Yves Montand en 1958 au théâtre de l'Etoile
Yves Montand en 1958 au théâtre de l'Etoile
Yves Montand en 1958 au théâtre de l'Etoile ©Getty - Jean-Louis SWINERS
Yves Montand en 1958 au théâtre de l'Etoile ©Getty - Jean-Louis SWINERS
Yves Montand en 1958 au théâtre de l'Etoile ©Getty - Jean-Louis SWINERS
Publicité
Résumé

Cette semaine encore, « Tour de Chant » salue la mémoire d’Yves Montand, disparu le 9 novembre 1991. Et pour ce faire, nous vous proposons de larges extraits d’un concert d’une heure trente qu’il a donné le 12 février 1974 au profit des nombreux réfugiés politiques chiliens.

En savoir plus

ATTENTION : Pour des raisons juridiques, cette série d'émissions ne sera pas proposée en téléchargement (podcast). Merci de votre compréhension.

Le 12 février 1974 il se produisit à l'Olympia au profit des nombreux réfugiés politiques chiliens, après le coup d’état du général Pinochet de septembre 73. Cette soirée unique constitue une exception durant son absence totale de la scène entre 1968 et 1981.

Publicité

Par chance, elle a été diffusée en direct de l’Olympia sur France Inter et conservée dans les archives de l’INA, ce qui nous permet de le redécouvrir aujourd’hui.

Programmation musicale

« Saltimbanques »
(p : Guillaume Apollinaire – m : Louis Bessières)

« En sortant de l’école »
(p : Jacques Prévert – m : Joseph Kosma)

« La complainte de Mandrin » ou Les 30 brigands »
(p & m : traditionnel)

« Idylle phénoménale »
(p & m : René Rivedoux)

« Dans ma maison »
(p : Jacques Prévert – m : Joseph Kosma)

« Grands boulevards »
(p : Jacques Plante – m : Norbert Glanzberg)

« Le temps des cerises »
(p : Jean-Baptiste Clément – m : Antoine Renard)

Pour afficher ce contenu Youtube, vous devez accepter les cookies Publicité.

Ces cookies permettent à nos partenaires de vous proposer des publicités et des contenus personnalisés en fonction de votre navigation, de votre profil et de vos centres d'intérêt.

« Ne rêvez pas » ou « L’ordinateur »
(poème de Jacques Prévert)

En savoir plus : Archive : Yves Montand et Mick Micheyl parrainent une soirée tremplin en 1968

Bibliographie

Yves Montand, la force du destin de Carole Amiel et Luc Larriba aux éditions La Martinière

Yves Montand, la force du destin
Yves Montand, la force du destin
- La Martinière

Le Véritable Yves Montand d'Emmanuel Bonini aux éditions Pygmalion

Le Véritable Yves Montand
Le Véritable Yves Montand
- Pygmalion
Références

L'équipe

Martin Pénet
Martin Pénet
Martin Pénet
Production
Doria Zénine
Réalisation
Dorothée Goll
Collaboration