle veut lui apporter autre chose.

Publicité

5 x 5
Marie Laforêt à l’Olympia, 1969
(m : Jorge Milchberg)

Mes bouquets d’asphodèles
Marie Laforêt à l’Olympia, 1969
(p : Françoise They – m : Nachum Heiman)

Le computeur
Marie Laforêt, 1970
(p : Françoise They – m : Egberto Gismonti)

Cœur sauvage (Modinha)
« Que saudade »
Marie Laforêt, 1970
(p : Vinicius de Moraes – m : Antônio Carlos Jobim)
(arrangé par Juca Chaves, adapté par Françoise They)

Marie Laforêt
Marie Laforêt

La cavale
Marie Laforêt au Théâtre de la Ville
Document INA, 1971
(p : Françoise They – m : Bernard Wystraete)

Que calor la vida
« Callow la vita, red balloon »
Marie Laforêt au Théâtre de la Ville
Document INA, 1971
(p & m : Raymond Fraggott)
(adapté par Françoise They et Bernard Macaire)

Ay, tu me plais
Marie Laforêt, 1972
(p : Michel Jourdan – m : Armand Canfora et Noël Roux)

Pour afficher ce contenu Youtube, vous devez accepter les cookies Publicité.

Ces cookies permettent à nos partenaires de vous proposer des publicités et des contenus personnalisés en fonction de votre navigation, de votre profil et de vos centres d'intérêt.

L’amour comme à 16 ans
Marie Laforêt, 1973  
(p : Yves Dessca – m : Jean-Pierre Bourtayre)

Viens, viens
« Rain, rain, rain »  
Marie Laforêt, 1973  
(p : Howard R. Barnes – m : Sven Linus)  (adapté par Ralph Bernet)

Marie Laforêt
Marie Laforêt

Bloc-notes

Isabelle Georges sera en concert le mercredi 11 décembre à 20h au Théâtre des Champs Elysées

Elle vient également de sortir son nouvel album Oh La La !

Isabelle Georges Album Oh La La !
Isabelle Georges Album Oh La La !
- Elabeth
30 min
30 min
Références

L'équipe

Martin Pénet
Martin Pénet
Martin Pénet
Production
Dorothée Goll
Collaboration