Marie Dubas
Marie Dubas
Marie Dubas - inconnu
Marie Dubas - inconnu
Marie Dubas - inconnu
Publicité
Résumé

Disparue il y a 50 ans, Marie Dubas occupe une place beaucoup plus importante dans l'histoire de la chanson que celle que la mémoire lui a réservée, surtout si l’on songe à la très grande popularité qui l’a accompagnée durant toute sa période de présence sur scène dans les pays francophones.

En savoir plus

Héritière d’Yvette Guilbert, inspiratrice d’Edith Piaf, Marie Dubas, c’était mille femmes en une. Toujours vêtue d’une robe de mousseline blanche, elle chantait, dansait, jouait, mimait, et s’étourdissait dans un kaléidoscope d’émotions, passant du rire aux larmes avec une aisance incroyable.

Programmation musicale

Le doux caboulot
Marie Dubas
Actualités cinéma, 1932
(p : Francis Carco – m : Jacques Larmanjat)

Publicité

Piano 
Marie Dubas, 1931        
(p : Paul Géraldy – m : Ralph Carcel)

La prière de la Charlotte 
Marie Dubas, 1933
(p : Jehan Rictus – m : Ralph Carcel)

Pour afficher ce contenu Youtube, vous devez accepter les cookies Publicité.

Ces cookies permettent à nos partenaires de vous proposer des publicités et des contenus personnalisés en fonction de votre navigation, de votre profil et de vos centres d'intérêt.

La mauvaise prière (Germaine Sablon) 1934
La mauvaise prière  (Damia) 1935
(p : René Chalupt – m : Louis Aubert)

Le chien Fido (Marie Dubas) 1934
Grammaire (Marie Dubas) 1934
Arithmétique (Marie Dubas) 1934
Le petit chat est mort (Marie Dubas) 1934
(mélodies extraites des Chansons du Monsieur Bleu)
(p : Nino – m : Manuel Rosenthal)

Croyez-vous ma chère 
Marie Dubas, 1934
(p : Louis Poterat - m : Hippolyte Ackermans)

Marie Dubas et son bébé le 19 mars 1938
Marie Dubas et son bébé le 19 mars 1938
© Getty - keystone

À lire aussi : Marie Dubas

Références

L'équipe

Martin Pénet
Martin Pénet
Martin Pénet
Production
Dorothée Goll
Collaboration
Patrick Lérisset
Réalisation