Joséphine Baker, ©Getty
Joséphine Baker, ©Getty
Joséphine Baker, ©Getty
Publicité
Résumé

L’entrée au Panthéon de Joséphine Baker est un événement salué par tous les médias qui relève presque de l’éducation civique. Il ne faudrait donc pas oublier de prononcer son nom à la française, selon son souhait de femme naturalisée en 1937 qui aimait passionnément son pays d’adoption.

En savoir plus

Au point d’avoir combattu pour soutenir la France Libre durant la Seconde guerre mondiale, ce qui lui a finalement valu la Légion d’honneur… Elle a en effet trouvé chez nous l’accueil d’une nation qui ne pratiquait pas de discrimination raciale comme aux Etats-Unis, et où elle se sentait libre.

Précédent ses combats des années 40 à 70 contre le racisme, il y a eu avant la guerre une artiste de music-hall qui a électrisé le public par sa silhouette exotique, sa jeunesse dévergondée et la nouveauté de ses danses syncopées, en particulier le charleston.

Publicité

Et puis, en quelques années, Joséphine Baker a appris à devenir une vraie meneuse de revue, capable de tenir l’affiche des Folies-Bergère ou du Casino de Paris au même rang qu’une Mistinguett. Sa voix cristalline, teintée d’un léger accent, a laissé de très beaux enregistrements des chansons tirées de ces spectacles. C’est cette première Joséphine que nous redécouvrons durant cette série d’émissions.

Programmation musicale

Ram pam pam
Joséphine Baker avec Pills et Tabet, 1932
(p : Jean Tranchant – m : Alfredo de Vita)

C’est Joséphine
Olivier Hussenet
Document INA, 2006
(p : Jean Nohain – m : Mireille)

ViensFifine
Jean Gabin, 1934
Bande sonore du film « Zouzou »
(p : Géo Koger, Henri Varna, Emile Audiffred – m : Vincent Scotto)

Haïti
Joséphine Baker, 1934
Bande sonore du film « Zouzou »
(p : Géo Koger – m : Vincent Scotto)

C’est lui
Joséphine Baker avec le Jazz du Poste Parisien, 1934
Du film « Zouzou »
(p : Roger Bernstein – m : Georges van Parys)

Chanson de dames de Bordeaux
Document actualités, 1935
Joséphine Baker avec Dréan et des chœurs
De l’opérette « La Créole »
(p : Albert Willemetz - m : Jacques Offenbach)

A la Jamaïque
Claudine Collart et Aimé Doniat
Document INA, 1961
De l’opérette « La Créole »
(p : Albert Willemetz - m : Jacques Offenbach)

Le chemin du bonheur
Joséphine Baker, 1935
Bande sonore du film « Princesse Tam-Tam »
(p : André de Badet – m : Jacques Dallin)

Sous le ciel d’Afrique
Joséphine Baker et les Comedian Harmonists, 1935
Du film « Princesse Tam-Tam »
(p : André de Badet – m : Jacques Dallin)

Five A.M. 
Stephanie Pope, 2001
De « Ziegfeld Follies of 1936 »
(p : Ira Gerswhin – m : Vernon Duke)

C’est si facile de vous aimer (Easy to love) 
Joséphine Baker, 1937
Du film « Born to dance »
(p & m : Cole Porter)
(adapté par Louis Hennevé et Louis Palex)

J’ai deux amours 
Joséphine Baker
Document actualités, 1936
(p : Géo Koger et Henri Varna – m : Vincent Scotto)

« Joséphine B » joue les prolongations ...

Fort de son succès le spectacle est prolongé pour de nombreuses dates encore au mois de janvier !

Premier biopic sur Joséphine BAKER 
écrit et mise en scène par XAVIER DURRINGER  
avec Clarisse CAPLAN et Thomas ARMAND  
Deux artistes de grande qualité sur scène dans un tout nouveau petit théâtre qui vient d’ouvrir rue de Passy

Joséphine B
Joséphine B
© Radio France - 13 Avril Productions
Références

L'équipe

Martin Pénet
Martin Pénet
Martin Pénet
Production
Doria Zénine
Réalisation
Dorothée Goll
Collaboration