Yves Montand sur scène au John Golden Theatre en 1961
Yves Montand sur scène au John Golden Theatre en 1961
Yves Montand sur scène au John Golden Theatre en 1961 ©Getty - Steve Schapiro
Yves Montand sur scène au John Golden Theatre en 1961 ©Getty - Steve Schapiro
Yves Montand sur scène au John Golden Theatre en 1961 ©Getty - Steve Schapiro
Publicité
Résumé

Un double anniversaire (le centenaire de sa naissance et les 30 ans de sa disparition) nous donne l’occasion de célébrer Yves Montand dans « Tour de chant ».

En savoir plus

ATTENTION : Pour des raisons juridiques, cette série d'émissions ne sera pas proposée en téléchargement (podcast). Merci de votre compréhension.

Des trois aspects majeurs de son parcours (le chanteur, l’acteur, l’homme public), c’est bien sûr le premier qui nous occupe durant ces trois émissions.

Publicité

A la fois timide et orgueilleux, le chanteur était un archi-perfectionniste de la scène, qui ne laissait rien au hasard. Pour lutter contre le trac, chaque geste, chaque note, étaient le fruit d’un travail de répétition très poussé.

Introducteur en France du « one man show » à l’américaine depuis le début des années 1950, il a fini par délaisser la scène au cours des années 60 pour se consacrer au cinéma.

Son retour se fera en 1968 à l’Olympia, puis il attendra 1981 revenir au même endroit. Durant ces 13 ans d’absence de la scène, une seule exception : un récital donné le 12 février 1974 au profit des réfugiés chiliens après le coup d’état du général Pinochet de septembre 73.

Par chance, cette soirée unique a été diffusée en direct de l’Olympia sur France Inter et conservée dans les archives de l’INA, ce qui nous permet de le redécouvrir aujourd’hui.

Programmation musicale

« Mon frère »
(p : Nazim Hikmet – m : Philippe-Gérard)

« Batling Joe »
(p : Jean Guigo – m : Louis Gasté)

« L’étrangère »
(p : Louis Aragon – m : Léo Ferré)

Pour afficher ce contenu Youtube, vous devez accepter les cookies Publicité.

Ces cookies permettent à nos partenaires de vous proposer des publicités et des contenus personnalisés en fonction de votre navigation, de votre profil et de vos centres d'intérêt.

« Quelqu’un »
(p : Jacques Prévert – m : Christiane Verger)

« Clémentine »
(p : Jean Rougeul – m : Christiane Verger)

« La colombe de l’arche »
(p : Robert Desnos – m : Michel Legrand)

« La bicyclette »
(p : Pierre Barouh – m : Francis Lai)

« Coucher avec elle »
(p : Robert Desnos – m : Michel Legrand)

« Bella Ciao »
(p & m : traditionnel italien)

À lire : « Les Feuilles mortes », parcours d’un titre culte

Bibliographie

Yves Montand, la force du destin de Carole Amiel et Luc Larriba aux éditions La Martinière

Yves Montand - La force du destin
Yves Montand - La force du destin
- La Martinière

Le Véritable Yves Montand d'Emmanuel Bonini aux éditions Pygmalion

Le véritable Yves Montand
Le véritable Yves Montand
- Pygmalion
Références

L'équipe

Martin Pénet
Martin Pénet
Martin Pénet
Production
Doria Zénine
Réalisation
Dorothée Goll
Collaboration